Preview Division NFL : NFC Sud

0
Ligue 1

Afin de vous préparer le mieux possible pour la saison NFL qui arrive à grands pas, We Sport FR profite de la pré-saison pour faire le point sur les forces en présence dans chaque division de la ligue. Cette semaine, focus sur la NFC Sud.

Atlanta Falcons

Et si les Falcons surprenaient les Saints pour aller chercher la division ? (Crédits : Falcons)
La saison 2018

Saison compliquée en Géorgie. Pas aidé par les blessures, les hommes de Dan Quinn ont proposé un jeu intéressant offensivement, mais ont été freiné par une des pires défenses de la saison passée. Au final, un triste 7-9 qui les priva de playoffs, avec des victoires contre des équipes dites faibles (aucune victoire contre une équipe ayant finit la saison avec un bilan positif). Tout n’était pas à jeter bien sûr, surtout lorsqu’on sait que les absents cette saison se nommaient Deion Jones ou encore Keanu Neal.

L’intersaison

Les premiers mouvements de l’intersaison ont eu lieu dans le coaching staff. Exit Steve Sarkissian, très critiqué malgré une attaque efficace, et (re)bonjour à l’ancien coach de Tampa Bay Dirk Koetter comme coordinateur offensif. Changement de coordinateur défensif également.

Côté joueurs, la priorité était de renforcer les lignes. Défensive tout d’abord, avec le retour d’Adrian Clayborn, le franchise tag placé sur Grady Jarrett et l’arrivée de Tyeler Davison dans la rotation. Offensive aussi, avec les signatures des guards Jamon Brwon et James Carpenter, mais aussi la draft de Chris Lindstrom au 1er tour et du tackle Caleb McGary au 2nd tour. Aucun gros nom parmi les signatures dans une équipe qui jouera la continuité et misera sur une défense en bonne santé pour corriger le tir par rapport à l’exercice 2018.

La Star : Julio Jones

Régulier au très haut niveau (il sort de sa 5e saison consécutive à plus de 1400 yds à la réception), il est le joueur majeur de cette attaque d’Atlanta. Sa connexion avec Matt Ryan fonctionne très bien, et si les Falcons veulent retrouver les playoffs dès cette saison, ils auront encore besoin que leur receveur star sorte une saison de très haute volée.

Le Joueur à suivre : Keanu Neal

Tout comme Deion Jones, Keanu Neal a terriblement manqué à la défense des Falcons cette saison. Pour espérer jouer en Janvier, Atlanta aura besoin d’une défense bien plus efficace qu’en 2018, et cela passe par un Keanu Neal en pleine santé et capable d’être un leader de cette défense. Son retour de blessure sera donc crucial pour la réussite des Falcons en 2019.

Le Calendrier

@Vikings / vs Eagles / @Colts / vs Titans / @Texans / @Cardinals / vs Rams / vs Seahawks / BYE / @Saints / @Panthers / vs Buccaneers / vs Saints / vs Panthers / @49ers / vs Jaguars / @Buccaneers

Le Prono

Sur le papier, Atlanta a les armes pour jouer la victoire dans la division NFC Sud et accrocher une qualification en playoffs. Avec une ligne offensive renforcée et un corps de receveurs parmi les meilleurs de la ligue, Matt Ryan pourra encore montrer la puissance offensive de son équipe. La clé se situe plus en défense, où les retours de blessures feront grand bien malgré une ligne défensive et un groupe de cornerbacks qui semblent un peu faible derrière respectivement Jarrett et Trufant. Le calendrier et l’adversité dans la division seront des difficultés supplémentaires pour Atlanta. Bilan 2019 : 9-7

Carolina Panthers

Inconstant et blessé, Cam Newton devra être en former si les Panthers veulent être performant cette saison. (Crédits : SI)
La saison 2018

Un peu à l’image des Redskins dans la division NFC Est, les Panthers ont très bien commencé la saison (6 victoires en 8 matchs) avant de complètement craqué en enchaînant 7 défaites consécutives. Une saison qui aura tout de même vu Christian McCaffrey exploser et devenir une des stars de cet effectif des Panthers, en obtenant 1098 yds au sol et un peu moins de 2000 scrimmage yards. Ses 867 yds à la réceptions font même de lui le meilleur receveur de son équipe. Cam Newton a lui encore eu quelques problèmes de santé.

L’intersaison

Chez les Panthers aussi on a cherché à renforcer les lignes. Avec le départ des frères Khalil, Carolina est allé chercher Greg Little lors de la draft pour remplacer Matt, tandis que le centre Matt Paradis a signé pour prendre la place de Ryan. La ligne défensive n’est pas en reste non plus, avec la signature de Gerald McCoy et de Bruce Irvin, combiné à la draft au 1er tour de l’Edge Rusher Brian Burns, déjà efficace lors de la pré-saison. Un front seven qui sera donc une force pour ces Panthers. À noter également la signature de Chris Hogan pour essayer de densifier un groupe de receveurs en difficulté ces dernières saison et qui a perdu Devin Funchess cette année.

