NBA

Pau Gasol, quand une légende s’en va : pas dans l’au-delà mais en dehors des parquets

Une longévité déconcertante sur les parquets de NBA, deux sacres mémorables au terme de la saison régulière avec les Lakers, une floraison de trophées internationaux avec l’Espagne entre autres faits marquants : c’était cela Pau Gasol. Et comme même les plus belles choses de la vie ont une fin, le géant espagnol de 2m16 a définitivement fermé derrière lui en octobre 2021  les portes des paniers et des dunks. Retour sur un parcours d’exception.

La fin d’une épopée,

Quelques semaines après son retrait de la sélection espagnole à l’issue des Jeux Olympiques de Tokyo, Pau Gasol a annoncé tirer un trait définitif sur sa longue et riche carrière qui l’a vu arpenter les parquets de NBA 19 ans durant, glaner des coupes continentales et décrocher même le graal  mondial sans oublier des débuts déjà porteurs de grandes onctions avec son club de cœur : Barcelone.

“Je suis ici pour vous annoncer que je prends ma retraite du basket professionnel, c'est une décision difficile et réfléchie. Je voulais finir par jouer et en profiter, mais pas avec des béquilles’’ a déclaré très ému Pau Gasol. Pour l’intérieur de 41 ans qui est revenu au bercail pour une pige d’une année, l’émotion était à son paroxysme. ‘’Je suis très reconnaissant d'avoir pu revenir au Barça et d'avoir été en mesure de disputer mes cinquièmes Jeux Olympiques avec l'équipe nationale.” Conclura l’ancien joueur des Lakers.

Bourreau par excellence des bleus du basket,

S’il y a une équipe qui a souvent déjoué les aspirations continentales de grandeur de la génération dorée de Tony Parker, Nicolas Batoum, Boris Diaw ou autres Florent Piétrus, c’est bien celle des “ninos de oro” espagnols conduite de main de maître par Pau Gasol. Les amateurs de la balle au panier et surtout partisans des bleus se souviennent encore aujourd’hui des misères que le géant catalan a infligées aux tricolores notamment en demi-finale de l'Euro-2015. Avec 40 points et 11 rebonds, Gasol avait marché au sens propre comme au sens figuré avec ses grands sabots sur l’équipe de France devant pas moins de 27.000 supporteurs à Lille.

 

Une armoire bien garnie avec la Roja,

Deux jours après avoir évincé la France, l’Espagne ajoutera une médaille de plus à une valise déjà quantitativement et qualitativement remplie. Sacré champion d'Europe à trois reprises, les ibériques sont aussi montés sur la première marche du podium au mondial en 2006. Avec comme guide et homme fort le frère aîné des Gasol, dix médailles internationales vont être domptées par la Roja dont trois médailles olympiques. Il est vrai que treize ans plus tard, en 2019, les ibériques vont remettre ça face à une Argentine très apathique 95 contre 75. Malheureusement, pour cause de blessure, Pau ne fera pas partie de l’expédition. Ombre à ce tableau clinquant cependant, les deux finales épiques perdues contre les successeurs de la Dream Team aux Jeux Olympiques. Le souvenir certainement le plus douloureux et l’accroc le plus vivace du sémillant parcours de Pau Gasol restera cette finale perdue aux olympiades de Pékin en 2008 face à Kobe Bryant et LeBron James. Cette rencontre considérée comme le plus beau match de l’histoire du basket Fiba a vu Team USA s’imposer 118 contre 107. On n’oubliera pas l’échec en finale de la Coupe du Monde 2014 à domicile avec une élimination précoce en quarts de finale. Aux côtés de ses fidèles lieutenants à savoir son grand ami Juan Carlos Navarro, son frère Marc Gasol ou encore Rudy Fernandez, c'est bien l’ex-sociétaire des Grizzlies de Memphis qui a fait de la sélection nationale la première puissance européenne. C’est donc à juste titre qu’il occupe une place prépondérante au panthéon du basket continental aux côtés de Dirk Nowitzki, Drazen Petrovic, Toni Kukoc et de son “meilleur ennemi” Tony Parker.

Tony Parker, justement : parlons-en,

TP malgré les relations “chien et chat” entre les équipes de France et d'Espagne, a toujours affiché un grand respect pour son rival. “On m'a toujours demandé: mais pourquoi ne détestes-tu pas Pau, après toutes les fois qu'il vous a battus ? J'ai toujours pris ça avec humour. Je n'ai jamais détesté Pau. Il a été mon adversaire mais aussi une grande source d'inspiration. L'Espagne de Gasol a fait que nous avons toujours voulu être meilleurs”, résumait l’ancien meneur des spurs en juillet 2020. Après tant d'années passées dans des camps adverses, les deux hommes vont finalement défendre les mêmes couleurs à San Antonio vers la fin de leur carrière entre 2016 et 2018.

L’odyssée NBA et la profonde amitié avec Kobe Bryant,

Après avoir remporté le championnat d'Espagne et la Coupe du Roi en 2001 avec son club de cœur Barcelone, Gasol fait le grand saut à tout juste 21 ans vers l'Amérique. Le catalan est drafté en troisième position par les Atlanta Hawks, qui l'envoient immédiatement aux Memphis Grizzlies. L'Espagnol fait alors goûter son jeu très “européen” s'appuyant sur de solides fondamentaux techniques aux intérieurs de NBA. Après quelques années d'adaptation, il prend très vite ses marques. Son étoffe prend de la consistance, son shoot gagne en assurance et en fiabilité et sa mobilité quant à elle, va faire des malheurs dans les raquettes.

Comme si c’était écrit, Gasol devient le leader incontesté des Grizzlies dès 2004 et en 2006,  il décroche la première de ses six sélections pour le All Star Game. Le match des étoiles 2015 laissera une photo pour l'histoire: l'entre deux initial entre l'équipe de l'Est et de l'Ouest est disputé entre Pau Gasol… et Marc Gasol. Mémorable.

Après sept saisons bien remplies à Memphis mais malheureusement orphelines de titres, Kobe Bryant l'appelle à ses côtés pour porter les Lakers. C'est le début d'une belle amitié entre les deux stars. “Je n'ai pas de mots pour le décrire suffisamment bien. Ce gars est incroyable. C'est simplement un immense joueur, on n'aurait pas gagné sans lui”, l'avait encensé un an après leur premier sacre commun en 2009 ‘’le Mamba’’ le soir du titre de 2010, dix ans avant son décès dans un tragique crash d'hélicoptère, en janvier 2020.  Pau deviendra même le parrain d'une des filles de Bryant.

Gasol quittera les Lakers en 2014 avant d’enchaîner des postes de lieutenant expérimenté aux Chicago Bulls entre 2014 et 2016, aux Spurs entre 2016 et 2019, à Milwaukee puis à Portland en 2019 sans bien évidemment rééditer les exploits de ses glorieuses heures à Los Angeles.

Figure iconique du sport espagnol à l'international, Gasol reste très engagé dans son pays de naissance. Avec la légende du tennis Rafael Nadal, le natif de Barcelone a par exemple contribué à lever près de 14 millions d'euros en faveur de la Croix-Rouge en juin 2021 en pleine pandémie de coronavirus. Même si son apogée aujourd’hui est très loin derrière et que ses dernières années sur les parquets n’ont pas soulevé les foules, Pau Gasol est une figure emblématique de la balle au panier dans le monde.

Dernières publications

En haut