NHL

NHL : Pittsburgh et Washington à la trappe, les Oilers sweepés !

playoffs NHL

De nombreuses têtes de séries qui ont chuté, des sweeps et des remontées, retour sur ce qu’il s’est passé lors du premier tour des playoffs NHL.

Le champion en titre toujours en vie

#2 Florida Panthers vs #3 Tampa Bay Lightning : 2-4

Le champion en titre n’a pas tremblé. Pour son entrée en lice dans ces playoffs revisités, le Lightning, bien que n’ayant pas l’avantage du terrain, a rapidement pris le contrôle de la série. Vainqueur des deux premières manches à l’extérieur au BB&T Center, Tampa Bay se retrouvait déjà en position de force. Si les Panthers se donnèrent un peu d’air en remportant le Match 3 après prolongations, ils se retrouvèrent très rapidement au bord du précipice en s’inclinant assez lourdement dans le quatrième match (6-2), permettant au Lightning d’être déjà en position de conclure.

Si Florida s’accorda un suris et une possibilité de comeback en remportant le match suivant, Tampa Bay fut sans pitié lors du Match 6 et domina sèchement les Floridiens (4-0) pour assurer sa place au second tour. Malgré sa relative domination sur les confrontations directes en saison régulière – les Panthers avaient remporté cinq matchs sur huit – Florida était un cran en-dessous pour la première série de l’histoire en playoffs entre ces deux rivaux de division.

#1 Carolina Hurricanes vs #4 Nashville Predators : 4-2

Il fallait avoir les nerfs très solides pour regarder la série entre les Hurricanes et les Predators. Si un gap séparait les deux franchises à l’issue de la saison régulière (80 points pour Carolina, 64 pour Nashville), ce duel du premier tour fut beaucoup plus serré qu’attendu. Pourtant, Carolina a rapidement affirmé sa supériorité. Vainqueurs des deux premiers matchs sans forcer, les hommes de Rod Brind’Amour étaient alors confiants pour la suite de la série.

Dos au mur, Nashville va alors se sauver miraculeusement par deux fois. Dans une Bridgestone Arena ébaubie, les Predators vont arracher un succès après une double prolongation dans le Match 3 puis dans le Match 4 ! La série est alors totalement relancée, et le suspens est loin de disparaître pour la fin de cet affrontement où les deux franchises ne lâchent rien. Battus à deux reprises dans le temps supplémentaire, les Hurricanes s’imposent à leur tour après prolongations dans la cinquième manche avant de conclure la série quelques jours plus tard… à nouveau après prolongations ! Si vous cherchiez la série la plus indécise du premier tour, c’était peut-être celle-ci.

Hiérarchie renversée à l’Est

#2 Washington Capitals vs #3 Boston Bruins : 1-4

Un petit tour et puis s’en va. Longtemps leader de la division Est et parmi les prétendants pour le titre, les Capitals ont totalement déchanté dès leur entrée en lice. Comme l’an dernier dans la bulle, Washington n’a pas été en mesure de passer le moindre tour et ne put pas remporter plus d’une manche au cours de la série. Finaliste malheureux de la Stanley Cup l’an dernier, Boston s’est arraché pour aller chercher des matchs disputés et sortir Alex Ovechkin et ses coéquipiers.

Pourtant, les Capitals eurent l’occasion de faire basculer la série de leur côté dès les premières rencontres. Vainqueur du Game 1 après prolongations, la franchise de Virginie s’est ensuite inclinée par deux fois sur la petite des marges (4-3 puis 3-2) dans le temps supplémentaire. Washington pourra notamment nourrir des regrets sur sa performance lors du Game 4 où la franchise avait l’avantage avant de voir Boston égaliser dans la troisième reprise puis s’imposer après une double-prolongation. Les deux dernières manches furent en revanche dominées par Boston, qui garde une chance de conserver son titre dans la Conférence Est.

#1 Pittsburgh Penguins vs #4 New York Islanders : 2-4

Autre surprise dans cette division Est, l’élimination des Penguins qui se sont fait sortir par des Islanders encore prêts à renverser l’ordre établi en playoffs. Pourtant, Pittsburgh semblait tenir la série par le bon bout. Si New York remporte le Match 1 après prolongations, les coéquipiers de Sidney Crosby s’imposent sur le fil dans les deux rencontres qui suivent et mènent alors 2-1 dans la série. Malheureusement pour la franchise de Pennsylvanie, elle ne remportera plus aucune manche dans cette série.

En effet, les New-Yorkais égalisent d’abord en remportant la rencontre le moins disputé (4-1) avant de mettre un coup de massue aux Penguins dans le Match 5. Menés avant le troisième tiers-temps, les Islanders profitent de réalisations de Jordan Eberle puis Josh Bailey pour revenir à hauteur puis s’imposer après une double prolongation. Pittsburgh est au bord de l’élimination et ne se relèvera pas, tombant sur un bon Ilya Sorokin dans les buts lors du match décisif. Comme en 2018/2019, New York était donc plus fort.

Toronto renversé, les Oilers dehors

#2 Edmonton Oilers vs #3 Winnipeg Jets : 0-4

Deux scénarios complètement opposés mais deux têtes de séries renversées dans la division Nord regroupant toutes les franchises canadiennes. Deuxièmes de celle-ci à l’issue de la saison régulière, les Oilers n’ont pas tenu le choc face à des Jets plus en réussite. Pourtant, mis à part lors du Match 1 – remporté 4-1 par la tête de série n°3, Edmonton est à chaque fois passé tout proche de faire chuter Winnipeg. Dans une deuxième manche fermée, Paul Stastny a inscrit l’unique but de la rencontre après prolongations pour permettre aux Jets de créer un premier break. Bis repetita quelques jours plus tard dans une rencontre beaucoup plus ouverte (5-4) mais à l’issue similaire, où Winnipeg a d’abord comblé un retard de trois buts pour arracher la période supplémentaire avant d’assommer une nouvelle fois Connor McDavid et consorts après prolongations.

Dos au mur, face à l’élimination et à la menace d’un sweep, Edmonton va alors jeter ses dernières forces dans la bataille dans le Match 4. Les deux équipes se rendent coup pour coup jusqu’à, une nouvelle fois, se diriger vers les prolongations. Cette fois-ci, il en faudra trois pour que les Oilers et les Jets se départagent, mais Winnipeg prendra encore le dessus grâce à Kyle Connor, filant ainsi vers le tour suivant sans avoir lâché le moindre match.

#1 Toronto Maple Leafs vs #4 Montréal Canadiens : 3-4

Si Winnipeg a été expéditif, les Maple Leafs et les Canadiens ont fait durer le suspens jusqu’au bout en poussant la série jusqu’au Match 7 : un scénario qui semblait presque inenvisageable au milieu de la série. En effet, Toronto a dominé la première partie de cette opposition, tant et si bien que la franchise de l’Ontario menait 3-1 après quatre rencontres. Les Maple Leafs étaient alors en position de conclure, mais le momentum va complètement changer de camp.

Dans l’obligation de remporter les trois rencontres suivantes, Montréal va d’abord se faire très peur. Menant 3-0 dans le Match 5, les Canadiens craquent et laissent Toronto revenir et égaliser pour décrocher la prolongation. Toutefois, les hommes de Dominique Ducharme resteront en vie grâce à un but salvateur de Nicholas Suzuki, forçant un Match 6. Bis repetita dans ledit Match 6 où Montréal inscrit tardivement deux buts dans le troisième tiers-temps mais voit les Maple Leafs forcer la prolongation, avant d’arracher un Match 7 par l’intermédiaire de Jesperi Kotkaniemi. Sur leur lancée, les Canadiens vont alors réaliser l’exploit en enchaînant une troisième victoire pour aller chercher la qualification, éliminant une franchise de Toronto pourtant parmi les favoris après une excellente saison régulière.

Colorado déroule, Vegas coule presque

#2 Vegas Golden Knights vs #3 Minnesota Wild : 4-3

Face à un Wild qu’ils n’avaient plus battu depuis le 4 mars, les Golden Knights sont passés tout proche de la catastrophe. Défait dans le Match 1, Vegas montre alors les crocs et remporte les trois manches suivantes pour se positionner pour la qualification et mettre la pression sur Minnesota. Cependant, comme dans la série entre Toronto et Montréal, le rapport de force va alors totalement s’inverser.

Puisant dans leurs ressources mentales, les résidents de St. Paul s’imposent par deux fois pour forcer un Match 7 décisif. Finalistes de conférence l’an dernier, les Golden Knights sont alors face à leur destin et, contrairement aux Maple Leafs, ne craqueront pas sous la pression. Sans trembler, Vegas contrôle et éteint très vite les espoirs du Wild dans le sillage d’un Mattias Janmark auteur d’un hat-trick. Les Chevaliers se sont fait peur mais sont toujours en course pour briguer une troisième finale de conférence pour leur quatrième saison en NHL.

#1 Colorado Avalanche vs #4 Saint Louis Blues : 4-0

On n’arrête plus Colorado ! Face au Blues, vainqueur de la Stanley Cup il y a deux ans, l’Avalanche a été sans pitié et a totalement déroulé. Un ton au-dessus, les coéquipiers de Pierre-Édouard Bellemare, auteur d’une assistance lors du Match 3, n’ont jamais tremblé, remportant tous leurs match par au moins trois buts d’écart. Invaincu depuis le 6 mai et battu une seule fois lors du mois qui vient de s’écouler, Colorado fait peur et se positionne un peu plus comme un candidat sérieux pour atteindre la Stanley Cup qu’ils n’ont plus disputé depuis le début du millénaire.

Les séries du deuxième tour

  • #1 Carolina Hurricanes vs #3 Tampa Bay Lightning : 0-1
  • #3 Boston Bruins vs #4 New York Islanders : 1-1
  • #3 Winnipeg Jets vs #4 Montréal Canadiens : 0-0
  • #1 Colorado Avalanche vs #2 Vegas Golden Knights : 1-0

Crédit image en une : RJ Sangosti | The Denver Post

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire