Nove Mesto : retour impérial pour Dahlmeier et belle course pour Chevalier



Pour ce deuxième jour à Nove Mesto, les filles s’élançaient dans un sprint de 7,5 km au cœur du chaudron Tchèque toujours aussi bouillant que la veille. Les yeux rivés sur les Françaises dans un tourbillon de neige qui s’était abattu sur le parcours, nous avons vécu une course mouvementée en termes de ski/tirs et marquée par le retour de l’Allemande Laura Dahlmeier. 

Où sont les 5/5 pour les Françaises ?

A 17h30 heure Française, la course débutait à Nove Mesto, sous un ciel noir et une piste blanche qui n’en finissait plus de se recharger. En effet, les flocons qui tombaient ardûment tout au long de la course ne facilitaient pas la performance aujourd’hui. Anaïs Bescond (dossard n°4) est la première tricolore à se lancer, toujours fidèle à son sourire communicatif. Les biathlètes se lancent tour à tour, face à des conditions météorologiques particulières et les écarts se creusent déjà aux intermédiaires. Au moment où Kaisa Makarainen s’élance, Anaïs Bescond réalise une faute sur son tir couché. Avec un tour de pénalité, elle passe juste derrière Denise Hermann qui, elle, avait pourtant fait un sans faute. Au départ, Justine Braisaz (dossard n°23) et Julia Simon (dossard n°24) démarrent à leur tour leur périple. Une faute pour Makarainen qui ne va pas réduire son tempo, consciente des bons temps de ski de ses concurrentes à l’image d’Anaïs Chevalier (dossard n°29) et Justine Braisaz qui ne sont pas loin. Malheureusement,  la Française des Saisies engrange trois erreurs sur son couché et se met en difficulté pour espérer une bonne place au classement final. Quelques secondes plus tard, c’est une erreur sur le tir couché d’Anaïs Chevalier alors qu’en tête de course, Semerenko (dossard n°3) est la première a passer la ligne en 20,36 avec un 10/10.

 

Anaïs Chevalier. Source : sport365


Des performances ina-ttendues

Les biathlètes se relayent sur le pas de tir et beaucoup de déchets s’accumulent. Evidemment, les conditions compliquées sont à prendre en compte malgré de beaux 5/5 réalisés, mais toutefois peu de 10/10. Braisaz et Simon réalisent toutes les deux 1 erreur sur leur tir debout pendant que Oeberg prend la tête de la course en 20.15 et passe devant Semerenko. C’était sans compter Paulina Fialkova qui confirme son rang depuis le début de saison et qui s’impose dans la dernière ligne droite en 19.50. Sur le pas de tir debout, Anaïs Chevalier réalise un sans faute et se place idéalement pour nous faire rêver au podium ! Canonissime sur les skis, la Française se place en 2ème place provisoire au classement avec le 2ème temps de ski et 1 erreur au tir.

Le podium se dessine et Dahlmeier brille 

Marte Olsbu Roeisland met les autres filles au tapis en s’imposant en 19.44 devant Fialkova et Chevalier qui complètent le podium provisoire. L’Allemande Laura Dahlmeier (dossard n°84) s’élance dans cette course chaotique pour la première de la saison en Coupe du Monde. Elle qui avait commencé en international en 2011 sur ce site en junior puis avait vécu sa première victoire en février 2015 en Coupe du Monde sur ce même site. Du côté tricolore, Célia Aymonier (dossard 60) réalise 3 fautes sur ses deux tirs et Enora Latuillère 3 fautes sur son premier tir. Vita Semerenko bien placée avant son deuxième tir réalise une erreur sur son debout et ne peut plus imaginer une place sur le podium avec un tour de pénalité au compteur. En effet, aucune erreur ne sont possibles pour les biathlètes face au tourbillon déjà relancé en la personne de Laura Dahlmeier. Malgré une erreur sur le pas de tir, la championne Olympique s’invite déjà sur le podium et envoie un message aux favorites de cette Coupe du Monde. La suite de la saison s’annonce.

Marte Olsbu Roiseland : 1 ère 

Laura Dahlemeier : 2 ème 

Paulina Fialkova : 3 ème 

Anaïs Chevalier : 4 ème (7ème temps de ski)

Anaïs Bescond : 24 ème

Julia Simon : 28 ème

Célia Aymonier : 33 ème (2ème temps de ski derrière Laura Dahlmeier)

Justine Braisaz : 51 ème (15ème temps de ski)

Enora Latuillère :



A propos de l'auteur

Passionnée de sport en général avec une préférence pour le tennis et le biathlon ! On dit qu'en Bretagne il ne pleut que sur les cons... ça tombe bien, je ne vis que des journées ensoleillées.

Poster un commentaire

neque. vulputate, nunc porta. felis eget et, Praesent Curabitur efficitur.