NBA

NBA : terrible nouvelle pour un Français, gravement blessé

La présaison NBA vient de s'achever, place à la saison 2023-2024 d'ici quelques jours. Si les Français ont globalement brillé à l'occasion de cette grande répétition générale, l'un d'entre eux sera privé des parquets durant un long moment. 

Après une présaison fructueuse, les Français de NBA s'apprêtent à entamer la saison 2023-2024

Si Malcolm Cazalon (Detroit Pistons), Moussa Diabaté (Los Angeles Clippers) et Olivier Sarr (Oklahoma City Thunder), à la faveur d'un two-way contract, vont naviguer entre la NBA et la G-League (ligue de développement), plusieurs Français devraient avoir une carte à jouer en NBA cette saison. On pense bien évidemment aux expérimentés Nicolas Batum (Los Angeles Clippers), Evan Fournier (New York Knicks), Rudy Gobert (Minnesota Timberwolves), mais aussi au numéro 1 de la dernière Draft, le phénomène Victor Wembanyama (San Antonio Spurs). À leurs côtés, Sidy Cissoko, coéquipier de Wemby chez les Spurs, Bilal Coulibaly (Washington Wizards), Ousmane Dieng (Oklahoma City Thunder), Killian Hayes (Detroit Pistons), Théo Maledon (Charlotte Hornets), Frank Ntilikina (Charlotte Hornets) et Rayan Rupert (Portland Trail Blazers).

Crédit photo : Iconsport

Crédit photo : Iconsport

Plusieurs d'entre eux ont déjà brillé à l'occasion de la présaison. Victor Wembanyama vient par exemple de marquer 19 points et de signer 5 contre à l'occasion d'une victoire de prestige sur le parquer des Golden State Warriors de Steph Curry. En parallèle, face à l'équipe australienne des Cairns Taipans, Bilal Coulibaly a disputé 20 minutes, inscrivant 5 points (2/4 au tir), prenant six rebonds. Citons aussi les 9 points, 6 rebonds, 3 interceptions et 2 contres du pivot Moussa Diabaté avec les Clippers face au Jazz. De bon augure alors que le coup d'envoi officiel de la saison NBA sera donné en milieu de semaine. Hélas, ce joli tableau a été quelque peu terni par une vilaine blessure côté tricolore.

Il se fracture le tibia gauche, plusieurs semaines d'arrêt

Vendredi dernier, les Charlotte Hornets ont difficilement bouclé leur présaison par une lourde défaite contre les Boston Celtics (99-127). Le troisième revers en quatre rencontres, après Miami et Washington. Seule le Thunder a subi la loi des Hornets, de deux petits points. Pour en revenir à la rencontre des Celtics, le meneur de jeu français Frank Ntilikina a disputé 14 minutes avec l'écurie de Charlotte, inscrivant 2 points, captant un rebond et délivrant une passe décisive. Hélas, l'ancien joueur de Strasbourg, des Knicks et Dallas n'aura plus l'occasion de briller sur les parquets de NBA avant un long moment. La cause à une sortie sur blessure.

Les Charlotte Hornets annoncent aujourd'hui que le meneur Frank Ntilikina a subi une fracture non déplacée du tibia gauche lors du match de présaison de Charlotte contre les Celtics de Boston le jeudi 19 octobre. La blessure a été confirmée par une IRM le vendredi, et Ntilikina sera réévalué dans quatre semaines. Des mises à jour sur son statut seront fournies le cas échéant. Ntilikina a participé à quatre matchs de présaison pour les Hornets, avec une moyenne de 3,0 points, 1,5 rebond, 2,8 passes décisives et 1,3 interception en 16,4 minutes par match. Huitième choix au classement général de la draft NBA 2017, Ntilikina a disputé 316 matchs en six saisons avec les Knicks de New York (2017-21) et les Mavericks de Dallas (2021-23), enregistrant 4,8 points, 1,8 rebonds et 2,2 passes décisives en 17,1. minutes par match pour sa carrière.” Tel est le communiqué publié par les Hornets ces dernières heures. Nous souhaitons un prompt rétablissement à Frank Ntilikina.

Nordiste pure souche, amoureux du sport avec un grand S. Pas croyant, mais pratiquant (badminton, tennis, course à pied, football...), capable de dévorer n'importe quelle épreuve de n'importe quelle discipline. L'union fait la force, la diversité sportive proposée par WeSport en est une, aussi !

Dernières publications

En haut