NBA : Zion Williamson peut-il devenir ROY ?

0
Ligue 1

Zion Williamson, numéro 1 de la Draft 2019, a tout pour devenir un très grand. Véritable monstre physique, il affole déjà les compteurs, comme Doncic l’année dernière. Mais voilà, il n’a joué que 19 petits matchs, quand Ja Morant en a lui disputé 59. Alors, qui va devenir le prochain Rookie of the Year ? 

Ja Morant, le bilan est pour lui

Ja Morant, 2e de la même draft, réalise une saison exemplaire. L’ancien joueur de Murray State tourne à 17.6 points de moyenne, sur ses 59 matchs disputés. Les Grizzlies, 8e franchise de l’Ouest, sont encore dans la course aux playoffs. Bien intégré dans un roster pourtant pas très riche en individualités, il participe grandement à cette belle campagne que fait Memphis.

Le meneur, très élégant à voir jouer, rend même cette équipe de Memphis séduisante. Beaucoup d’observateurs et de fans de NBA ont envie de voir ce joueur et cette équipe briller. Ja s’est de toute façon distingué très vite, dès son 3e match même. Lors de la victoire face aux Nets de Brooklyn, le Rookie a enregistré 30 points ! Il est donc très légitimement en tête pour la course au ROY, mais derrière ça pousse fort.

Zion, des statistiques folles

22 points pour son premier match, jamais en dessous de 14 points, un pic à 35 points face aux Lakers (!), voici Zion Williamson. Une moyenne de 23.6 points par match, 6.8 rebonds, et un pourcentage aux shoots hallucinant : 58.9% aux tirs !

Zion Williamson est un crack, et justifie pour le moment tous les espoirs placés en lui. Le numéro 1 de la Draft impressionne toute la NBA. Joueur majeur des Pelicans, son association avec Ball et Ingram a tout de suite fonctionné. New Orleans est complètement revenu dans la course aux Playoffs, alors qu’ils se battaient avant pour ne pas être dernier avec Golden State.

C’est pour cela qu’aujourd’hui, Zion rentre au moins dans la discussion pour accrocher le titre de ROY et succéder à Luka Doncic. Mais il y a un précédent, la jurisprudence Brogdon.

Malcolm Brogdon, ROY 2017

Cette année là, le deuxième tour de draft 2016 l’avait remporté devant un certain… Joël Embiid. Le Camerounais drafté en 2014 et blessé pendant ses deux premières saisons, n’avait disputé que 31 matchs en 2016. Avec ses moyennes correctes (20.2 points, 7.8 rebonds), il n’a pas réussi à faire pencher la balance en sa faveur. Pire, il n’avait plus joué après le 31 janvier.

Brogdon, lui, avait joué beaucoup plus de matchs cette saison (75 en tout). Il avait même participé grandement à la qualification en playoffs des Bucks. Ses statistiques n’étaient pas stratosphériques (10.2 points, 4.2 passes) mais correctes pour un rookie. Il était devenu le premier rookie à être issu d’un second tour de Draft.

Bien sûr, le choix des votants n’est pas encore arrêté. Tout dépendra de la fin de saison des Grizzlies et des Pelicans. Si NOLA se qualifie en playoffs, la donne pourrait changer. En l’état, la balance penche plus pour Ja Morant, qui a disputé beaucoup plus de matchs et qui est playoffable. Alors, Zion, ou pas ? 

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here