Social Media

Nos régions ont du talent #1 : Enzo Goudou-Sinha

Ils sont jeunes, ils ont effectué pour la plupart leur formation en France, et ils sont l’avenir du basket français. Ils évoluent tous en Pro B, mais il risque de ne pas y rester longtemps. Ces JFL (joueur formé localement) représentent l’avenir du basket français, un parcours à la française qui va faire la renommée de notre championnat français. En effet, depuis le début de saison, les clubs de Pro B ne doivent compter qu’un seul américain, au lieu de deux précédemment. Réaction en chaîne, ils doivent avoir un JLF de plus dans leur effectif. Si pour autant, ils ne vont pas tous partir en JEEP Elite à l’horizon 2025, nul doute qu’ils seront vus comme des diamants bruts par les clubs de Pro B. A travers 7 épisodes, vous retrouverez les meilleurs jeunes JFL de la deuxième division française qui ont entre 21 et 25 ans.

EPISODE #1 : Enzo Goudou-Sinha

Si c’est du côté de Cahors, près de Toulouse, qu’il est né, Enzo Goudou-Sinha est un pur produit de la formation nancéienne. Il a explosé en début de saison sous les ordres de Christian Monschau et continue de confirmer sur les ordres de François Peronnet. Zoom sur celui qu’on devrait voir encore longtemps dans un championnat français.

Sa formation au SLUC

Aujourd’hui, le SLUC débute la plupart de ces matchs avec 3 jeunes issus du centre de formation. Si Yunio Barrueta et Ron Lewis ont commencé leurs carrières loin de Nancy, ce n’est pas le cas de leurs trois coéquipiers. En effet, depuis le début de la saison, les cougars alignent Enzo Goudou-Sinha au poste 1, Williams Narace et Bastien Vautier dans la raquette. Ces 3 jeunes joueurs qui avaient participé à la folle saison Espoirs de Nancy. En effet, lors de la saison 2016-2017, les hommes de Pierre Verdière n’ont concédé qu’une seule défaite en championnat et ont remporté facilement le Trophée du Futur face à Cholet. Durant cet exercice, les trois jeunes joueurs du SLUC de Peronnet étaient les piliers de cette équipe. Une équipe qui a révélé d’autres jeunes talents comme Valentin Chéry, joueur du Paris Basket, et Matthias Flosse, joueur de Gries-Oberhoffen. Lors de cette saison, le coach Pierre Verdière a été nommé meilleur entraîneur d’un centre de formation. Williams Narace avait d’ailleurs reçu le trophée de MVP du championnat Espoirs et Goudou-Sinha, celui de MVP du Trophée du Futur.

Résultat de recherche d'images pour "nancy champion espoirs basket"

Source : L’Est Républicain

La saison 2019-2020, celle de la révélation

Si en dehors du terrain, les relations entre dirigeants et coachs ont été tumultueuses. Sur le terrain, rien à déclarer de négatif pour le SLUC. Actuellement troisième, le changement d’entraîneur n’a pas l’air d’avoir inquiété les joueurs et certains saisissent leurs chances comme jamais. C’est le cas de Enzo Goudou-Sinha, désormais meneur titulaire. Doublure de Souleyman Diabaté la saison passée, il est maintenant titulaire indiscutable du SLUC. Il a profité du retournement de situation du meneur ivoirien qui a finalement choisi de rejoindre Fos-sur-Mer à quelques jours du début de la saison. Il a débuté chaque match hormis le second contre Evreux où Mérédis Houmounou lui avait été préféré.

Son premier match référence

Nous sommes le 1er Octobre, Nancy se remue les méninges pour tenter d’attirer un meneur mais la plupart des candidats ont déjà trouvé preneurs. C’est la date à laquelle Enzo Goudou-Sinha réalise son premier match référence en Leader’s Cup. Pour le compte de la 4ème journée, Nancy recevait ce jour-là les hommes de Ludovic Pouillart, Gries-Oberhoffen.

Un match qui va confirmer tout le potentiel de ce jeune joueur et qui va offrir une large victoire à Nancy à domicile (93-54). Ses performances au scoring et à l’évaluation sont pour l’instant ces deux records personnels. Malheureusement pour Nancy, l’aventure Leader’s Cup va s’arrêter en demi-finale face à Antibes. Autre performance importante, il avait lors du quart de finale contre Lille, offert un total de 10 passes, son record chez les pros.

Un changement d’entraîneur, jamais facile à gérer

Pour un jeune joueur, l’équilibre dans un club est très important. Le licenciement de Christian Monschau n’a donc pas dû être facile à gérer pour les jeunes comme Goudou-Sinha. Il avait déjà fait le coup à Orléans et Limoges, c’est François Peronnet, l’assistant qui prend le relais du coach titulaire. Pour justifier ce licenciement, le président du club, Aurélien Fortier, avait mis un avant un gros manque de communication entre l’entraîneur et la direction du club. Licencié le 6 Janvier, Nancy a depuis un bilan de 6 victoires pour une seule défaite contre Quimper. Grâce à cette belle série qui est intervenue après 3 autres victoires, Nancy est 3ème du classement de Pro B. Il reste encore 14 journées aux nancéiens pour confirmer cette belle saison afin d’espérer une montée à l’issue des play-offs. À noter que l’effectif du SLUC s’est rétréci avec le départ de Jordan Aboudou. Ce départ va permettre de donner davantage de minutes au duo Narace-Adala Moto qui fonctionne bien à l’aile.

Concernant Enzo, il lui reste donc 14 matchs voir plus pour s’exprimer si on compte les play-offs. Autant de minutes qui seront précieuses à son développement. Sachant qu’il a signé son premier contrat professionnel en 2017, il va vite devoir se poser la question de la suite de sa carrière. Continuer à Nancy, ou partir à la recherche d’un nouveau challenge ? La bonne nouvelle, c’est que les blessures l’ont lâchés. L’année dernière, il avait manqué plusieurs matchs à cause d’un gène au ménisque droit qui avait nécessité une opération. Il avait alors manqué plus de deux mois de compétition qui avait coupé sa progression.

Fin de ce premier épisode sur les jeunes joueurs du championnat de Pro B. La semaine prochaine, nous retrouverons un autre meneur. Celui-ci joue à Paris, il s’agit de Sylvain Francisco, joueur du Paris Basket issu de la génération 1997

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
ipsum diam consectetur ultricies velit, et, ut consequat.