Présentation d’un club en pleine croissance : Le LOSC

0
Crédits photo : Le Petit Lillois
Ligue 1

Chaque jour pendant trois semaines, We Sport a décidé de vous présenter chaque équipe de Ligue 1 et de Ligue 2 en ce début des championnats. Aujourd’hui, place à la présentation du LOSC. Quatrième l’an passé, les Lillois sont de retour en Coupe d’Europe, cette fois-ci en Europa League.

Après une fin de saison en trombe la saison passée, le LOSC reprend cette nouvelle saison avec de grandes ambitions. Son président Gérard Lopez l’a annoncé, Lille jouera le podium et un retour dans la plus prestigieuse des compétitions européennes. Les Dogues seront une nouvelle fois, l’attraction de cette nouvelle saison en Ligue 1.

Une saison de confirmation

https://images.bfmtv.com/B_fjzQxgkRMFk-uDCZydwzn7MlY=/4x0:1236x693/1232x0/images/Renato-Sanches-et-Jonathan-Ikone-LOSC-377385.jpg
Crédits photo : BFM TV

Après une saison surprise, il y a deux ans, où le LOSC terminait dauphin du PSG lors de l’exercice 2018-2019 de Ligue 1, les Lillois se devaient de confirmer la saison passée. Emmené par sa nouvelle recrue Victor Osimhen, le LOSC s’est montré intraitable à domicile en ne perdant que deux rencontres, contre l’OM et le Paris Saint-Germain. Des statistiques qui font de l’équipe du Nord, le deuxième meilleur bilan à domicile de la saison, toujours derrière le PSG.

Plus difficile loin du Nord

A l’extérieur, c’est un tout autre bilan pour les hommes de Christophe Galtier. Hors du Stade Pierre-Mauroy, les nouveaux coéquipiers de Renato Sanches ont dû attendre la seizième journée pour s’imposer pour la première fois à l’extérieur. C’était une victoire 1-0 contre l’OL au Groupama Stadium. Un terrain qui réussit bien aux lillois puisqu’il n’ont jamais connu la défaite là-bas. Pour retrouver la victoire à l’extérieur, il a fallu attendre le mois de février et un déplacement à Strasbourg pour voir les Lillois s’imposer. Cette fois-ci, c’est la bonne, les Nordistes sont lancés à l’extérieur. Ils continuent sur leur lancée sur des victoires au Stade Raymond Kopa d’Angers (0-1) et à la Beaujoire pour vaincre les Nantais (0-1).

Les Lillois se lançaient à peine, à la poursuite des Rennais, troisième du dernier exercice. Six victoires sur sept, qui n’ont pas suffi. Le soir, du 8 mars 2020, plus de 42 000 personnes se réunissaient au Stade Pierre Mauroy pour voir l’équipe lilloise battre l’Olympique Lyonnais (1-0) sur un but de Loïc Rémy. Personne de se doutait, ce soir-là, que le championnat serait stoppé sur cette vingt-huitième journée.

Une expérience européenne ratée
https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/sites/regions_france3/files/styles/top_big/public/assets/images/2019/10/24/losc2_1-4486315.jpg?itok=duIUxQJG
Crédits photo : France 3 Hauts-de-France

Si les Lillois se devaient de confirmer leur bonne saison en Ligue 1, l’approche de cette compétition européenne qu’est la Coupe aux Grandes Oreilles était bien différente. Huit ans après sa dernière campagne, les Dogues étaient de retour en Ligue des Champions avec un effectif novice dans cette compétition. Un retour difficile par les résultats (un seul point en six matchs), mais pas par le jeu, où les Lillois ont montré un très beau visage. Un manque criant d’expérience, qui a fait beaucoup de mal aux Nordistes, fébriles dans leurs temps faibles contre les grosses écuries européennes que sont, l’Ajax, Valence et Chelsea.

 Un effectif à reconstruire

Naples, LOSC : les chiffres fous de l'opération Victor Osimhen
Crédits photo : Foot Mercato

Comme annoncé par son président dès son arrivée, l’été sera la saison de tous les changements côté lillois. Celui-ci est considérablement différent des autres avec la crise sanitaire, mais ne change rien pour les dirigeants lillois. Ceux-ci continuent de recevoir de multiples offres pour leurs joueurs après leur saison réussie. Deux premiers départs sont déjà actés. La révélation de la saison passée, Victor Osimhen n’est resté qu’un an dans la capitale des Flandres. Il rejoint pour cinq ans, le SSC Napoli. Le montant du transfert avoisine les 81 millions d’euros. Loïc Rémy est le deuxième joueur en partance. En fin de contrat, l’attaquant formé à l’OL n’a pas réussi à trouver un accord avec les dirigeants lillois. L’attaquant aux sept buts dans l’élite, la saison dernière, devait rejoindre Benevento par la suite, mais le joueur n’a pas réussi sa visite médicale.

Gabriel en partance

D’autres départs sont à prévoir. Celui de Gabriel semble acté. Le joueur doit encore choisir entre Arsenal et Naples pour sa future destination. Lille a déjà un accord avec les deux clubs à hauteur de 30 millions d’euros bonus compris et attend la décision du joueur. Jonathan Ikoné, Jonathan Bamba, Boubakary Soumaré, Xeka, Zeki Celik, Luiz Araujo et Mike Maignan sont les autres joueurs susceptibles de quitter le navire lillois à l’intersaison.

Un recrutement 100% Campos 

Du côté des arrivées, les Lillois n’ont pas tardé pour se renforcer chez les jeunes joueurs talentueux grâce notamment aux trouvailles de son directeur sportif, Luis Campos. Isaac Lihadji, pépite du centre de formation phocéen a rejoint le Nord. Eugénio Pizzuto, jeune milieu de terrain de 18 ans, arrive en provenance du Mexique, et du club de Pachuca. Le troisième meilleur joueur de la dernière Coupe du Monde U17, est déjà décrit par les spécialistes du championnat mexicain comme un des grands espoirs du pays pour les années à venir.

