Auto/Moto

Pourchaire, bataille pour la 2e place, titre équipes… les points clés de la finale de la Formule 2

Ce week-end à Abou Dhabi se déroule la finale de la Formule 2. En marge du dernier rendez-vous de la F1, son antichambre voit aussi sa saison se clôturer. Si le titre est déjà dans la poche de Felipe Drugovich, les places d'honneur ne sont pas encore jouées et elles ont une importance particulière pour certains.

Il a tué le suspense au championnat mi-septembre à Monza. Felipe Drugovich est le champion du monde de Formule 2 2022 après une saison remarquable. En Italie, le pilote MP Motorsport a validé sa domination sur le plateau 2022 du championnat. Annoncé comme 3e pilote chez Aston Martin l'année prochaine, le Brésilien peut aborder tranquillement l'ultime manche de la saison. Mais c'est loin d'être le cas pour ses adversaires. A plusieurs échelles, chaque pilote a des enjeux importants pour la suite de leur carrière respective.

Logan Sargeant à la recherche de sa superlicence pour la saison 2023

Logan Sargeant a déjà un pied en F1 et de grandes chances d'y mettre le deuxième dès ce week-end pour rejoindre la catégorie reine en 2023. Jost Capito, patron de Williams Racing, a annoncé que si l'Américain validait sa superlicence à l'issue de cette dernière manche alors il serait titularisé dans son équipe avec Alex Albon. Alors que faut-il à l'actuel pilote Carlin pour débarquer en catégorie reine ?

La condition est simple, il doit finir dans les 5 premiers du championnat. Logan Sargeant est actuellement 3e avec 135 points. Il possède 29 unités de retard sur Théo Pourchaire devant lui mais surtout n'en possède que 9 d'avance sur la 6e place. Le Floridien a son destin entre ses mains pour réaliser son rêve d'atteindre le summum du sport automobile. Il est certain que les prometteurs de la F1 sont aussi derrière lui, eux qui rêvent d'attirer de plus en plus de fans outre-Atlantique. Quoi de mieux qu'un Américain en piste pour le faire ?

La dernière course de Théo Pourchaire en F2 ?

C'est une évidence, Théo Pourchaire ne sera pas en Formule 1 en 2023. Membre de la Sauber Academy, le tricolore a vu les portes d'Alfa Romeo se fermer devant lui après la reconduction de Valtteri Bottas et Guanyu Zhou pour la saison prochaine. Le Grassois le concède lui-même, il n'aurait certainement pas été en F1 même avec un titre en F2. Alors qu'il va lutter pour la place de vice-champion, qu'il occupe actuellement, son avenir pose question. Pour la saison prochaine, le Française semble avoir plusieurs options sur la table. Rester dans le paddock de la Formule 1 en tant que pilote de réserve de l'équipe dirigée par Frédéric Vasseur et participer à certaines séances d'essais libres en plus du simulateur. 

Refaire une année en Formule 2, sa troisième dans la catégorie. Le pilote ART GP serait dans l'obligation de remporter le titre, sans nécessairement avoir des garanties de monter à l'échelon dessus en 2024. Selon plusieurs sources, Théo Pourchaire aurait été approché par certains team de SuperFormula. Un exil au Japon qu'avait déjà réalisé Pierre Gasly avant d'arriver en Formule 1. Le Français pourrait aussi avoir envie d'essayer autre chose même si son but principal reste la monoplace. On pense notamment à la Formule E ou quelques rumeurs avaient circulé l'envoyant dans ce championnat. La décision sera sûrement prise après cette dernière manche du championnat 2022, peut-être la dernière de sa carrière en F2.

Qui finira vice-champion de Formule 2 ?

C'est l'enjeu majeur au classement du championnat pilotes. Qui sera le dauphin de Felipe Drugovich ? Sur la ligne de départ, ils sont 6 à prétendre à ce titre honorifique. 

Le mieux placé est Théo Pourchaire. Le pilote ART GP occupe actuellement cette position et possède 29 points d'avance sur Logan Sargeant, troisième. Un matelas confortable mais qui peut vite fondre en cas d'accident ou de soucis techniques. Des situations que le Français a vécu à plusieurs reprises cette saison, en espérant que cela ne se reproduise pas à Abou Dhabi.

Derrière le tricolore, Logan Sargeant vise plus haut mais doit surtout regarder derrière. Avec la pression de valider sa superlicence, l'Américain va devoir gérer ce stress de ne pas faire d'erreurs pour rentrer dans le top-5 et surtout voir sa carrière faire un énorme pas en avant. Mais voilà avec 135 points, il est loin d'en avoir la garantie.

En embuscade, quatre pilotes visent aussi le podium au championnat. A égalité parfaite, Jack Doohan, Jehan Daruvala et Enzo Fittipaldi comptent 126 points. Trois de plus que Liam Lawson, septième du championnat. Le premier de cette liste est particulièrement en forme depuis plusieurs manches et apparaît l'un des principaux favoris à la victoire ce week-end. Enzo Fittipaldi aura de son côté l'envie de montrer que Helmut Marko a eu raison de lui donner sa confiance. Le Brésilien vient d'être officialisé au sein du Red Bull Junior Team. Éviter les pièges du départ et des premiers instants de course sera très important pour ne pas ruiner ses chances de devenir vice-champion

MP Motorsport face à ART GP pour le titre équipes 

Qui succédera à Prema en tant que champion équipes ? Les Italiens, 4e du classement actuel, accusent un retard de 57 points sur le leader MP Motorsport. Ce serait donc étonnant de voir les Rouges de nouveau triompher. 3e avec 23 points de retard, Carlin peut aussi espérer doubler les deux leaders sur le finish.

Mais c'est bien un duel MP Motorsport – ART GP qui devrait avoir lieu. Avec chacun 281 points, les deux team sont à égalité parfaite. Pour les départager, Théo Pourchaire et Frederik Vesti vont devoir être plus rapides et plus constants que Felipe Drugovich et Clément Novalak.  Ce serait un très bon moyen de finir une saison difficile pour l'équipe tricolore qui a vu Théo Pourchaire abandonner ses rêves de titre. 


Dernières publications

En haut