NBA: Les Warriors taille patron

0
Ligue 1

Cette nuit avait lieu le choc entre les deux leaders de la conférence Ouest, remake du premier match de la saison remporté par les Rockets à l’Oracle Arena. Cette fois-ci, la rencontre avait lieu à Houston, au Toyota Center mais sans deux superstars: James Harden d’un coté, et Kévin Durant de l’autre. Il n’empêche, les deux meilleurs attaques de la ligue (115.3 pts/match pour Houston, 115.4pts/match pour Golden State) nous ont offert un très bon match. Et les hommes de Steve Kerr ont prit leur revanche, s’affirmant un petit peu plus comme les grands favoris à leur propre succession.

Cela dure depuis le début de saison. Warriors et Rockets se tirent la bourre tout en haut de la conférence Ouest. Et alors que Houston avait prit un meilleur départ, les Californiens sont repassés devant, fort d’un mois de Décembre de haute volée, combiné à une série noire pour les Texans (5 défaites de suite). Ce match s’annonçait comme un vrai test pour les deux franchises, bien qu’il ne soit pas révélateur du niveau de chaque équipe, puisque chacune comptait un absent de marque. Néanmoins, remporter ce type de match peut donner un sentiment de supériorité, même si les états de forme du mois de janvier sont rarement ceux de mai.

Et c’est donc en leader que Golden State s’est rendu au Toyota Center, eux qui venaient de récupérer Steph Curry, qui jouera d’ailleurs un rôle important hier soir. Alors que les coéquipiers de Chris Paul (28pts, 7rbds, 9asts) ont plutôt bien démarré la rencontre, le  premier quart-temps fut tout de même équilibré. Mais les  locaux ont passé la seconde, sous l’impulsion d’Éric Gordon (31pts) pour créer le premier mini break (+9). Devant à la mi-temps, devant dans le 3ème quart (+6 34ème), dans une salle surchauffée, les Rockets ont cru pouvoir l’emporter, d’autant qu’un nouveau héros semblait surgir, en la personne de Gerald Green, auteur de 29 pts hier soir (à 8/15 derrière l’arc).

golden 2.jpg

Mais c’était sans compter sur la réaction d’orgueil du champion en titre. Concentrés, appliqués à l’image d’un Klay Thompson (28pts) rageur, les Warriors sont repassés devant et ont pu compter sur un Draymond Green monstrueux hier soir (17pts, 14rbds, 10asts) et auteur d’un 21ème triple double consécutifs ponctué par une victoire.

Cette victoire permet aux Warriors de compter 4 victoires de plus que leur adversaire du soir (avec 2 matchs de plus). Surtout cette victoire marque l’empreinte que laisse Golden State sur la saison régulière: les Californiens veulent être les meilleurs, tout le temps. Les Rockets vont devoir faire attention et même si le jeu collectif a été très bon hier, entre CP3, Gordon, Ariza et Clint Capela également, il va falloir commencer à regarder dans le rétroviseur, car les Spurs ne sont plus très loin. Néanmoins, la qualité du groupe doit leur permettre de s’accrocher, et au moins conserver cette seconde place.

Valentin Martin

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here