Ligue 1

OL : comment réussir le sprint final ? Sage peut-il rêver d’accrocher l’Europe ?

Avec quatre victoires en cinq rencontres, l'Olympique Lyonnais a quasiment validé son maintien en Ligue 1. Après un début de saison catastrophique, la venue de Pierre Sage sur le banc a complètement transformé le septuple champion de France. Mais qu'espérer de cette fin de saison ?

Depuis le début de l'année 2024, l'Olympique Lyonnais est l'une des meilleures formations de Ligue 1. Avec 21 points engrangés depuis début février, l'OL a presque validé son maintien en championnat et peut se permettre de regarder en haut. À ce rythme, l'OL pourrait titiller l'OGC Nice, 5ᵉ. Les Aiglons ne pointent qu'à neuf points, mais la tache ne s'annonce pas simple.

L'OL montre du caractère

Vendredi dernier à Toulouse (2-3), Lyon a montré du caractère dans la rencontre. D'abord devant au score, les hommes de Pierre Sage ont par la suite été menés par un TFC renversant. Mais grâce notamment à un Rayan Cherki retrouvé, l'OL a fait basculer la rencontre de son côté pour s'adjuger les 3 points face à un concurrent au maintien. L'entraineur de l'OL Pierre Sage était très satisfait par son meneur de jeu et international espoir français.

“Je pense ce soir que vous avez vu le vrai Rayan. Quand il est comme ça, c'est un joueur de très haut niveau. C'est pour ça qu'on est toujours derrière lui, pour qu'il prenne les matches en main. En se laissant vivre sur son talent, il va passer à côté de quelque chose de grand et ça serait vraiment dommage. Avant qu'il entre, je lui ai demandé s'il était énervé. Il m'a dit oui. Je lui ai dit que c'était bien. La colère, c'est un sentiment qu'il a besoin d'activer, je pense, pour donner ça,” explique l'entraineur de l'OL en conférence de presse d'après match.

Il a ensuite tenu à féliciter les entrants ayant fait la différence pour s'imposer : “En étant menés au score, il ne fallait plus réfléchir et attaquer. Je félicite les entrants, ils ont redressé l'histoire de notre match. Je suis très content pour l'équipe car on construit des choses ensemble. C'est parfait d'arriver à la trêve avec une victoire.”

L'OL : le problème du haut de tableau

Certes, Lyon revient à neuf points de l'Europe, mais revenir dans la course au top 5 ne sera pas chose facile. L'OL n'est en grande réussite contre les équipes devant au classement. Seulement deux victoires sur la phase aller contre des équipes du top 9 de Ligue 1 (Rennes et Monaco). Sur le début de la phase retour, Lyon s'est incliné par deux fois (Rennes et Lens) mais a réussi à battre Marseille et Nice. Sur la fin de saison, l'OL va encore devoir se déplacer au Parc pour affronter le PSG et à Pierre Mauroy pour faire face au LOSC. Il ne faut pas non plus omettre les réceptions de Reims, Brest ou encore Monaco. Des matchs décisifs pour confirmer un maintien, mais surtout un retour au premier rang.

Après la victoire à Toulouse, Pierre Sage a été interrogé sur une possible lutte pour les places européenne. La réponse semble être claire et concise, l'objectif premier reste le maintien pour l'entraineur Lyonnais.

“Être européens, ce n'est pas l'objectif pour le moment, car notre ambition est de se maintenir. On souhaite encore mettre de la distance sur la zone rouge, là on a 9 points d'avance mais ce week-end ça peut retomber à 6, tant qu'on n'est pas maintenu ça restera l'objectif.”

L'OL ne doit pas oublier la Coupe de France

Cependant, il reste une chance à l'OL pour aller chercher l'Europe. Toujours en lice en Coupe de France, le septuple champion de France accueille Valenciennes le 2 avril prochain en demi-finale. La lanterne rouge de Ligue 2 a tout du match piège pour Pierre Sage et ses hommes, mais en cas de victoire, Lyon ne serait qu'à une rencontre de retrouver un trophée qui n'a plus été remporté depuis 2012.

Le calendrier de l'Olympique Lyonnais pour cette fin de saison

  • J27 : réception Reims
  • Coupe de France : réception Valenciennes
  • J28 : à Nantes
  • J29 : réception Brest
  • J30 : au PSG
  • J31 : réception Monaco
  • J32 : à Lille
  • J33 : à Clermont
  • J34 : réception Strasbourg

Passionné de sport et des Girondins de Bordeaux. Bercés par les arrêts de Cédric Carrasso, les coups de casque de Wendel et la finesse de Yoann Gourcuff dans un stade Chaban-Delmas en feu ! Fan de la Ligue des talents, sans oublier les coups de volant de Fernando Alonso, les attaques de Thibaut Pinot ou les atémis du général du ring Gunther.

Dernières publications

En haut