Foot US

NFL Draft 2021 : le conseil de classe des franchises AFC

NFL Draft 2021

Une semaine après la NFL Draft 2021, l’heure est déjà au bilan. Si la réalité du terrain sera le seul juge de paix pour les différents prospects appelés au cours des sept tours de la cérémonie, certaines classes semblent déjà plus séduisantes que d’autres. Avant le départ en vacances des franchises, We Sport vous donne son avis sur les sélections de chacune des trente-deux équipes de la ligue, avec aujourd’hui l’affichage des résultats pour les franchises AFC.

AFC Nord

Baltimore Ravens

  • 1 (27) Rashod Bateman [WR, Minnesota]
  • 1 (31) Odafe Oweh [LB, Penn State]
  • 3 (94) Ben Cleveland [G, Georgia]
  • 3 (104) Brandon Stephens [CB, SMU]
  • 4 (131) Tylan Wallace [WR, Oklahoma State]
  • 5 (160) Shaun Wade [DB, Ohio State]
  • 5 (171) Daelin Hayes [LB, Notre Dame]
  • 5 (184) Ben Mason [FB, Michigan]

Sans faire de bruit, Baltimore a encore été très juste dans ses choix pour obtenir une classe complète qui répond globalement à ses besoins. En manque de cibles pour Lamar Jackson, les Ravens ont jeté leur dévolu sur Rashod Bateman, un joueur au profil physique que la franchise du Maryland recherchait désespérément. Baltimore a ensuite enchaîné les bons coups avec des joueurs comme Brandon Stephens, Ben Cleveland et Tylan Wallace qui sont appelés à devenir titulaires dans quelques années, mais aussi avec le pari Shaun Wade qui était attendu au premier tour il y a encore un an. Seul choix discutable, la décision de prioriser un remplaçant pour Matthew Judon plutôt que pour Orlando Brown Jr. au premier tour, même si Odafe Oweh a tout d’un futur grand.

Note : A-

Cincinnati Bengals

  • 1 (5) Ja’Marr Chase [WR, LSU]
  • 2 (46) Jackson Carman [OL, Clemson]
  • 3 (69) Joseph Ossai [DE, Texas]
  • 4 (111) Cameron Sample [DE, Tulane]
  • 4 (122) Tyler Shelvin [DT, LSU]
  • 4 (139) D’Ante Smith [OT, East Carolina]
  • 5 (149) Evan McPherson [K, Florida]
  • 6 (190) Trey Hill [C, Georgia]
  • 6 (202) Chris Evans [RB, Michigan]
  • 7 (235) Wyatt Hubert [DE, Kansas State]

À l’approche de cette draft, les Bengals avaient un plan simple qui consistait à entourer le mieux possible Joe Burrow. Dès le premier tour, Cincinnati a appliqué ce principe à la lettre en allant chercher Ja’Marr Chase, receveur excessivement talentueux qui a déjà évolué avec le n°1 de la Draft 2020 du côté de LSU. Derrière, la franchise de l’Ohio a multiplié les choix sur la ligne offensive (Carman, Smith et Hill), et si aucun n’a pour l’instant l’étoffe d’un titulaire, l’intention reste louable. Les Bengals ont également renforcé considérablement leur ligne défensive en récupérant notamment Joseph Ossai, steal au troisième tour, ou encore Tyler Shelvin, deux joueurs qui contribueront à améliorer un secteur de jeu à la peine l’an dernier. Mention spéciale au choix d’Evan McPherson, premier et seul kicker appelé cette année.

Note : B+

Cleveland Browns

  • 1 (26) Greg Newsome [CB, Northwestern]
  • 2 (52) Jeremiah Owusu-Koramoah [LB, Notre Dame]
  • 3 (91) Anthony Schwartz [WR, Auburn]
  • 4 (110) James Hudson [OT, Cincinnati]
  • 4 (132) Tommy Togiai [DT, Ohio State]
  • 5 (153) Tony Fields [LB, West Virginia]
  • 5 (169) Richard LeCounte [S, Georgia]
  • 6 (211) Demetric Felton [RB, UCLA]

L’ascension devrait continuer pour les Browns après une nouvelle draft réussie. En difficulté dans le secteur aérien l’an dernier, Cleveland a récupéré en Greg Newsome, un joueur opérationnel dès son arrivée qui se placera à l’opposé de Denzel Ward. Dans la même veine, Andrew Berry a réalisé l’un des plus gros steals de cette draft en sélectionnant Jeremiah Owusu-Koramoah au deuxième tour, qui apportera sa qualité en couverture sur le second rideau. Les Browns ont ensuite enchaîné les choix intelligents en apportant plus de densité et de rotation sur des postes à besoin, à l’image d’Anthony Schwartz qui pourrait être titulaire dans le slot, pour boucler une cuvée presque sans failles.

