Biathlon

Oberhof – Relais (F) : l’Allemagne sacrée à domicile, la France 5ème

L’Allemagne sacrée sur le relais féminin d’Oberhof

Pour ce premier relais féminin de l’année, la composition Bescond, Chevalier-Bouchet, Braisaz-Bouchet et Simon a porté fièrement les couleurs de la France. En tête jusqu’au tir debout du 3ème relais, la France finira par plier tandis que l’Allemagne s’impose à domicile.

Des instabilités pour chaque nation 

Au coup de feu de départ, on retrouvait Anaïs Bescond qui lançait l’équipe de France. Sur la piste, elle parvient à rester dans le peloton de tête aux côtes des biathlètes les plus compétitives de son relais à l’image de Vittozzi, Tandrevold, Gasparin ou encore Hinz. Régulière sur le pas de tir, Bescond assure avec un 5/5 au couché et une pioche au debout. Avant le passage de relais, la grosse perdante du premier relais n’est autre que la Norvégienne Tandrevold qui pointe à la 15ème place à 43’8 sec de la tête.

Au coude à coude avec Alimbekava, la tricolore Anaïs Chevalier-Bouchet enchaine sur la piste pour continuer à représenter la nation. Dans ses skis, la Suédoise Persson et l’Allemande Hettich viennent compléter le quatuor. Dans un schéma quasi similaire à sa compatriote, la Française réalise deux pioches au tir couché puis un 5/5 de qualité sur le tir debout. Un atout qui la place en tête de ce relais, avec 8 secondes d’avance sur Alimbekava. Au passage de relais, la Norvège pointe de plus en plus loin et Tiril Eckhoff prend le relais à plus d’une minute de relais du leader.

La France perd pied 

A mi-parcours, Justine Braisaz-Bouchet est parfaitement lancée par sa coéquipière avec 11 secondes d’avance sur la Biélorussie et 36 secondes sur la Suède. Cette dernière portée par Elvira Oeberg dans ce troisième relais, la Française réussit à confirmer son état de forme avec un 5/5 sur son tir couché tandis que ses concurrentes les plus proches vont à la pioche.

Néanmoins, au tir debout, toutes les cartes sont rebattues avec un craquage de la part de la Française qui s’inflige trois fautes et deux fautes supplémentaires en pioche, ce qui l’envoie immédiatement sur la boucle de pénalité pour deux tours. A l’inverse, cela profite à la biélorusse Sola qui ressort en tête, suivie de Denise Hermann (ALL) et Elvira Oeberg (SUE).

La dernière relayeuse Française, Julia Simon s’élance à plus d’une minute pour espérer redorer le blason tricolore. Sans trembler sur le premier pas de tir, au couché, Preuss (ALL) et Kruchinkina (BEL) signent chacune un 5/5 et ressortent en tête pour continuer à rêver au titre. Côté Français, Julia Simon bloque une nouvelle fois au tir couché et a besoin de 3 pioches pour blanchir l’ensemble de ses cibles.

A domicile, Preuss va offrir la victoire à l’Allemagne grâce à un dernier tir de qualité tandis que la Biélorussie accrochera la deuxième place suite à deux pioches pour ressortir du dernier pas de tir. Pour compléter le podium, la Suède assure et se maintient jusqu’à la ligne d’arrivée. Hinz, Preuss, Hermann et Hettich rendent la nation heureuse avec cette victoire, chose qui n’était pas arrivée en relais depuis Canmore en 2019.

Avec une 5ème place, la France espérait certainement mieux mais les courses d’équipes sont aussi faites pour assumer la performance de chacun et aujourd’hui, il aura manqué un petit plus à cette dernière pour accéder au podium. 

Photo credit : merkur.de

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire