Playoffs NBA : Les Raptors n’ont fait qu’une bouchée du Magic et accèdent au tour suivant

Toronto a validé son billet pour les demi-finales de la conférence Est, en remportant le match 5 face au Magic d’Orlando (115-96), grâce à une défense étouffante dés les premières minutes du match. Une série remportée 4-1 qui permet aux Raptors de se qualifier pour la quatrième année de suite au second tour des playoffs. Un affrontement avec Philadelphie les attendent au prochain tour.

 

La magie n’aura pas suffit. Un 22-3 en faveur des Raptors dés le début du match aura permis de confirmer que les Dinos ne seraient pas en voie d’extinction ce soir. Une plaie totale à jouer lorsque les Canadiens décident de défendre de cette façon. Une asphyxie collective ne laissant pas le moindre moment de répit à des Floridiens démoralisés après seulement un quart-temps (35-19). Un écart qui gonfle jusqu’à 20 points d’écarts à la mi-temps, dont Evan Fournier et ses copains ne se relèveront jamais (67-47).

Grâce à un trio Lowry (14 points, 9 passes), Siakam (24 points, 6 rebonds) et Leonard (27 points, 7 rebonds), Toronto maintient l’écart, l’augmente même jusqu’à 37 points d’écarts au milieu du quatrième quart-temps, et se qualifie aisément pour le second tour des Playoffs (115-96). Pour la quatrième saison de suite, les Raptors passent l’obstacle du premier tour des Playoffs et maintiennent à flot leurs espoirs de titre.

 

 

 

Après trois années à échouer face à Cleveland et Lebron James, les Raptors ne risquent plus de ressasser ces douloureux souvenirs depuis que le King se soit engagé avec les Lakers. Lebron partit, la voie est libre. Enfin presque libre. Au prochain tour les hommes de Nick Nurse seront opposés à Philadelphie et Joel Embiid, l’un des pivots les plus dominants de la ligue. Même avec le départ de Lebron James dans la conférence Ouest, la bataille de l’Est s’annonce semée d’embûches pour les Raptors.  

 

À lire aussi :

https://wesportfr.com/nba-playoffs-le-soleil-se-leve-toujours-a-lest/

 

Crédit photo : SB nation

A propos de l'auteur

"Il faut souffrir pour être beau"...Supporter de l'OM mais toujours moche In Russell Westbrook we trust #whynot

Poster un commentaire

et, Aliquam Sed consequat. efficitur. elementum libero