Basketball

NBA : Julius Randle, la pression d’une ville à porter

Julius Randle - New York Knicks - NBA

Julius Randle est le patron d’une jeune équipe des Knicks qui a surpris en terminant 4e de la Conférence Est. Mais pour son premier match de playoffs, il n’a pas réussi à se sublimer et New York a perdu. Avant d’aborder le Game 2 face aux Hawks, la pression est immense pour l’ailier-fort.

8 ans que les fans des Knicks attendaient cela. La franchise de New York n’avait plus connu les playoffs depuis 2013. À l’époque, les leaders de l’équipe s’appelaient Carmelo Anthony, J.R. Smith et Amar’e Stoudemire. Aujourd’hui, elle est surtout portée par un homme : Julius Randle.

Julius Randle, patron des Knicks

À 26 ans, Randle réalise la meilleure saison de sa carrière, avec des moyennes de 24.1 points, 10.2 rebonds, 6.0 passes décisives par match. L’ailier-fort a été récompensé d’une première sélection au All-Star Game, ainsi que du trophée de Most Improved Player, remporté sans aucune contestation. Il est le patron des Knicks, leur franchise player, l’un des grands artisans de la surprenante 4e place de New York dans la Conférence Est.

Mais face aux Hawks dimanche dernier, Randle s’est raté. Pour son tout premier match de playoffs, il s’est contenté de 15 points à 6/23. L’adresse en berne, l’ailier-fort a dû laisser les plus expérimentés Derrick Rose et Alec Burks prendre les choses en main dans le dernier quart-temps. Pour couronner le tout, c’est sur sa tête que Trae Young a planté le game winner.

Le contexte new-yorkais à gérer

Il faut dire que Randle entre dans un territoire inconnu pour lui. Il s’agissait de son tout premier match en playoffs, après 7 ans passés dans la ligue. Le jeu y est différent, les équipes mieux préparées. En tant que franchise player, énormément de responsabilités reposent sur lui.

Et puis, il y a tout le contexte new-yorkais à prendre en compte. Les Knicks sont l’une des franchises les plus populaires au monde. Leurs fans sont parmi les plus passionnés de la NBA, la fin de la disette en playoffs leur donne de grands espoirs. C’est aussi toute une ville, immense, qui recommence à vibrer pour le sport. Performer pour cette équipe reste particulier. La pression ressentie par les joueurs y est décuplée.

Après sa performance décevante du Game 1, nul doute que Julius Randle aura à cœur de se rattraper. Avec toute une ville derrière lui, la pression sera immense pour l’ailier-fort. Il aura l’occasion de rebondir cette nuit face aux Hawks, dans un Game 2 au Madison Square Garden qui s’annonce explosif.

Crédit photo : Empire Sports Media
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire