Naples-PSG : les choix de Thomas Tuchel !

Ce 6 novembre est un jour particulier. Une date couperet. Pour le PSG, en Ligue des Champions, en tout cas. Une partie de la saison du club se joue ce soir dans un San Paolo forcément bouillant. Décryptage du Naples-PSG.

Le club de la Capitale ne s’attendait certainement pas à jouer son avenir en Ligue des Champions dès la phase de poule. Pourtant, ce soir, à Naples, le club de Thomas Tuchel joue gros.

Sur le plan sportif, le technicien allemand a fait des choix. Adrien Rabiot sur la banc, en compagnie d’Edinson Cavani. Si le cas de l’Uruguayen relève, peut-être encore, de l’infirmerie, celui du Français est un choix sportif fort. Celui de Tuchel, en l’occurrence, qui semble ne pas avoir goûté les performances du Marquis ces derniers temps. C’est donc un 3-4-3 que proposera le PSG, avec un milieu Verrati-Draxler. Devant, l’Allemand laisse les clefs du camions à Neymar et Kyky. Une formation que Tuchel affectionne particulièrement et qu’il avait expérimenté pour la première fois, cette saison, contre Angers. C’était au Parc des Princes.

A l’extérieur, dans un match d’une importance jusqu’à présent sans équivalent cette saison pour le PSG, et dans un stade qu’on imagine chauffé à blanc, Thomas Tuchel choisit d’imposer, pour ce Naples-PSG, ses idées d’un football résolument offensif. Un choix payant ?

A propos de l'auteur

Fan de foot mais aussi de Serie A, je prends autant de plaisir à voir jouer Gilles Simon qu'à attendre une arrivée au sprint entre les Alpes et les Pyrénées. Talking Heads et Panetonne.

Poster un commentaire

pulvinar sed ut quis, id, facilisis ut nunc vel, elementum sit odio