NBA

Pré-saison intensive pour Evan Fournier et le Magic

Alors que les franchises NBA continuent leur préparation pour la nouvelle saison, Evan Fournier, Terrence Ross et Steve Clifford étaient en visioconférence de presse ce mardi soir. 

“La NBA est un énorme pas pour n’importe quel jeune” a commencé par insister Steve Clifford, entraîneur du Magic d’Orlando depuis 2018. Au centre de l’attention depuis plusieurs semaines, c’est le 15ème choix de la dernière draft, Cole Anthony, qui est évoqué par son coach. “Aujourd’hui a été sa meilleure journée (…) et de loin”, a estimé S.Clifford. Pourtant, “c’est dur (pour les jeunes), on met en place plus de schémas de jeu le premier jour ici qu’ils ne le font en un an à l’université”, explique-t-il avant d’ajouter que Cole Anthony est “facile à coacher”. Se tournant vers le collectif, l’entraineur du Magic a dit essayer toutes les combinaisons de joueurs possibles : pas question d’être surpris lors d’une rencontre.

Après avoir reçu les louanges de son coach, c’est Terrence Ross qui s’est présenté face à la presse. Entre cours de boxe, jiujitsu, et travail intensif, T-Ross a affirmé se sentir bien avant le retour de la saison, malgré une légère blessure au pied contractée à l’entrainement. “C’est rafraîchissant de revoir les autres gars.(…) Avoir tout le monde ici à l’entrainement, ça donne le sentiment que les choses sont de retour à la normale, que tu ne traverses pas toute cette expérience folle tout seul”, a-t-il expliqué. Une expérience inédite, qu’il décrit comme une année hors du commun entre bulle NBA en équipe et confinement en famille.

“On fait beaucoup de progrès” estime Evan Fournier

Quelques instants plus tard, c’était au tour d’Evan Fournier de prendre le relai. “Ça fait deux fois qu’on sort des playoffs dès le premier tour avec une seule victoire, on va essayer de faire mieux cette année” a déclaré le Français. Confiant après quelques jours d’entraînement intensif et productif, celui-ci s’est montré élogieux à l’égard de son nouveau coéquipier, Cole Anthony. Malgré cela, le numéro 10 a tenu à souligner la tâche difficile que représente cette préparation tronquée pour le jeune meneur, mais aussi pour Chuma Okeke, deuxième rookie de l’effectif. Pour ce dernier, la reprise est plus que particulière, lui qui revient d’une rupture des ligaments croisés.

Quant aux Jeux Olympiques en fin de saison, le français n’y pense pas encore. Concentré sur la NBA, il n’a cependant pas caché qu’il “avait hâte d’y être”. Revenant sur le Magic, c’est son coéquipier Nikola Vučevic dont-il a ensuite venté les mérites. “C’est un joueur sous-côté”, a-t-il estimé, “Si l’on veut avoir du succès, on a besoin qu’il joue à son meilleur niveau”. Quand à sa complicité avec le pivot, il se confie :“Avec Vuc’, ça devient de plus en plus automatique (…), on a une très bonne relation sur le terrain. (…) Jouer avec lui, ça me rend meilleur, ça me donne plus d’opportunités. On s’aide vraiment et on s’améliore tous les deux année après année. C’est génial de nous voir grandir en tant que duo.” En ce qui concerne sa situation personnelle, Evan Fournier s’est dit conscient de son rôle de vétéran au sein de l’équipe, tout en affirmant qu’il resterait tout simplement lui-même.

Avec ces trois interventions, l’ambiance semble confiante et concentrée à Orlando. Le 24, l’équipe de Steve Clifford lancera sa saison face au voisin finaliste de NBA, le Miami Heat. 

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire