Basketball

NBA : Utah surpuissant, les Bucks reviennent

Suite des demi-finales de conférence cette nuit avec à l’honneur une affiche entre les Bucks et les Nets à l’Est avant le choc entre Jazz et Clippers à l’Ouest. Retour sur une nuit qui sera allée crescendo avec un match brouillon à l’Est avant un très beau duel entre Utah et les Los Angeles Clippers. 

Brouillons, les Bucks s’offrent des Nets méconnaissables

On connaissait les Nets fulgurants offensivement grâce à leur trio Durant – Irving – Harden souvent percutant et décisif offensivement, c’est un tout autre visage que les hommes de Steve Nash ont montré cette nuit. Toujours privés d’un James Harden qui leur a beaucoup manqué hier, les Nets ont littéralement scoré à trois, grâce aux inévitables Durant et Irving (respectivement 30 et 22 points) et le surprenant Bruce Brown très précieux dans la peinture avec 16 points et 11 rebonds dans la partie.

En face, l’adresse des Bucks est au rendez-vous dans le premier quart-temps grâce au duo Middleton – Antetokoúnmpo qui inscrit l’intégralité des points des Bucks dans les 14 premières minutes de la rencontre. Avec un sévère 30-9 au bout de 10 minutes, les Bucks prennent une avance déjà conséquente. Le second quart-temps sera l’exact opposé de celui-ci. Avec une adresse dérisoire, les Bucks voient les Nets recoller notamment grâce à Bruce Brown et l’écart n’est que de trois points à la mi-temps (45-42).

La suite de la rencontre sera un festival de shoots manqués, symbole d’une adresse abyssale, 19 % à trois points pour les Bucks ou encore 36 % au shoot pour les Nets, la rencontre a du mal à décoller. Dans une fin de rencontre où l’on se rend coup pour coup, Kevin Durant va, grâce à un run de neuf unités, donner trois points d’avance à Brooklyn à une minute du terme, avant que Jrue Holiday et Khris Middleton ne fassent repasser les Bucks devant et permettre à Milwaukee de revenir à une victoire dans la série (1-2).

Utah et un Donovan Mitchell en feu prennent le large

Portés par un Donovan Mitchell surpuissant en première mi-temps, compilant 27 points sur les deux premières reprises, le Jazz est porté par son adresse et son habituelle solidité défensive avec un score à leur avantage 66-53 à la pause.

Les Clippers, longtemps relégués à dix unités de leurs adversaires du soir, vont s’en remettre à un shooter, en la personne de Reggie Jackson qui claque deux shoots du parking à cinq minutes du terme pour permettre au Clippers de passer devant pour la première fois de la rencontre (99-101).

Mais un Bojan Bodganović surpuissant et deux coups de massue signés O’Neale et Ingles plus tard et les Clippers doivent concéder un deuxième revers dans la série, le deuxième à l’extérieur, et devront réagir dès la nuit de samedi à dimanche pour espérer atteindre la finale à l’Ouest.

À deux visages, la soirée nous a offert une entrée froide avant un plat de résistance bien relevé sur la fin. Encore une belle nuit de basket ou le récent meilleur défenseur de l’année, Rudy Gobert, s’est montré une nouvelle fois déterminant pour le Jazz de Utah.

Crédit image en une : Getty Images

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire