Basketball

Orlando, road to playoffs

Qu’elle est belle celle-là ! Pourtant privé d’Evan Fournier, le Magic d’Orlando a réalisé l’exploit d’aller battre les Lakers, qui restait sur une série de 9 victoires consécutives, au Staples Center. Avec désormais plus de 5 victoires d’avance sur le premier non-playoffable, les Floridiens sont lancés tout droit vers la post-season.

Qu’elle est belle celle-là ! Pourtant privé d’Evan Fournier, le Magic d’Orlando a réalisé l’exploit d’aller battre les Lakers, qui restaient sur une série de 9 victoires consécutives, au Staples Center. Avec désormais plus de 5 victoires d’avance sur le premier non-playoffable, les Floridiens sont lancés tout droit vers la post-season. 

Longtemps devant, le Magic a failli craquer

Mis à part en début de rencontre où les Lakers ont pris à peine une possession d’avance (6-2, 8-5 puis 10-9), ce sont bien les hommes de Steve Clifford qui ont fait la course en tête tout le match, augmentant petit à petit leur avance, menant même régulièrement de plus de 15 points, avec une pointe à 20pts d’écart au cœur du deuxième quart (31-51 pour les visiteurs!). Finalement, seuls 7pts séparaient les deux équipes à la pause, les locaux étant bien aidés par un banc très précieux.

En effet, même si le Magic repris sa marche en avant au cours de la seconde période pour compter jusqu’à 21pts d’avance au cours du 3ème quart (66-87), les Lakers sont revenus petit à petit, pour recoller à 88-89 à la fin de l’avant dernière période. Et ce donc grâce à Caldwell-Pope (17pts, 6rbds), Quinn Cook (22pts à 9/14), Troy Daniels (17pts à 4/5 longue distance), ou encore Dwight Howard (9pts, 16rbds). Car le 5 de départ des Angelinos n’a clairement pas fait le poids : LeBron a terminé à 19pts et 19 passes mais à seulement 7/19 au shoot, et seul McGee a tenu la dragée haute, avec 14pts à 7/7 et 9rbds.

En reprenant 4pts d’avance (99-95) en fin de rencontre, les Lakers ont bien cru avoir fait le plus dur. Mais c’était sans compter sur le numéro 1 de la draft 2017.

 

Fultz, mode “firs pick draft” activé 

C’est à ce moment que Markell Fultz a décidé de passer la seconde. Déjà omni-présent, l’ancien Sixers s’est alors chargé de tout, en enchaînant deux paniers de grande classe dans la dernière minute, alors qu’Aaron Gordon donna un joli coup sur la tête des Californiens, avec un shoot primé. Gordon et Fultz ont d’ailleurs été les grands artisans de ce succès de prestige. Le premier a terminé avec 21pts à 7/12, 6rbds et 3asts, tandis que le second a tout simplement réalisé l’un de ses meilleurs matchs de sa jeune carrière, pour l’instant tronquée par les blessures. Avec 21pts, 11rbds et 10asts, il a survolé la rencontre. Nikola Vucevic a ajouté sa pierre à l’édifice (19pts), tout comme Terrence Ross en sortie de banc (15pts, 4rbds, 3asts). Comme quoi, le Magic a bel et bien de la ressource.

Et une de plus pour le Magic, qui reste sur 4 succès lors de ses 5 derniers matchs. En plus de s’offrir l’un des favoris au titre, Orlando accroît surtout son avance sur le 9ème de la conférence Est. Certes, nous sommes seulement à la moitié de la saison, mais il y a fort à parier que les Floridiens retrouveront une nouvelle fois les playoffs, comme la saison précédente. 

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
luctus ut Praesent tristique dolor. ut sed id