Basketball

NBA – Le show VanVleet

L’Amway Center d’Orlando voyait s’affronter hier soir deux prétendants aux Playoffs à l’Est en difficulté en ce début de saison, le Magic et les Raptors. Ce match anodin a pris des tournures extraordinaires avec une prestation remarquable du pyromane de Toronto Fred VanVleet.

UNE PERFORMANCE HISTORIQUE 

Inconnu du grand public il y a encore deux ans, Steady Freddy n’en finit plus de monter, au point de signer hier soir la meilleure performance au scoring de l’histoire des Raptors. Avec 54 points au compteur, VanVleet était tout simplement « dans la zone » tout le long du match, bien aidé il est vrai par ses coéquipiers. Pour accomplir cette performance, le meneur s’est appuyé sur des pourcentages cliniques : 17/23 au tir, dont 11/14 à 3 points, et 9/9 aux lancers francs. Avec huit tirs du parking en première mi-temps, le record de Klay Thompson (14 tirs longue distance sur un match) a même été menacé.

Qu’à cela ne tienne, VanVleet a fait tomber d’autres records non moins prestigieux. Il devient tout simplement le meilleur marqueur de l’histoire de Toronto sur une même rencontre, devant des légendes de la franchise comme DeMar DeRozan (52 points contre les Bucks en 2018) ou Vince Carter (51 points contre les Suns en 2000).

Mieux encore, l’Américain vient tout simplement de signer le plus grand total de points de tous les temps sur une même rencontre pour un joueur non drafté, devant la légende Moses Malone et ses 53 points. Même si VanVleet est une exception, il montre bien qu’on peut entrer en NBA par la petite porte et prétendre à une sélection au All-Star Game, à condition de continuer à marquer les esprits de cette manière. Ses coéquipiers, eux, en semblent convaincus et n’ont pas manqué de célébrer hier soir !

Dans le sillage de leur meneur, les Raptors empochent donc une victoire précieuse en ce début de saison compliqué. Le héros de la soirée va pouvoir se reposer avant d’aider une nouvelle fois son équipe dans le match périlleux qui les attend face aux Brooklyn Nets dans trois jours.

Crédit photo : Getty Images, Douglas P. DeFelicie

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire