Basketball

NBA : les Clippers s’offrent un match 7 face à Dallas

Seule série encore en cours dans ce premier tour de playoffs, la rencontre de la nuit entre les Clippers et les Mavericks avait un double enjeu : permettre aux Clippers d’accrocher un Game 7 presque inespéré tant les hommes de Tyronn Lue ont eu beaucoup de mal depuis le début de cette série ou bien, à l’inverse, sceller une victoire des Mavericks marquée du sceau d’un Luka Dončić étincelant. Dans ces rencontres, il faut souvent pour l’emporter une figure de proue, costume que va enfiler Kawhi Leonard, auteur de 45 points pour permettre aux siens de s’imposer et faire de cette série une anomalie statistique avec aucune des six rencontres remportées par l’équipe à domicile, une première dans l’histoire des playoffs.

Kawhi sort (enfin) du bois

On attendait avec impatience un match référence pour le joueur All-Star des Clippers, plutôt décevant depuis le début de saison. Impressionnant à mi-distance avec 8/10 dans la peinture, mais également depuis le parking avec 56 % de réussite, Kawhi Leonard montre la voie aux siens quand le score le nécessite.

Menés de neuf points dans le deuxième quart-temps, c’est Kawhi Leonard qui sonne la charge bien accompagné par un Paul George précieux (20 points, 13 rebonds), pour rentrer aux vestiaires avec trois petits points d’avance.

Le troisième quart-temps est pour le moins étrange avec une adresse collective des Clippers toujours mauvaise mais des Mavericks qui s’en remettent d’abord à Boban Marjanović pour rester dans la rencontre puis à des joueurs essentiels en sortie de banc comme Dorian Finney-Smith auteur de trois paniers à trois points.

Alors que les deux équipes se rendent coup pour coup, les Clippers vont prendre le large grâce à Kawhi Leonard qui donne huit points d’avance aux siens sur un tir clutch à moins de deux minutes du terme. Plus solides, les joueurs de la franchise de Los Angeles s’offrent un match 7 qui s’annonce déjà mythique du côté du Staples Center.

Qu’a-t-il manqué aux Mavs ?

Il est compliqué de trouver un seul facteur pour expliquer ce revers subi par Dallas. D’abord très bien dans la rencontre avec de précieux points apportés par le banc dans un match ”moyen” de Luka Dončić qui ne marquera que cinq points en deuxième mi-temps avant la toute fin de match, le collectif texan a semblé diminué en fin de rencontre, avec seulement trois marqueurs dans le dernier quart-temps et le seul Dončić ayant marqué les points de son équipe durant les sept dernières minutes.

Difficile alors de blâmer les coéquipiers du Slovène qui a l’habitude de tout prendre à sa main dans les derniers instants, mais il est clair que le point faible de cette équipe dans les dernières minutes peut provenir de cet aspect.

Le joueur le moins à l’aise de la soirée, Kristaps Porziņģis, encore une fois fantomatique avec sept points en 31 minutes disputées et seulement cinq rebonds, n’a pas su épauler Luka Dončić, seul, trop seul pour espérer rivaliser 48 minutes avec une armada californienne retrouvée.

Les Mavericks n’ont pas démérité mais ont maqué de jeu en équipe dans le dernier quart-temps pour pouvoir tenir la dragée haute aux Clippers sur les cinq dernières minutes. Portés par un immense Kawhi Leonard, Tyronn Lue et ses hommes peuvent souffler en attendant un Game 7 à suivre en prime time en Europe, dès demain à 21h30.

Crédit image en une : ESPN
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire