Biathlon

Oberhof – Sprint H : L’ultra domination norvégienne

C’est la reprise de la coupe du monde de biathlon sur la piste d’Oberhof. Le premier sprint messieurs est devenu un nouveau théâtre de démonstration norvégienne, retour sur ce sprint. 

Norvège, la preuve par quatre

Que faire, que dire de cette équipe de Norvège cette saison. Peu importe le biathlète, ils donnent tous l’impression de pouvoir s’imposer en Coupe du Monde dès qu’ils le souhaitent, surtout un, Johannes Boe. Le vainqueur de la Coupe du Monde 2019-2020 s’est baladé aujourd’hui à Oberhof. 25 minutes d’effort, une fessée infligée à qui ose skier contre lui et une balle qui ne touche pas la cible histoire de serrer un peu les écarts, juste stratosphérique. Comme un Boe peut en cacher un autre, c’est le frangin Tarjei qui est venu se glisser comme dauphin, un 10/10, une course à skis plutôt correcte, du travail bien fait. Et puis il y a les deux autres petits jeunes, Laegrid tout d’abord, surprise de cette saison 2020-2021 qui s’offre un nouveau 10/10 et un nouveau podium, et puis Johannes Dale, 5e avec un 9/10. Dieu merci, Lukas Hofer est venu calmer les esprits… avec la 4e place.

Les Bleus n’y sont pas

Nouvelle contre-performance pour le clan tricolore cet après-midi et notamment au tir. 4 fautes pour un Quentin Fillon-Maillet perdu et privé de poursuite avec sa 88e place, 2 fautes pour Antonin Guigonnat et Emilien Jacquelin déjà bien loins de la course au podium pour la poursuite, une faute pour Fabien Claude et Simon Desthieux qui accrochent un top 10 mais en étant poussifs sur les skis. Seule satisfaction pour Emilien Claude nouvel appelé chez les Bleus qui termine 33e et disputera la poursuite demain avec un 10/10 au tir aujourd’hui.

Objectif rédemption donc demain pour les Bleus à 14h45 lors de la poursuite, on espère qu’ils seront capable de mieux concurrencer les Norvégiens. 

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire