Basketball

NBA – Kristaps Porzingis et Dallas, un mariage qui a pris l’eau trop vite

Kristaps Porzingis a été transféré à Washington le jour de la trade deadline. Dallas a mis fin à l'ère Doncic-Porzingis dans le Texas. Arrivé en fanfare du coté des Mavericks pour former un duo avec Luka Doncic, le mariage entre le letton et sa formation n'a jamais réellement pris et s'est terminé inévitablement par un houleux divorce.

Kristaps Porzingis est arrivé en février 2019 du coté de l'américain Airlines Center. Très vite le letton a été vu comme le futur de la franchise a l'instar de Mark Cuban qui déclarait : « notre objectif est de les garder ici pendant 20 ans ». Il faut dire que le propriétaire des Mavericks avait de quoi former un duo incroyable dans l'avenir avec Porzingis (23 ans) et Doncic (19 ans). Les deux jeunes joueurs étaient extrêmement talentueux et disposait d'une très belle marge de progression. Le champion NBA 2011 rêvait déjà un retour dans le haut du tableau de la Ligue. Cependant trois ans plus tard, il est déjà temps de signer les papiers du divorce entre la star lettone et la franchise texane. Alors que Brooklyn et Philadelphie procédait à un échange de stars, le letton était envoyé dans la capitale contre Spencer Dinwiddie et Davis Bertans. Un échange qui a été critiqué par de nombreux fans de la franchise mais qui permet de montrer que Porzingis n'avait plus une grande valeur aux yeux de ses dirigeants. À son arrivée dans le Texas, Porzingis était un All-Star de 22 ans. Alors oui, le letton n'avait pas joué de la saison à cause d'une blessure mais il sortait d'un exercice 2017-2018 à plus de 22 points de moyenne à New-York. Il était promis à dominer la raquette de la NBA des dix prochaines années. Le duo qu'il allait former avec Luka Doncic avait donc tout pour dominer la ligue. Cependant, cela n'est resté qu'une utopie.

Alors comment peut-on expliquer cet échec ? Tout d'abord les blessures. Porzingis n'a disputé que 134 matchs depuis son arrivée en février 2019. Il n'a jamais réussi à trouver un rythme et une alchimie avec Luka Doncic en raison du fait qu'il a quasiment loupé 1 match sur 3. Lorsqu'il était sur les parquets, le letton n'a pas pour autant brillé. Les chiffres ne sont certes pas mauvais comme en témoigne sa moyenne de 20 points et 9 rebonds sous le maillot des Mavericks. Cependant, il n'a jamais semblé donné une bonne impression à ses dirigeants. Limité à un simple rôle de spot-up shooteur par Rick CarlislePorzingis n'a jamais retrouvé celui qu'il était à New-York. Dans l'ombre de Doncic, le letton s'est vite agacé d'être le deuxième visage de la franchise. Le natif de Liepāja s'est également montré très inconstant dans le Texas comme en témoigne la différence de son niveau entre ses Playoffs 2020 et 2021. On a cependant souvent retenu le pire chez le letton notamment si l'on compare ses performances avec celle de coéquipier Luka Doncic.

Porzingis

L'alchimie entre Porzingis et Doncic n'a jamais semblait être au top non plus. Dans les premiers mois de la relation, les deux compères se sont envoyés des fleurs dans la presse mais l'eau à très vite coulé sous le pont. Sur le terrain, les deux stars n'ont jamais réussi à trouver une complicité. Du coté de l'extra-sportif, les deux athlètes n'étaient pas non plus les meilleurs copains. Doncic a très vite compris que Porzingis ne l'aiderait pas à faire franchir un cap à Dallas notamment en Playoffs. Porzingis était jaloux du rôle de meneur qu'occupait Doncic. En bref, la rupture était inévitable d'autant plus que Nico Harrison a demandé l'avis de Doncic avant de trader le letton.

Dallas veut maintenant réussir à retomber dans la bonne ligne malgré l'échec. L'arrivée des vieux Spencer Dinwiddie et Davis Bertans n'emballe personne mais ils pourraient être néanmoins très utile. Malgré des contrats lourds, ils seront facile à trader s'ils retrouvent des couleurs du coté du Texas. En attendant Dallas (33-24) est cinquième de la Conférence Ouest mais dispose d'une marge faible sur ses rivaux.

À lire aussi – NBA : Les Clippers se paient des Warriors sans défense (119-104)

Dernières publications

En haut