Note : A

Pittsburgh Steelers

  • 1 (24) Najee Harris [RB, Alabama]
  • 2 (55) Pat Freiermuth [TE, Penn State]
  • 3 (87) Kendrick Green [C, Illinois]
  • 4 (128) Dan Moore Jr. [OT, Texas A&M]
  • 4 (140) Buddy Johnson [LB, Texas A&M]
  • 5 (156) Isaiahh Loudermilk [DE, Wisconsin]
  • 6 (216) Quincy Roche [LB, Miami]
  • 7 (245) Tre Norwood [S, Oklahoma]
  • 7 (254) Pressley Harvin III [P, Georgia]

En manque de productivité au sol depuis le départ de Le’Veon Bell, Pittsburgh n’a pas hésité à investir son premier tour pour récupérer Najee Harris, joueur talentueux au profil assez similaire. Si le choix d’un running back au premier tour peut faire grincer quelques dents, celui d’un tight end pour la franchise au second est encore plus discutable. Pat Freiermuth est l’un des meilleurs joueurs sur son poste dans cette classe mais n’était peut-être pas le besoin le plus pressant pour les Steelers, qui ont légèrement délaissé la ligne offensive malgré deux sélections au deux tours suivants. La fin de la draft fait en revanche plus l’unanimité avec des joueurs prometteurs sélectionnés en défense comme Buddy Johnson ou encore Quincy Roche. Si Pittsburgh n’a pas vraiment fait de fausse note sur ses choix de joueurs, sa cuvée reste remplie de questions sur les postes qui ont (ou n’ont pas) été priorisés.

Note : B-

AFC Est

Buffalo Bills

  • 1 (30) Gregory Rousseau [DE, Miami]
  • 2 (61) Carlos Basham Jr. [DE, Wake Forest]
  • 3 (93) Spencer Brown [OT, Northern Iowa]
  • 5 (161) Tommy Doyle [OT, Miami (OH)]
  • 6 (203) Marquez Stevenson [WR, Houston]
  • 6 (212) Damar Hamlin [S, Pittsburgh]
  • 6 (213) Rachad Wildgoose [CB, Wisconsin]
  • 7 (236) Jack Anderson [G, Texas Tech]

À Buffalo, le message envoyé avec cette draft fut clair : priorité aux lignes. À la recherche d’un pass rusher pour prendre la suite de Jerry Hugues, les Bills ont tenté le pari Gregory Rousseau, considéré comme un boom or bust, avant d’assurer ses arrières avec Carlos Basham au tour suivant. La ligne offensive a ensuite été considérée avec deux joueurs à développer qui apporteront de la profondeur derrière Dion Dawkins et Daryl Williams. Unique point d’interrogation l’attente du sixième tour pour considérer le poste de cornerback qui semblait pourtant être l’un des principaux besoins de la franchise.

Note : B

Miami Dolphins

  • 1 (6) Jaylen Waddle [WR, Alabama]
  • 1 (18) Jaelan Phillips [DE, Miami]
  • 2 (36) Jevon Holland [DB, Oregon]
  • 2 (42) Liam Eichenberg [OT, Notre Dame]
  • 3 (81) Hunter Long [TE, Boston College]
  • 7 (231) Larnel Coleman [OT, UMass]
  • 7 (244) Gerrid Doaks [RB, Cincinnati]

Avec cinq sélections au cours des deux premiers jours, Miami pouvait frapper fort et ne s’est pas raté. En récupérant Jaylen Waddle et Jaelan Philips lors du premier tour, les Dolphins ont attiré une cible que Tua Tagovailoa connaît bien et l’un des meilleurs pass rushers de cette classe, renforçant par la même occasion deux des principaux postes à besoin de la franchise. L’équipe floridienne a ensuite visé juste avec Holland, Eichenberg et Long, trois joueurs capables d’apporter immédiatement derrière les titulaires sur leurs positions. Si aucun linebacker n’a été appelé malgré le départ de Kyle Van Noy et que le poste de running back n’a pas vraiment été considéré, cette draft de Miami reste une assez franche réussite.

