Preview Division NFL : NFC Ouest, les Rams intouchables ?

0
Ligue 1

Afin de vous préparer le mieux possible pour la saison NFL qui arrive à grands pas, We Sport FR profite de la pré-saison pour faire le point sur les forces en présence dans chaque division de la ligue. Dernière preview cette semaine avec la NFC Ouest.

Arizona Cardinals

Nouveau départ pour les Cardinals (Crédits : The Ringer)
La saison 2018

Difficile de faire pire que les Cardinals en 2018. Après le départ à la retraite de Bruce Arians (retraite de courte durée donc), les clés de la franchise avait été donné à l’ancien coordinateur défensif des Panthers, Steve Wilks. Et pour sa 1ère saison en tant qu’Head Coach, Arizona a touché le fond. Pire attaque de la ligue (14,1 pts / match) et même parmi les pires défenses de la ligue (26e en points encaissés), il a été remercié au bout d’une seule saison.

Les satisfactions sont peu nombreuses, mais elles existent tout de même. On notera parmi elles le retour de blessure de David Johnson qui a débuté tous les matchs et approché les 1000 yds au sol, l’émergence du rookie Christian Kirk derrière l’éternel Larry Fitzgerald ou encore la bonne saison du safety Budda Baker.

L’intersaison

C’était le grand ménage dans l’Arizona durant l’intersaison. Exit Steve Wilks donc, et bienvenue à Kliff Kingsbury, jeune esprit offensif très prometteur. L’ancien technicien de Texas Tech arrive avec Vance Joseph comme coordinateur défensif, un moyen de contrebalancer sa tendance à délaisser la défense.

Détenteurs du 1er choix de draft, les Cardinals ont (à nouveau) décidé de choisir un quarterback en la personne de Kyler Murray. Celui qui aurait pu choisir de jouer au baseball retrouve un coach qu’il a connu lors de son bref passage à Texas Tech et qui colle parfaitement à son système de jeu. Cette décision a entraîné le transfert de Josh Rosen vers Miami, afin de tourner définitivement la page de 2018.

Les deux grosses recrues se nomment Jordan Hicks et Terrell Suggs, deux joueurs qui devront apporter leur expérience à un jeune groupe. Jeune, oui, car Arizona a beaucoup (et bien) misé sur la draft cette année (Murray, Murphy, Isabella, Allen, Butler, …).

La Star : Chandler Jones

Dans un effectif jeune et inexpérimenté, les joueurs d’expérience vont avoir une place de choix. Joueur des Cardinals depuis 2016 et All Pro en 2017, Chandler Jones fait figure d’ancien et de patron de la défense. Avec un Jones en forme entouré de bons joueurs en défense (Suggs, Hicks, Baker, Peterson), cette défense pourrait surprendre et permettre à Arizona d’empêcher quelques déroutes.

Le Joueur à suivre : David Johnson

Il était une référence en tant que coureur avant sa blessure en 2017, peut-être même le meilleur joueur de la ligue sur le poste. Mais cette blessure l’a stoppé dans son élan. Loin des chiffres qui lui avait permis d’être All Pro en 2016, David Johnson a tout de même montré de belles choses l’an passé en ne ratant aucun match. Si Kyler Murray veut pouvoir être efficace dès cette saison, il aura besoin d’un David Johnson de retour à un très bon niveau.

Le Calendrier

vs Lions / @Ravens / vs Panthers / vs Seahawks / @Bengals / vs Falcons / @Giants / @Saints / vs 49ers / @ Buccaneers / @49ers / BYE / vs Rams / vs Steelers / vs Browns / @Seahawks / @Rams

Le Prono

Les Cardinals ont une nouvelle fois choisi de repartir à zéro durant l’intersaison, en engageant un jeune coach prometteur et en draftant un quarterback qui devrait coller à son système. Une très bonne draft accompagné de la signature de vétérans donne une intersaison réussie pour Arizona. Oui mais voilà, la franchise part de très loin et aura du mal à être performante dès cette année. La ligne offensive reste faible, les jeunes doivent encore apprendre des vétérans et trop de choses reposent déjà sur les épaules de Kyler Murray. Arizona est sur la bonne voie et sera sûrement une très bonne équipe dans quelques saisons, mais pas en 2019. Bilan 2019 : 4-12

Los Angeles Rams

Todd Gurley jouera-t-il à 100% cette saison ? (Crédits : CBS Sports)
La saison 2018

Une des meilleures attaques de la ligue qui aura fini la saison presque muette dans le match le plus important de l’année. Dans la sillage d’un Jared Goff Pro Bowler et d’un Todd Gurley All Pro, l’attaque des Rams a déroulé durant toute la saison régulière. La défense a eu plus de mal (20e sur les points encaissés), mais lorsqu’Aaron Donald se tient au milieu de votre ligne défensive, beaucoup de choses s’améliorent. Les Rams n’auront chuté que trois fois en saison régulière : face aux Saints, Bears et Eagles.

En playoffs, la machine s’est un peu enrayé, notamment à cause de la blessure de Todd Gurley (bien que compensée par les excellentes perf romances de CJ Anderson). Toutefois, les Rams ont sorti successivement les Cowboys puis les Saints pour rejoindre les Patriots au Super Bowl. Un match qui s’annonçait très offensif, mais où Los Angeles n’a inscrit que trois misérables points, brisant leur rêve de victoire.

L’intersaison

À Los Angeles, on a dû faire des choix, les finances obligeant les dirigeants à se séparer de certains joueurs. Ndamukong Suh, Mark Barron, Lamarcus Joyner ou encore Rodger Saffold ont dû faire leurs valises. Toutefois, les Rams ont tout de même signé de très beaux noms pour les remplacer. Les deux stars de ce recrutement s’appellent Eric Weddle et Clay Matthews, deux joueurs de grande expérience capables d’apporter beaucoup aux Rams.

La draft était moins intéressante, avec la sélection du safety Taylor Rappa au 2nd tour ou encore celle du coureur de Memphis Darrell Henderson, censé suppléer un Todd Gurley fragile physiquement. À noter également la signature de Blake Bortles comme possible doublure de Jared Goff.

La Star : Aaron Donald

Exceptionnel. Monstrueux. Inarrêtable. Les superlatifs ne manquent pas pour parler du Defensive Player of The Year 2018. N°1 du Top 100 des joueurs NFL, il sera encore un des joueurs les plus dominants de la ligue cette saison. Il a même les capacités pour devenir le 1er joueur défensif MVP depuis Lawrence Taylor en 1986, un des deux seuls joueurs défensifs de l’histoire dans la Super Bowl Era à avoir remporter cette distinction.

Le Joueur à suivre : Cooper Kupp

Cible préféré de Jared Goff l’an dernier, Cooper Kupp a vu sa saison être écourté à cause d’une blessure au bout de 8 matchs. Normalement apte à reprendre le chemin des terrains pour la 1ère semaine de saison régulière, il pourrait faire beaucoup de bien à une attaque qui aura quelques difficultés au sol avec un Todd Gurley diminué.

Le Calendrier

@Panthers / vs Saints / @Browns / vs Buccaneers / @Seahawks / vs 49ers / @Falcons / vs Bengals / BYE / @Steelers / vs Bears / vs Ravens / @Cardinals / vs Seahawks / @Cowboys / @49ers / vs Cardinals

Le Prono

Prétendants à leur propre succession dans la NFC Ouest mais aussi dans la concurrence NFC, les Rams ont vu leurs adversaires directs dans la division se renforcer. Toutefois, malgré les pertes de quelques cadres sur la ligne offensive ou l’incertitude qui règne autour de Todd Gurley, Los Angeles a de grandes chances de dominer à nouveau la division. Les arrivées d’Eric Weddle et Clay Matthews amènent de l’expérience dans les grands matchs, chose importante pour une équipe qui visera une nouvelle fois une apparition en Février. Bilan 2019 : 11-5

San Francisco 49ers

Jimmy Garoppolo permettra-t-il aux 49ers d’enfin exploiter tout leur potentiel ? (Crédits : 49ers
La saison 2018

San Francisco abordait l’année 2018 comme une des potentielles équipes surprises de la saison. La hype autour du duo Kyle Shanahan / Jimmy Garoppolo était à son paroxysme. Oui mais voilà, sur une course (inutile ?) du dit franchise quarterback des 49ers en semaine 3, leur saison s’est écroulée et leurs espoirs volatilisés. Une saison perdue donc, où les Niners auront fait moins bien qu’en 2017 avec une défense remplie de trous. Toutefois, cette saison gâchée aura eu le mérite de révéler de nombreux joueurs. On peut citer parmi eux le tight end George Kittle, auteur d’une saison historique (1377 yds à la réception), le receveur Dante Pettis ou encore le linebacker Fred Warner ou le coureur Matt Breida.

L’intersaison

Deux priorités durant l’intersaison pour San Francisco : combler les trous en défense, et renforcer les skills positions en attaque. En défense, la ligne défensive est devenue une force avec l’arrivée par transfert de Dee Ford et la draft de Nick Bosa pour entourer le Pro Bowler DeForest Buckner. Kwon Alexander est aussi arrivé sur la ligne de linebacker, tout comme Jason Verrett parmi le groupe de cornerbacks.

Sur les positions offensives, Kyle Shanahan a fait venir un coureur qu’il connaît bien : Tevin Coleman. Parmi les receveurs, le groupe a été considérablement renforcé avec la draft de Deebo Samuel et de Jalen Hurd, combiné au recrutement de Jordan Matthews.

La Star : Jimmy Garoppolo

Il sera LA clé de la réussite pour San Francisco cette saison. Les 49ers ont misé gros sur lui l’an dernier, et s’ils veulent enfin espérer jouer une qualification en playoffs, leur quarterback star va devoir montrer qu’il est capable de porter cette équipe.

Le Joueur à suivre : Dante Pettis

Durant la saison pourrie de San Francisco, Dante Pettis s’est affirmé comme une des principales options dans le jeu de passe. Tout comme le groupe de receveurs dans son ensemble, il devra confirmer cette saison pour permettre à Jimmy Garoppolo de faire avancer cette attaque qui semble prête à enfin montrer son potentiel.

Le Calendrier

@Buccaneers / @Bengals / vs Steelers / BYE / vs Browns / @Rams / @Redskins / vs Panthers / @Cardinals / vs Seahawks / vs Cardinals / vs Packers / @Ravens / @Saints / vs Falcons / vs Rams / @Seahawks

Le Prono

Tout comme l’an dernier mais avec beaucoup moins de hype autour de la franchise, San Francisco pourrait être une des équipes surprises cette saison. Si Jimmy Garoppolo reste en forme et confirme que les dirigeants ont eu raison de lui offrir ce si beau contrat, les 49ers pourraient bien se glisser dans la course aux playoffs. La défense, catastrophique l’an passé, a comblé beaucoup de ses trous et possède notamment une ligne défensive impressionnante. Les blessures pourraient toutefois encore briser les espoirs d’une franchise qui a le potentiel de surprendre dès cette saison. Attention au calendrier, car les Niners devront jouer deux fois les Rams mais aussi les Saints et les Browns. Bilan 2019 : 8-8

Seattle Seahawks

N°1 au sol l’an dernier, les coureurs de Seattle vont devoir confirmer cette saison(Crédits : NFL)
La saison 2018

Si beaucoup voyaient les Seahawks s’écrouler cette saison, cela n’a pas été le cas. Mieux, ils ont même obtenu une victoire de plus qu’en 2017. Portés par le jeu au sol le plus prolifique de la ligue et un surprenant Chris Carson, Seattle a fini la saison en boulet de canon pour décrocher une place en playoffs. Détenteurs d’un bilan de 4-5 mi-Novembre, ils ont remporté 6 de leurs 7 derniers matchs pour finir 5e de la conférence NFC. Malgré l’absence d’Earl Thomas, en guerre ouverte avec ses dirigeants et blessé, l’équipe a pu compter sur d’autres cadres comme Russell Wilson, Bobby Wagner ou encore Frank Clark.

Ils ont finalement vu leur saison s’arrêter après un seul match de playoffs, au terme d’une rencontre très accrochée face à Dallas.

L’intersaison

L’intersaison a encore été mouvementé pour Seattle. Le feuilleton Earl Thomas s’est terminé par un départ du joueur à Baltimore, tandis que Doug Baldwin a annoncé sa retraite et que Frank Clark a été échangé à Kansas City après avoir été tagué. Les deux derniers joueurs cités ont été remplacé via la draft, respectivement par le phénomène physique DK Metcalf et par le choix du 1er tour LJ Collier, que Seattle aurait (encore une fois) peut être pu drafter plus bas.

En dehors d’une draft prolifique (11 choix), les Seahawks se sont concentrés sur les prolongations de cadres comme KJ Wright, Russell Wilson ou Bobby Wagner.

La Star : Russell Wilson

Il a désormais les clés de la franchise. Quarterback mobile, il a vu ses dirigeants lui faire une nouvelle fois confiance en lui offrant une prolongation de contrat. À lui de prouver une nouvelle fois qu’il est à la hauteur et qu’il peut emmener Seattle en playoffs.

Le Joueur à suivre : Chris Carson / Rashaad Penny

En 2018, Seattle a été l’équipe la plus productive sur le jeu au sol. Tout ça grâce à l’émergence d’un joueur qu’on attendait plus, Chris Carson. Le coureur devra confirmer ses bonnes performances cette saison, et il pourra compter sur le sophomore Rashaad Penny pour l’aider. Un peu décevant l’an dernier, l’ancien choix du 1er tour aura à cœur de former un duo dévastateur avec Carson. Il sera en tout cas lui aussi attendu au tournant.

Le Calendrier

vs Bengals / @Steelers / vs Saints / @Cardinals / vs Rams / @Browns / vs Ravens / @Falcons / vs Buccaneers / @49ers / BYE / @Eagles / vs Vikings / @Rams / @Panthers / vs Cardinals / vs 49ers

Le Prono

Seattle a les armes pour une nouvelle fois se qualifier en playoffs. Toutefois, l’équipe a connu quelques pertes importantes (Thomas, Clark, Baldwin) et certains devront confirmer leurs performances de la saison dernière (Carson). Seattle a donc beaucoup de choses à prouver, mais pourra compter sur ses deux stars Russell Wilson et Bobby Wagner pour diriger respectivement l’attaque et la défense. Attention là aussi au calendrier, car comme les 49ers ils devront aussi jouer deux fois les Rams, les Saints et les Browns. Ils pourraient d’ailleurs avoir un bilan proche de celui de San Francisco. Bilan 2019 : 8-8

La NFC Ouest devrait rester la division des Rams. Impressionnant en 2018, ils ont les armes pour aller chercher un 3e titre de division consécutif. Derrière, la lutte s’annonce serrée entre les 49ers et les Seahawks. Les deux équipes ont un bel effectif mais beaucoup de choses à prouver, et chacune des deux pourraient se mêler à la course à la Wild Card. Derrière ce trio, les Cardinals sont sur la bonne voie pour leur reconstruction, mais ils ne devraient pas pouvoir être compétitif en 2019.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here