Basketball

NBA : Un NBA London Game 2018 renversant

Hier avait lieu le traditionnel match NBA Londonien, voulu par la ligue Nord-Américaine, dans un soucis de développement et promotion du basket. Cette année, Sixers et Celtics avaient l’honneur de participer à cette rencontre, qui compte tout de même comme un match à part entière de saison régulière. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les deux équipes ont joué le jeu à fond. Mais à la fin, ce sont bien les Celtics qui ont assumé leur statut de numéro un à l’Est.

Hier avait lieu le traditionnel match NBA Londonien, voulu par la ligue Nord-Américaine, dans un soucis de développement et promotion du basket. Cette année, Sixers et Celtics avaient l’honneur de participer à cette rencontre, qui compte tout de même comme un match à part entière de saison régulière. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les deux équipes ont joué le jeu à fond. Mais à la fin, ce sont bien les Celtics qui ont assumé leur statut de numéro un à l’Est.

Enfin une vraie affiche pour les fans Européens de NBA !

Alors que les rencontres des saisons précédentes à Londres n’avaient rien d’emballantes (désolé pour les fans du Magic ou des Nets), cette année, Adam Silver avait prévu du lourd à l’O2 Arena de Londres. En effet, ce sont bien les Celtics, leader à l’Est, et les Sixers, renaissants cette saison, qui se sont rendus dans la capitale Anglaise. Devant un parterre de stars (de ballon rond notamment), Boston a assouvi son emprise sur la conférence Est, en s’imposant logiquement 114-103. Pourtant, rien n’a été simple.

Les hommes de Brad Stevens n’ont mené au score pour la première fois qu’en seconde mi-temps.

En effet, fort d’un départ en boulet de canon, les coéquipiers de Joël Embiid (15pts, 10rbds) ont mené toute la première mi-temps, comptant une dizaine de points d’avance dans le 1er quart, et même 20 au milieu du second (47-27, 18ème minute). Porté par un JJ Redick intouchable lors du premier acte (22pts, 5/9 à 3pts) et un Ben Simmons à la baguette (16pts, 3asts), Philly semblait parti vers un succès de prestige.

Boston s’est réveillé

Et tout à coup, les Celtics ont mis la machine en route. Bien aidés il est vrai par l’apathie des joueurs de Brett Brown. Grâce à un improbable quatuor Irving-Brown-Tatum-Morris, les hommes en vert son revenus dans la partie, en deux temps. D’abord en fin de première période, avec le réveil de Kyrie Irving et le passage de mammouth de Jaylen Brown (qui terminera à 21pts et 4rbds). L’écart n’était plus que de 9 unités à la mi-temps, et le match semblait relancé. Et dès la reprise, Boston a de nouveau appuyé sur l’accélérateur, cette fois-ci grâce à un Jason Tatum qui ne touchait plus terre (16pts, 4rbds) et le surprenant Marcus Morris, auteur de 19pts et 8rbds en seulement 24min de jeu. La révolte des Celtics aura été fatal aux Sixers, embourbés dans un jeu de soliste, et qui se sont inclinés 37-22 dans le troisième quart. La messe était dite.

Un dernier quart sans enjeu

Boston a géré sa fin de match, grâce au bon passage de Al Horford (13pts, 8rbds, 7asts) pourtant très maladroit en première mi-temps, accentuant encore un petit peu son avance, pour finalement s’imposer sans soucis, 114-103, après s’être fait sacrément peur en première période. Les dernières minutes ont permis aux 2 coachs de faire tourner leurs effectifs respectifs. L’occasion de voir Timothé Luwawu-Cabarrot et Gerschon Yabusele coté Français.

Boston conserve donc 5 victoires sur les Raptors en tête de la conférence Est, ces derniers ayant balayé les Cavs cette nuit également. Un mano-a-mano semble s’engager entre ces deux équipes, alors que Cleveland commence à décrocher, avec ce deuxième revers consécutifs. Déjà 8 victoires de retard pour les coéquipiers de LeBron. Du coté des Sixers, il va falloir commencer une série de victoire pour pouvoir espérer une place en play-offs. Philly joue mieux en ce moment, notamment depuis la victoire au MSG à Noël, mais les résultats sont en dent de scie, et la bande à Covington compte 2 victoires de retard sur le 8ème, Indiana. Réaction attendue dès le retour sur le sol Américain, contre les Raptors.

Valentin Martin



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Donec fringilla ut justo libero tempus facilisis tristique pulvinar porta. id