Note : A

New England Patriots

  • 1 (15) Mac Jones [QB, Alabama]
  • 2 (38) Christian Barmore [DT, Alabama]
  • 3 (96) Ronnie Perkins [DE, Oklahoma]
  • 4 (120) Rhamondre Stevenson [RB, Oklahoma]
  • 5 (177) Cameron McGrone [LB, Michigan]
  • 6 (188) Joshuah Bledsoe [S, Missouri]
  • 6 (197) Will Sherman [OL, Colorado]
  • 7 (242) Tre Nixon [WR, UCF]

A-t-on trouvé le successeur de Tom Brady dans le Massachusetts ? Sans monter d’échange, New England a drafté le premier quarterback de l’ère Belichick au premier tour en la personne de Mac Jones qui devrait se développer derrière Cam Newton. Les Patriots n’ont en revanche pas hésité pour monter de quelques places le jour suivant afin de sécuriser Christian Barmore, de loin le meilleur prospect au milieu de la ligne défensive. Le reste est principalement composé de joueurs de rotation qui devront s’adapter au système Patriots avec quelques potentielles coqueluches à surveiller comme Cameron McGrone, descendu jusqu’au cinquième tour après une lourde blessure qui l’a privé de l’exercice 2021.

Note : B

New York Jets

  • 1 (2) Zach Wilson [QB, BYU]
  • 1 (14) Alijah Vera-Tucker [OL, USC]
  • 2 (34) Elijah Moore [WR, Ole Miss]
  • 4 (107) Michael Carter [RB, North Carolina]
  • 5 (146) Jamien Sherwood [S, Auburn]
  • 5 (154) Michael Carter [CB, Duke]
  • 5 (175) Jason Pinnock [CB, Pittsburgh]
  • 6 (186) Hamsah Nasirildeen [S, Florida State]
  • 6 (200) Brandin Echols [CB, Kentucky]
  • 6 (207) Jonathan Marshall [DT, Arkansas]

Peut-être la cuvée préférée de la rédaction (ou du moins de celui qui s’en fait le porte-voix). Sans grande surprise, les Jets ont choisi Zach Wilson avec leur deuxième choix, un joueur d’avenir qui devra s’affirmer comme un franchise quarterback et faire oublier Sam Darnold. Dans cette optique, Joe Douglas n’a pas hésité à multiplier les sélections en attaque pour l’entourer de la meilleure des manières. Après Mekhi Becton l’an dernier, Alijah Vera-Tucker vient renforcer une ligne offensive en construction tandis qu’Elijah Moore et Michael Carter sont déjà des titulaires en puissance sur les skills positions. Afin de parachever leur belle draft, les Jets ont ensuite blindé leur secondary, secteur de jeu ou Marcus Maye était bien seul l’an dernier, avec pas moins de cinq sélections dont le polyvalent Hamsah Nasirildeen, gadget sorti de Florida State. Pour sa première année dans la Big Apple, Robert Saleh a été gâté.

Note : A+

AFC Sud

Houston Texans

  • 3 (67) Davis Mills [QB, Stanford]
  • 3 (89) Nico Collins [WR, Michigan]
  • 5 (147) Brevin Jordan [TE, Miami]
  • 5 (170) Garret Wallow [LB, TCU]
  • 6 (195) Roy Lopez [DT, Arizona]

Beaucoup d’interrogations autour de cette première draft du nouveau GM Nick Caserio. Dans un contexte délicat avec la situation de Deshaun Watson, la priorité a été donnée au choix d’un quarterback, Davis Mills, pour l’entrée en matière des Texans. Avec très peu de sélections en main, ce choix de Houston fait évidemment débat mais fait finalement assez sens. La suite de la draft a en revanche été assez bien réalisée avec des joueurs comme Nico Collins, Garrett Wallow et Brevin Jordan qui pourraient contribuer dès leur arrivée en NFL. Petit bémol tout de même sur le trade up pour récupérer le receveur, un parti pris osé pour une franchise déjà en manque de choix cette année.

