Basketball

NBA : Boston, c’est du délire !

Nous avons peut-être assisté à la fin de match la plus folle de la saison hier soir, au TD Garden. Mené de la 1ère à la 47ème minute, les Celtics ont alors renversé les Rockets au terme de d’une fin de match digne d’un thriller. Toujours mené d’un point à 7 secondes de la fin, Marcus Smart, héros de la soirée à alors fait dégoupiller James Harden. Et son équipe s’est imposé sur le fin. Récit d’une soirée qui va marquer les deux équipes, mais pas tout à fait de la même manière.

Nous avons peut-être assisté à la fin de match la plus folle de la saison hier soir, au TD Garden. Mené de la 1ère à la 47ème minute, les Celtics ont alors renversé les Rockets au terme  d’une fin de match digne d’un thriller. Toujours mené d’un point à 7 secondes de la fin, Marcus Smart, héros de la soirée à alors fait dégoupiller James Harden. Et son équipe s’est imposée sur le fin. Récit d’une soirée qui va marquer les deux équipes, mais pas tout à fait de la même manière.

Et dire que les Rockets menaient tranquillement de 26 points dans le 2ème quart-temps. Méconnaissables en première mi-temps, et auteurs de seulement 12points dans le premier quart, les Celtics paraissaient empruntés, sans solutions. Le deuxième quart fut plus serré, mais encore une fois dominé par les visiteurs, que rien ne semblaient déranger, portés par un duo James Harden (34pts, 10asts, 6rbds) – Eric Gordon (24pts) en feu. Finalement, les Rockets rejoignirent le vestiaire avec 24 pts d’avance, qui plus est en ayant collé 62 pions à l’une des meilleurs défenses de la ligue!

Et puis, le second acte fut d’un tout autre acabit. Sous l’impulsion d’un Kyrie Irving maladroit mais dominateur (26pts, 4rbds, 4asts), les hommes de Brad Stevens sont revenus petit à petit, en remportant le 3ème quart 31-16. Au début de la dernière période, seul 9 points séparaient les deux équipes.

Houston 2

C’est alors que Marcus Smart est entré dans la danse. Joueur très complet mais dont le shoot est décrié à juste titre, le meneur remplaçant des Celtics a alors muselé James Harden, qui a envoyé un bon petit paquet de brique en fin de match, facilitant ainsi la remontée de Boston. Auteur de 13pts, 6rbds, 5 asts, 3 contres et 2 interceptions, Smart a d’ailleurs réalisé un bon match sur le plan statistique. Mais c’est surtout dans les 10 dernières secondes que son impact à été le plus important. Mené de 3 points à 7 secondes du terme, Jason Tatum réussit à marquer sur un lay-up pour revenir à un petit point. Et sur la remise en jeu, en tentant de se défaire du marquage serré de Smart, Harden commit une faute offensif. Sur la remise en jeu, Horford ne se fit pas prier pour marquer et donner un point d’avance à son équipe, à 3 secondes de la sirène. Mais le plus impressionnant reste à venir. Alors que Trevor Ariza récupère la balle pour la remise en jeu, le franchise player de Houston commit une nouvelle faute offensif sur ce diable de Smart ! Invraisemblable. Horford manqua les deux lancers mais qu’importe, Boston est allé chercher une victoire plus qu’inespérée. Car une stat révèle parfaitement le “hold-up” réalisé par les Celt’s : 3. Le nombre de seconde où les locaux ont mené dans la partie. Fou, fou, fou.

Houston enchaîne donc un quatrième défaite et se plonge un petit peu plus dans la crise. Pour Boston, deuxième victoire de suite, en back-to-back, après s’être imposé à Charlotte avant-hier. On respire du coté des Celtics, alors qu’on attend plus que jamais avec impatience le retour de Capela et surtout de Chris Paul du coté Texans. Les Celtics reprennent leur première place à l’Est, tandis que Houston laisse filer les Warriors en tête à l’Ouest.

Valentin Martin



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
lectus quis, Curabitur id ut tristique amet, Lorem