Le LOSC enregistre également l’arrivée de trois autres nouveaux joueurs. Sven Botman, défenseur central de 20 ans venu de l’Ajax, arrive pour remplacer Gabriel. Burak Yilmaz, géant turc de 35 ans vient également renforcer l’attaque lilloise en provenance de Besiktas. Tout comme Jonathan David, venu de la Gantoise pour 27,5 millions et 5 de bonus. Les Lillois ne sont pas encore certains de voir leur équipe encore se renforcer. Si la piste Morelos est confirmée, Gérard Lopez assure que le dernier mot viendra du coach lillois Christophe Galtier : « Nous allons attendre quelques semaines et voir où nous en sommes. Puis nous prendrons une décision finale pour savoir si nous avons besoin de quelqu’un d’autre sur le marché des transferts. Les chances que le LOSC transmette une nouvelle offre dépendent beaucoup de l’entraîneur et de sa volonté de prendre ce joueur. »

 

Le joueur à suivre : Jonathan David

http://cdr.topmercato.com/medias/images2017/2020-08-16-jonathan-david.jpg
Crédits photo : Top Mercato
Un joueur intelligent

Désigné comme le remplaçant de Victor Osimhen, le désormais plus gros transfert de l’histoire du LOSC arrive de La Gantoise sur les bords de la Deûle pour continuer à faire trembler de bonheur les supporters lillois. Auteur de 18 buts en Jupiler League, la saison passée, l’attaquant né à Brooklyn (New-York) a partagé le fauteuil de meilleur buteur de ce championnat avec Dieumerci Mbokani, attaquant du Royal Antwerp. Âgé de 20 ans, il est considéré par les suiveurs comme une star en devenir. Fin techniquement et habile devant les cages, il excelle aussi dans un poste de « faux neuf » ou numéro dix. Ce dernier fait valoir sa vision du jeu et son intelligence dans les déplacements.

Un joyau qui a tout d’un grand

International canadien aux 12 sélections, il porte en lui, l’espoir de toute une nation canadienne avec le néo-champion d’Europe du Bayern, Alfonso Davies. Arrivé en Europe en 2018, David possède des statistiques affolantes pour son âge : 48 buts et 20 passes décisives en 95 matchs, pour ses deux premières saisons professionnelles. Suffisant pour entrer dans les plans de nombreuses équipes européennes notamment en Italie et en Allemagne. L’attaquant d’origine haïtienne continuera finalement sa carrière au LOSC où l’on espère le voir exploser comme de nombreux joueurs avant lui.

Une préparation qui pose des questions.

Un été mouvementé

Le LOSC a repris sa saison dès le 16 juin au Domaine de Luchin, le centre d’entraînement, où l’ensemble de l’effectif de la saison passée s’est retrouvé pour tirer un trait sur cette bonne saison dernière. Le 13 juillet, avec une nouvelle tunique, les joueurs se sont rendus à Luchin, davantage concentrés sur les objectifs futurs. A savoir : le podium en Ligue 1 et un parcours réussi en Ligue Europa. Malheureusement pour les Dogues, ce début de préparation fut assez folklorique entre les feuilletons transferts, administratifs et les joueurs positifs au COVID-19. Les Jonathan Bamba et Ikoné ainsi que Renato et Fadiga Ouattara, jeune attaquant du club ont été touchés par le virus en pleine période de préparation. Pas évident pour Christophe Galtier, qui a du faire sans eux pendant plus de deux semaines.

Deux victoires et quatre défaites comme bilan

Le bilan de la préparation n’est guère plus rassurant. Deux petites victoires contre Mouscron (2-1) lors de la première rencontre et contre les violets d’Anderlecht (2-0). Et quatre défaites contre le Club Bruges (2-0), Mouscron (1-0), l’AZ Alkmaar (2-1) et lors du dernier match de préparation, au stade Pierre Mauroy, contre Brest (1-2). Des résultats inquiétants, du point de vue du jeu où les Lillois ne se créent que quelques occasions par match et se parviennent (presque) pas à garder leur cage inviolée.

Un premier résultat heureux

Samedi soir, face à Rennes, concurrent pour les places européennes, les Lillois se sont contentés d’un seul point. En effet, après une première mi-temps à l’avantage des Lillois où Bamba parvient à ouvrir le score, les Rennais se sont réveillés en seconde période. Ils parviennent à égaliser grâce à Damien Da Silva dans le dernier quart d’heure de jeu. Les hommes de Julien Stéphan auraient même pu remporter la rencontre tant l’ascendant physique et mental était pris sur les lillois. Des Dogues fatigués, mais satisfaits de ce point sur lequel ils devront désormais s’appuyer pour s’améliorer pour le reste de la saison.

Le pronostic

Lille terminera entre la 2e et la 5e place.

Si les Dogues parviennent à accueillir encore un renfort « made in Campos », notamment dans le secteur offensif, ils seront de sérieux prétendants pour aller chercher une nouvelle campagne de Ligue des Champions. Même si la concurrence pour ces places semble accrue, les Dogues parviendront à terminer la saison sur de bons rails comme les deux dernières saisons. Seul bémol à souligner, les Lillois vont jouer à fond cette Ligue Europa et risqueront d’y laisser des plumes.

Voilà une saison alléchante qui attend les suiveurs et supporteurs nordistes. Entre les joutes européennes et les terrains de l’Hexagone, les jeunes lillois encadrés par l’expérimenté José Fonte auront à cœur de confirmer leur nouveau statut de prétendant régulier au podium de Ligue 1.  

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here