La Star : Christian McCaffrey

En tout juste deux saisons, Christian McCaffrey s’est imposé comme la pièce maîtresse de l’attaque de Carolina. Énormément utilisé en 2018 (peut-être même trop), il compense comme il peut l’irrégularité de son quarterback et le manque cruel d’un véritable receveur n°1. Ce joueur très apprécié par les adeptes de fantasy football devra confirmer son excellente saison 2018 si les Panthers veulent améliorer leur bilan.

Le Joueur à suivre : Cam Newton

À quel Cam Newton auront nous droit cette saison ? Celui capable d’être sélectionné au Pro Bowl et inarrêtable au sol, ou bien celui inconstant et sujet aux problèmes de santé que nous voyons depuis plusieurs saisons ? Même si son pourcentage de passes réussies n’a jamais été aussi élevé qu’en 2018, il va devoir retrouver une efficacité et surtout une régularité qui lui avait permis d’être MVP en 2015 si Carolina veut espérer quelque chose cette année.

Le Calendrier

vs Rams / vs Buccaneers / @Cardinals / @Texans / vs Jaguars / @Buccaneers / BYE / @49ers / vs Titans / @Packers / vs Falcons / @Saints / vs Redskins / @Falcons / vs Seahawks / @Colts / vs Saints

Le Prono

Carolina possède un front seven impressionnant, peut être parmi les meilleurs de la ligue, ainsi qu’un running back capable de très belles performances. Malheureusement pour eux, on ne peut pas être aussi dithyrambique sur le jeu aérien de l’équipe. Offensivement, le groupe de receveurs manque d’un vrai n°1 malgré la progression de DJ Moore, et les defensive back sont eux aussi en manque d’un véritable joueur d’enevrgure depuis les départ de Josh Norman en 2016. De plus, se retrouver dans une NFC Sud où sont présents les Saints et les Falcons devrait calmer leurs ambitions. Bilan 2019 : 7-9

New Orleans Saints

Le ”No Call”, fin de saison dramatique pour les Saints qui aura au moins permis à la ligue de modifier ses règles. (Crédits : Review Journal)
La saison 2018

Les saisons se suivent et les fans des Saints versent toujours autant de larmes en fin de saison. En effet, après avoir vécu le Minnesota Miracle lors des playoffs 2017, les Saints ont cette année vécu le No Call, une erreur d’arbitrage qui a coûté la victoire aux coéquipiers de Drew Brees (maudis contact casque contre casque non sifflé entre Tommylee Lewis et Nickel Robey-Coleman). Pourtant, la saison s’était parfaitement déroulé pour la troupe de Sean Payton, avec notamment une série de 10 victoires consécutives entre le 16 Septembre et le 22 Novembre. Un bilan final de 13-3 et une victoire dans la NFC Sud conjuguée à la 1ère place en NFC, qui n’aura donc pas permis à la Nouvelle Orléans d’accéder une seconde fois au Super Bowl.

L’intersaison

La perte de l’intersaison côté Saints, c’est le départ de Mark Ingram à Baltimore. Cadre du vestiaire et parfait complément d’Alvin Kamara, l’équipe lui a préféré l’ancien Viking Latavius Murray. Au rayon des arrivées, les Saints ont compensé le départ à la retraite de Max Unger en signant Nick Easton et en draftant Erik McCoy en provenance de Texas A&M, mais LE gros coup du MG Mickey Loomis est au poste de tight end. Orphelin d’un joueur d’envergure sur la position depuis le départ de Jimmy Graham, les Saints ont misé sur Jared Cook pour enfin combler le vide laissé il y a 4 ans. À noter également les resignatures de Teddy Bridgewater et Will Lutz, ainsi qu’un peu de profondeur apportée sur la ligne défensive et le poste de safety.

La Star : Drew Brees

Il est le symbole de la franchise depuis maintenant 13 saisons. Longtemps dans la course pour remporter son 1er titre de MVP, il a fini par baisser en régime et se faire distancer par Patrick Mahomes. Si certains le considère sur le déclin, notamment à cause de ses performances de fin de saison et en playoffs, il pourra compter sur Michael Thomas et Alvin Kamara pour l’aider à aller chercher une seconde bague avant qu’il ne soit réellement plus au niveau.

Le Joueur à suivre : Jared Cook

Sean Payton a un nouveau jouet à sa disposition, et attention aux dégâts qu’il pourrait commettre avec. Utilisé dans un registre similaire à Jimmy Graham à l’époque, Jared Cook pourrait effectuer une saison encore plus prolifique en terme de yards que celle qu’il vient d’effectuer avec les Raiders. Si l’attaque des Saints vous faisait peut, elle pourrait maintenant vous terrifier.

Le Calendrier

vs Texans / @Rams / @Seahawks / vs Cowboys / vs Buccaneers / @Jaguars / @Bears / vs Cardinals / BYE / vs Falcons / @Buccaneers / vs Panthers / @Falcons / vs 49ers / vs Colts / @Titans / @Panthers

Le Prono

Les Saints seront assurément l’une des équipes à battre dans la NFC Sud, et même dans la NFC. Avec un effectif complet et un trio offensif Brees / Kamara / Thomas qu’on ne présente plus, ils ont toute les armes pour défendre leur titre dans la division et même dans la conférence. Malgré quelques doutes sur la profondeur du groupe de receveurs, l’attaque devrait bien tourner, comme toujours depuis que Sean Payton est coach. En défense, attention au poste de cornerback où les options derrière Marshon Lattimore semblent peu nombreuses (dans une NFC Sud avec de belles attaques aériennes). Les doutes semblent plus nombreux sur la condition mentale de l’équipe s’ils rejoignent les playoffs, eux qui sortent de deux saisons avec une fin crève-cœur. Bilan 2019 : 11-5

Tampa Bay Buccaneers

Un nouveau coach, enfin le déclic pour Tampa Bay ? (Crédits : Buccaneers)
La saison 2018

Comme en 2017, les Bucs étaient cités parmi les équipes à suivre. Et comme en 2017, les Bucs ont déçu et ont fini avec un triste bilan de 5-11. Dans la bonne tradition de la NFC Sud, Tampa Bay a fini la saison avec une des meilleures attaques aériennes de la ligue, mais aussi avec une des pires défenses (31e en terme de points encaissés). Si Mike Evans en a donc profité pour amasser les yards et rappeler aux observateurs qu’il était trop souvent oublié parmi les meilleurs receveurs de la ligue, Jameis Winston a une nouvelle fois déçu. Cette saison aura au moins eu le mérite de voir Fitzmagic faire des exploits en début de saison, avec des victoires contre les Saints et les Eagles pour démarrer la saison. Insuffisant pour une franchise qui n’a plus connu les playoffs et la victoire dans la NFC Sud depuis 2007.

L’intersaison

La grosse information de l’intersaison à Tampa Bay, c’est le départ de Dirk Koetter remplacé au poste de Head Coach par Bruce Arians. Nouvel esprit offensif qui va devoir s’occuper de Jameis Winston.

En toute logique, l’objectif était aussi de renforcer la défense. Bienvenue donc à Devin White, sélectionné au 1er tour, et Deone Bucannon chez les linebackers, aux rookies Sean Bunting et Jamel Dean chez les cornerbacks, et à Shaquil Barrett et Ndamukong Suh respectivement pour le pass rush et la ligne défensive. Beaucoup de nouveaux donc, qui évolueront sous les ordres de Todd Bowles, nouveau coordinateur défensif. Deux pertes notables à déclarer, le départ de Gerald McCoy à Carolina et le transfert de DeSean Jackson aux Eagles.

La Star : Mike Evans

Sous côté, voilà comment on pourrait définir Mike Evans. Rare satisfaction de l’effectif de Tampa Bay, il a pour la 1ère fois de sa carrière dépassé les 1500 yds à la réception, bien aidé par le système de Dirk Koetter. Pro Bowler en 2018, il devrait aussi être un joueur clé dans l’attaque de Bruce Arians, surtout après le départ de DeSean Jackosn qui n’a pas été remplacé.

Le Joueur à suivre : Jameis Winston

Jameis Winston est-il vraiment un franchise quarterback ? Pas forcément au niveau auquel on attendait qu’il soit depuis son entrée dans la ligue, le n°1 de la draft 2015 espérera sûrement prouver sa valeur après l’arrivée d’un Bruce Arians qui a confiance en lui. Il a tout intérêt à être bon, car son contrat se termine à l’issue de cette saison 2019 et que Tampa Bay ne l’a toujours pas prolongé.

Le Calendrier

vs 49ers / @Panthers / vs Giants / @Rams / @Saints / vs Panthers / BYE / @Titans / @Seahawks / vs Cardinals / vs Saints / @Falcons / @Jaguars / vs Colts / @Lions / vs Texans / vs Falcons

Le Prono

Le changement de coaching staff va sûrement faire du bien aux Buccaneers. Un coach expérimenté comme Bruce Arians pourrait permettre à l’effectif et surtout à son quarterback Jameis Winston d’enfin franchir un palier. De plus Tampa Bay s’est renforcé là où il le fallait, en défense. Toutefois, le chantier était très vaste de ce côté du ballon et des doutes notamment au poste de cornerback subsistent. Attention aussi au jeu de course qui est loin d’être efficace ces dernières saisons. Tampa Bay ne sera pas ridicule, mais la concurrence intra-division va leur faire mal, à eux ainsi qu’à leur bilan. Bilan 2019 : 6-10

Même si les Saints semblent un ton au dessus et ont un effectif taillé pour aller au Super Bowl, la NFC Sud s’annonce très serrée cette année. Plus que la saison passée. Oui, car les Falcons, s’il sont épargnés par les blessures, semblent en mesure d’aller titiller les Saints et de se battre pour, a minima, une Wild Card. Les Panthers, eux aussi, semblent meilleurs que l’an dernier, et leur réussite repose en grande partie sur la santé et la régularité de Cam Newton. Quant aux Buccaneers, ils seront encore une fois à suivre, eux qui sont capables d’enfin exploser et se mêler à la lutte avec Panthers, Falcons et Saints, mais aussi de finir pour la 3e saison consécutive en 5-11.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here