Note : C+

Indianapolis Colts

  • 1 (21) Kwity Paye [DE, Michigan]
  • 2 (54) Dayo Odeyingbo [DE, Vanderbilt]
  • 4 (127) Kylen Granson [TE, SMU]
  • 5 (165) Shawn Davis [S, Florida]
  • 6 (218) Sam Ehlinger [QB, Texas]
  • 7 (229) Mike Strachan [WR, Charleston]
  • 7 (248) Will Fries [OL, Penn State]

On s’attendait à un renfort sur la ligne offensive pour les Colts après la retraite d’Anthony Castonzo, mais la franchise a préféré sélectionner Kwity Paye au premier tour pour mettre plus de pression sur le quarterback. Ce secteur de jeu a été encore plus renforcé lors du deuxième jour avec le choix d’un nouveau defensive end qui devrait toutefois manquer une partie de la saison 2021 à cause d’une blessure au tendon d’Achille. La suite est un ensemble de projets et joueurs qui devront se développer, à l’image de Sam Elhinger qui devrait récupérer le rôle de backup au détriment de Jacob Eason, drafté l’an dernier. Des choix intéressants mais assez risquées, voilà comment résumer la cuvée 2021 d’Indianapolis.

Note : B

Jacksonville Jaguars

  • 1 (1) Trevor Lawrence [QB, Clemson]
  • 1 (25) Travis Etienne [RB, Clemson]
  • 2 (33) Tyson Campbell [CB, Georgia]
  • 2 (45) Walker Little [OT, Stanford]
  • 3 (65) Andre Cisco [S, Syracuse]
  • 4 (106) Jay Tufele [DT, USC]
  • 4 (121) Jordan Smith [DE, UAB]
  • 5 (145) Luke Farrell [TE, Ohio State]
  • 6 (209) Jalen Camp [WR, Georgia Tech]

Sans surprise, Trevor Lawrence a bien été sélectionné par les Jaguars qui ont décidé de mettre leur nouveau joyau en confiance dès son arrivée en allant également chercher Travis Etienne au premier tour, running back avec lequel il évoluait à Clemson. Si le choix de Tyson Campbell en tout début de second tour peut étonner, la suite de la draft a été rondement menée avec énormément de sélections intéressantes comme Walker Little et Andre Cisco, deux titulaires en puissance lorsqu’ils seront à 100 % de leurs moyens. Une première finalement très réussie pour Urban Meyer avec Jacksonville.

Note : A

Tennessee Titans

  • 1 (22) Caleb Farley [CB, Virginia Tech]
  • 2 (53) Dillon Radunz [OT, North Dakota State]
  • 3 (92) Monty Rice [LB, Georgia]
  • 3 (100) Elijah Molden [CB, Washington]
  • 4 (109) Dez Fitzpatrick [WR, Louisville]
  • 4 (135) Rashad Weaver [DE, Pittsburgh]
  • 6 (205) Racey McMath [WR, LSU]
  • 6 (215) Brady Breeze [S, Oregon]

En 2021, Tennessee a drafté juste. Après les départs de Malcom Butler et Adoree Jackson, Caleb Fairley vient densifier un groupe de cornerbacks déjà intéressant (Jenkins, Fulton) tandis que Dillon Radunz devrait faire oublier le fiasco Isaiah Wilson. Si Monty Rice ne comble pas vraiment un besoin important, les sélections d’Elijah Molden et Rahsad Weaver sont d’excellentes affaires à ce stade de la draft. Dez Fitzpatrick fait toutefois office de reach mais pourrait se développer en parfait n°2 derrière A.J. Brown.

Note : B+

AFC Ouest

Denver Broncos

  • 1 (9) Patrick Surtain II [CB, Alabama]
  • 2 (35) Javonte Williams [RB, North Carolina]
  • 3 (98) Quinn Meinerz [OL, Wisconsin-Whitewater]
  • 3 (105) Baron Browning [LB, Ohio State]
  • 5 (152) Caden Sterns [S, Texas]
  • 5 (164) Jamar Johnson [S, Indiana]
  • 6 (219) Seth Williams [WR, Auburn]
  • 7 (237) Kary Vincent Jr. [CB, LSU]
  • 7 (239) Jonathon Cooper [LB, Ohio State]
  • 7 (253) Marquiss Spencer [DE, Mississippi State]

Ronald Darby et Kyle Fuller n’étaient apparemment pas suffisants pour Vic Fangio, alors les Broncos sont allés chercher le cornerback le plus prometteur de cette cuvée en la personne de Patrick Surtain II. La défense a été globalement priorisée avec d’autres sélections intéressantes comme celles de Baron Browning, appelé à avoir des responsabilités dès 2021, ou encore des trois defensive backs qui devraient avoir un rôle de doublure pour la saison à venir. À noter également l’arrivée de la machine à scorer Javonte Williams qui viendra aider Melvin Gordon dans le backfield ainsi que la sélection de Quinn Meinerz, ancien joueur de troisième division universitaire, les deux seuls choix offensifs des Broncos dans cette draft qui semblent encore croire en Drew Lock. Une belle marque de confiance mais un pari assez osé alors que Justin Fields était toujours disponible lorsque la franchise du Colorado a effectué son premier choix.

Note : B+

Kansas City Chiefs

  • 2 (58) Nick Bolton [LB, Missouri]
  • 2 (63) Creed Humphrey [C, Oklahoma]
  • 4 (144) Joshua Kaindoh [DE, Florida State]
  • 5 (162) Noah Gray [TE, Duke]
  • 5 (181) Cornell Powell [WR, Clemson]
  • 6 (226) Trey Smith [OL, Tennessee]

Kansas City avait parfaitement ciblé ses besoins et a profité de la draft pour renforcer ses faiblesses. Point faible de la défense, la ligne de linebackers sort renforcée de la cérémonie après l’arrivée de la machine à plaquages Nick Bolton. Du côté de l’attaque, la ligne offensive était le chantier de l’intersaison et les Chiefs ont profité de la chute de Creed Humprey pour récupérer le meilleur centre de cette cuvée, avant de tenter le pari Trey Smith en fin de draft qui devra éviter les blessures pour exprimer son plein potentiel. Par ailleurs, Joshua Kaindoh apportera de la profondeur à la ligne défensive tandis que Cornell Powell devrait profiter du talent d’Andy Reid pour maximiser son potentiel et devenir une arme redoutable sur les tracés longs. Sans premier tour, les Chiefs ont tout de même réussi à frapper fort.

Note : A-

Las Vegas Raiders

  • 1 (17) Alex Leatherwood [RT, Alabama]
  • 2 (43) Trevon Moehrig [S, TCU]
  • 3 (79) Malcolm Koonce [DE, Buffalo]
  • 3 (80) Divine Deablo [LB/S, Virginia Tech]
  • 4 (143) Tyree Gillespie [S, Missouri]
  • 5 (167) Nate Hobbs [CB, Illinois]
  • 7 (230) Jimmy Morrissey [C, Pittsburgh]

Comme l’an dernier, les Raiders se sont servis du premier tour pour récupérer un joueur qu’ils aimaient plus haut que sa valeur supposée. Alex Leatherwood répond à un besoin mais n’était peut-être pas la meilleure option à ce stade de la draft, même si ce dernier était considéré comme le deuxième meilleur offensive tackle de cette cuvée avant la saison 2021. Trevon Moehrig est en revanche un énorme steal au deuxième tour et devrait contribuer dès son arrivée, à l’inverse des autres sélections dans la secondary qui soulèvent quelques questions quant à leur impact chez les professionnels. Globalement, Las Vegas a comblé ses principaux besoins à l’exception de la ligne défensive qui n’a pas été considérée, mais quitte à nouveau la draft en laissant une moue dubitative sur le visage des observateurs.

Note : C

Los Angeles Chargers

  • 1 (13) Rashawn Slater [OT, Northwestern]
  • 2 (47) Asante Samuel Jr. [CB, Florida State]
  • 3 (77) Josh Palmer [WR, Tennessee]
  • 3 (97) Tre’ McKitty [TE, Georgia]
  • 4 (118) Chris Rumph II [DE, Duke]
  • 5 (159) Brenden Jaimes [OL, Nebraska]
  • 6 (185) Nick Niemann [LB, Iowa]
  • 6 (198) Larry Rountree III [RB, Missouri]
  • 7 (241) Mark Webb [S, Georgia]

Mieux protéger Justin Herbert : check. Renforcer la défense contre la passe : check. Offrir plus d’armes à son jeune quarterback : check. En seulement deux jours, les Chargers ont coché toutes les cases de leur to do list. Rashawn Slater est un des meilleurs linemen de cette classe et devrait s’installer sur le côté aveugle de la ligne offensive, tandis qu’Asante Samuel Jr. aura pour mission de faire oublier les départs de Casey Hayward et Desmond King. Josh Palmer, attendu un peu plus bas, et Tre’ McKitty, qui devra remplacer Hunter Henry, sont eux de bons ajouts pour Justin Herbert, tandis que le dernier jour de la draft a permis de densifier certaines positions un peu légères. Seul bémol, la non-sélection d’un remplaçant pour Melvin Ingram avant le quatrième tour, un nuage dans le ciel bleu de Los Angeles.

Note : A-

Crédit image en une : CBS Sports

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire