Ligue Europa

OM – Benfica : Jean-Louis Gasset donne la clé pour se qualifier

Hier jeudi soir, en quart de finale aller de la Ligue Europa, l'Olympique de Marseille s'est incliné sur la pelouse du Benfica Lisbonne (2-1). Néanmoins, pour Jean-Louis Gasset, le coach de l'OM, rien n'est perdu avant la seconde manche au Vélodrome. Loin de là. 

Ligue Europa : une défaite encourageante pour l'OM ?

Trois tirs cadrés, deux buts. Hier soir, Benfica a donné une petite leçon d'efficacité à l'Olympique de Marseille en Ligue Europa. Peu inspiré durant une heure, l'OM s'est remis dans le sens de la marche au moment de la réduction du score du meilleur buteur de la compétition, Pierre-Emerick Aubameyang. Le club de Ligue 1 aurait même pu éviter une cinquième défaite consécutive, toutes compétitions confondues. En vain. Tout n'est pas à jeter pour autant. Malgré un nombre d'absents imposant, les hommes de Jean-Louis Gasset ont prouvé qu'ils avaient de la ressource. Le coach, lui, attend le match retour avec impatience.

“Devant ce public en feu, les joueurs adorent ça”, Gasset lance le match retour

En conférence de presse d'après-match, Jean-Louis Gasset, le coach de l'OM, a vite tenu à se projeter sur le choc qui se profile au Vélodrome : “Les 30 dernières minutes du match et le but nous laissent beaucoup d'espoirs pour le retour. Je retiens le fait d'être en vie. On sait où on va jouer, devant qui on va jouer, on sait qu'on est capable de se surpasser à domicile, portés par notre public. On a marqué trois buts contre le Chakhtior (3-1 en barrages retour, NDLR), on en a mis quatre contre Villarreal (4-0 en huitièmes de finale aller). On aime jouer devant nos supporters, dans notre stade, devant ce public en feu, les joueurs adorent ça.

L'ancien sélectionneur de la Côte d'Ivoire en a d'ailleurs remis une couche, invitant le public de l'Orange Vélodrome à mettre le feu jeudi prochain : “On maîtrise moins bien nos matches à l'extérieur que ceux au Vélodrome en Coupe d'Europe. Avec la ferveur du public, l'implication des joueurs, peut-être que la tactique sera plus offensive. Il faudra quasiment faire un match parfait pour passer ce tour.” Avec un week-end sans compétition et la possibilité de récupérer quelques blessés, on se dit que, finalement, tout reste possible.

Nordiste pure souche, amoureux du sport avec un grand S. Pas croyant, mais pratiquant (badminton, tennis, course à pied, football...), capable de dévorer n'importe quelle épreuve de n'importe quelle discipline. L'union fait la force, la diversité sportive proposée par WeSport en est une, aussi !

Dernières publications

En haut