Preview Divison NFL : NFC NORD

0
Ligue 1

Afin de vous préparer le mieux possible pour la saison NFL qui arrive à grands pas, We Sport profite de la pré-saison pour faire le point sur les forces en présence dans chaque division de la ligue. Cette semaine, place à la NFC Nord.

Chicago Bears

La détresse de Cody Parkey après son field goal raté lors du Wild Card Round (Crédits : FanBuzz)
La saison 2018

Une saison magique avec une fin tragique : voilà comment résumer la saison des Bears. Dès la 1ère saison de Matt Nagy au poste de head coach (qui sera élu Coach Of the Year), Chicago a frappé fort. S’appuyant sur une très grosse défense avec Khalil Mack en tête d’affiche et sur un jeu au sol solide, ils se sont imposés comme un favori dans la NFC pour les prochaines années. Au final, ils réussirent à se qualifier en playoffs pour la 1ère fois depuis 2010 grâce à un bilan de 12-4 leur permettant de remporter la division. Oui mais voilà, le sort a décidé de se retourner contre eux. Lors du Wild Card Round face aux Eagles, champions sortants, leur kicker Cody Parkey rata le coup de pied de la victoire (après que la balle ait touché 2 fois la structure), mettant fin à leur saison.

L’intersaison

Intersaison assez calme pour les Bears. Deux pertes à signaler, celle du safety Adrian Amos parti à Green Bay, compensée par l’arrivée de HaHa Clinton Dix en provenance des Redskins, et celle du coureur Jordan Howard, transféré à Philadelphie, qui sera remplacé par le coureur rookie David Montgomery. À noter également la draft du receveur Riley Ridley, frère de Calvin Ridley (WR, Falcons), et le recrutement de Cordarrelle Patterson pour les retours de coups de pied. Bémol cependant sur le poste de kicker où aucune solution ne semble avoir été trouvée.

La Star : Khalil Mack

Difficile de mettre un autre joueur dans cette catégorie. Arrivé l’an passé en provenance d’Oakland contre une grosse contrepartie, il a confirmé son statut de superstar de la ligue. Longtemps dans la discussion pour le titre de Defensive Player Of the Year (DPOY), il a fait passer la déjà très bonne défense des Bears dans la catégorie supérieure. Grand artisan de cette belle saison 2018, il pourrait s’inviter dans la course au MVP cette saison.

Le Joueur à suivre : Mitchell Trubisky

Très critiqué lors de sa saison rookie, l’ancien de North Carolina a profité du système de jeu de son nouveau coach pour montrer un niveau de jeu plus que respectable. Pour cette 2e saison de l’ère Nagy il devra encore élever son niveau jeu pour permettre à son équipe d’aller plus loin en playoffs. Si ce n’est pas le cas, de nombreuses critiques pourraient refaire surface quant à l’utilisation d’un 2e choix en 2017 pour le recruter.

Le Calendrier

vs Packers / @Broncos / @Redskins / vs Vikings / @Raiders / BYE / vs Saints / vs Chargers / @Eagles / vs Lions / @Rams / vs Giants / @Lions / vs Cowboys / @Packers / vs Chiefs / @Vikings

Le Prono

Avec un calendrier plus compliqué que l’an passé et une division qui semble avoir corrigé le tir après un exercice 2018 moyen, les Bears devront batailler pour conserver leur titre en NFC Nord. Avec une grosse défense et une attaque capable du bon comme du moins bon lorsque Mitchell Trubisky déjoue, ils seront durs à aller chercher même si leurs concurrents directs se sont renforcés. Toutefois, ils restent les favoris de la division. Bilan 2019 : 9-7

Detroit Lions

T.J. Hockenson, future star dans le Michigan ? (Crédits : USA TODAY Sports)
La saison 2018

Saison de transition du côté du Michigan. Avec l’arrivée de Matt Patricia au poste de Head Coach pour remplacer Jim Caldwell, on s’attendait à du changement chez les Lions. Résultat : une saison tout aussi moyenne que les saisons précédentes. On a retrouvé les mêmes problèmes offensifs qu’auparavant, à savoir un manque criant de coureurs n°1 ainsi qu’un Matthew Stafford assez mal entouré. De même, constat mitigé de l’autre côté du ballon où Patricia, ancien coordinateur défensif des Patriots, n’a pas totalement pu poser sa patte pour faire des Lions une défense redoutable.

L’intersaison

Le gros coup de Detroit sur le marché des agents libres, c’est la venue de Trey Flowers depuis les Patriots. Les Lions ont aussi apporté de la profondeur à leur attaque en signant Danny Amendola, CJ Anderson et Jesse James. Si aucun ne semble être un titulaire en puissance, ils restent des joueurs très utiles dans la rotation. Mention spéciale à Jermaine Kearse qui pourrait avoir un impact très important dans le corps de receveurs qui semblent (encore) faible.

Du côté de la draft, Détroit a surpris en sélectionnant un tight end, TJ Hockenson, en 8e position. S’il réalise une bonne saison, cela compensera le reste de la draft des Lions, que l’on pourrait qualifier de moyenne comme leur saison 2018.

La Star : Matthew Stafford

Très bon quarterback, Matthew Stafford est indéniablement le meilleur joueur des Lions. Assez mal entouré, il ne peut toutefois pas être considéré comme une référence à son poste. Reflet de l’état de l’équipe depuis plusieurs saisons, Matt Patricia pourra compter sur lui pour essayer de porter l’équipe comme il peut.

Le Joueur à suivre : Trey Flowers

Gros coup de l’intersaison pour Détroit, la venue de Trey Flowers est un peu un quitte ou double. Auteur d’une excellente saison 2018, il devra confirmer dès cette saison qu’il n’a pas surperformé l’an dernier et qu’il est capable de justifier les millions de $ placés sur lui. S’il arrive à devenir un leader dans une défense qui en aurait bien besoin, les Lions auront réussi leur pari. Dans le cas contraire, Détroit pourra s’en mordre les doigts.

Le Calendrier

@Cardinals / vs Chargers / @Eagles / vs Chiefs / BYE / @Packers / vs Vikings / vs Giants / @Raiders / @Bears / vs Cowboys / @Redskins / vs Bears / @Vikings / vs Buccaneers / @Broncos / vs Packers

Le Prono

Pour la deuxième saison de Matt Patricia, on pourrait miser sur une amélioration des résultats sportifs de l’équipe. Si Matthew Stafford sera (encore une fois) la force de l’équipe et que l’effectif semble meilleur que la saison précedente, beaucoup de doutes subsistent. Toutefois, chaque équipe de la division s’est renforcée et Détroit a toujours l’air un ton en dessous de Chicago, Green Bay ou même Minnesota. Meilleur effectif, sûrement meilleur niveau de jeu mais moins bon bilan en perspective. Bilan 2019 : 5-11

Green Bay Packers

Début d’un nouveau cycle à Green Bay avec l’arrivée d’un jeune coach, Matt LaFleur (Crédits : Packers)
La saison 2018

Saison bien triste dans le Wisconsin. Pour la seconde saison d’affilée, Aaron Rodgers et ses coéquipiers n’ont pas goûté aux joies des playoffs. Une saison lourde en conséquence, car elle aura vu les Packers se séparer de leur coach Mike McCarthy après 13 matchs. La fin d’un cycle pour celui qui était en poste depuis 2007 et avait offert un Superbowl à Aaron Rodgers en 2010. On retiendra tout de même les performances de Davante Adams qui s’impose de plus en plus comme un des meilleurs receveurs de la ligue, ou encore que la défense des Packers a enfin montré des signes d’améliorations.

L’intersaison

Après le renvoi de son coach, Green Bay se devait de trouver un nouveau coach. Place à la jeunesse avec Matt LaFleur, ancien coordinateur offensif des Titans, qui n’a que 39 ans. Il devra donc gérer Aaron Rodgers, de 4 ans son cadet, dont le caractère est loin d’être facile à gérer.

Du côté des recrues, les Packers ont misé sur une amélioration de leur défense. Ils ont notamment fait venir Za’Darius Smith de Baltimore, Preston Smith des Redskins ou encore Adrian Amos de Chicago (à la place d’Haha Clinton Dix qui fait le chemin inverse). Même son de cloche du côté de la draft avec la sélection de Rashan Gary en 12e position ou celle de Darnell Savage avec le 21e choix. Beaucoup de beaux noms donc, ce qui devrait permettre à Green Bay d’avoir de solides fondations en défense.

La Star : Aaron Rodgers

Peut-être le meilleur quarterback de la ligue. Peut-être un des plus durs à gérer aussi. Loin d’être étranger à l’éviction de Mike McCarthy, il devra s’adapter à un nouveau système offensif. Toutefois, cela ne devrait pas affecter ses statistiques qui restent impressionnantes lorsqu’il est en bonne santé. S’il ne se blesse pas et que sa relation avec son nouveau coach est bonne, Green Bay pourrait goûter à nouveau aux playoffs très rapidement.

Le Joueur à suivre : Davante Adams

Ici on a voulu rendre hommage à un joueur qui devient de plus en plus dominant ces dernières saisons. Avec 1386 yards pour 111 réceptions et 13 TD, il sort tout simplement de sa meilleure saison. S’il s’adapte bien au nouveau système offensif de Matt LaFleur, sa connexion avec Aaron Rodgers sera encore plus redoutable.

Le Calendrier

@Bears / vs Vikings / vs Broncos / vs Eagles / @Cowboys / vs Lions / vs Raiders / @Chiefs / @Chargers / vs Panthers / BYE / @49ers / @Giants / vs Redskins / vs Bears / @Vikings / @Lions

Le Prono

Avec de nombreuses améliorations en défense, les Packers sortent renforcés de cette intersaison. Si la force de l’équipe reste son attaque, la défense ne semble plus être le poids de l’équipe comme elle l’a été durant ces dernières saisons. La clé restera Aaron Rodgers et l’adaptation de l’équipe au système de Matt LaFleur. Bilan 2019 : 8-8

Minnesota Vikings

Kirk Cousins devra se relever après une saison 2018 en dessous des attentes (Crédits : USA TODAY Sports)
La saison 2018

Après une magnifique saison 2017 et le recrutement de Kirk Cousins au poste de quarterback, les Vikings étaient attendu comme une des grosses écuries de la NFC. Pourtant, les Vikings vont connaître une saison bien différente de ce qui était attendu. Incapable ou presque de battre des équipes ayant un bilan positif, Minnesota sera dans la course aux playoffs jusqu’au bout de la saison mais se fera griller la politesse par Philadelphie pour la dernière place qualificative.

Paradoxe de cette saison, la défense aura tenu son rang mais l’attaque, supposée meilleure avec l’arrivée d’un quarterback d’envergure, n’aura pas été à la hauteur.

L’intersaison

Pas de gros mouvements, mais des ajouts intéressants. Si le départ de Sheldon Richardson et le feuilleton Anthony Barr (qui a signé aux Jets avant de changer de décision et rester aux Vikings) ont rythmé l’intersaison pour Minnesota, les Vikings ont utilisé la draft pour se renforcer. Parmi ces renforts Garrett Bradbury, centre venu de NC State considéré comme le meilleur lineman intérieur de la classe 2019, et Irv Smith Jr, tight end d’Alabama. Deux joueurs sélectionnés dans les deux premiers tours, amenés à devenir des joueurs d’impact dès cette saison.

La Star : Harrison Smith

Il est l’homme à tout faire de la défense des Vikings. Drafté en 2012 à sa sortie de Notre Dame, il a depuis connu quatre sélections au Pro Bowl ces quatre dernières saisons ainsi qu’une sélection dans la 1st Team All Pro en 2017. Si d’autres joueurs comme Danielle Hunter ou Adam Thielen pourraient aussi être nommés dans cette catégorie, l’influence de Smith fait de lui un joueur encore plus indispensable à son équipe.

Le Joueur à suivre : Adam Thielen

Depuis qu’il est arrivé en NFL en 2014, Adam Thielen ne cesse de s’affirmer comme un des meilleurs receveurs de la ligue. Impressionnant en début de saison avant de connaître une baisse de régime, il a quand même fini l’année avec 1378 yards à la réception, son meilleur total en carrière. Un an après l’arrivée de Kirk Cousins, leur connexion pourrait être encore plus redoutable cette année.

Le Calendrier

vs Falcons / @Packers / vs Raiders / @Bears / @Giants / vs Eagles / @Lions / vs Redskins / @Chiefs / @Cowboys / vs Broncos / BYE / @Seahawks / vs Lions / @Chargers / vs Packers / vs Bears

Le Prono

Les Vikings ont l’effectif pour dominer la division. Comme les Bears et comme les Packers. La défense sera sûrement au niveau, et le bilan des Vikings sera lié au niveau de jeu de son quarterback et de sa ligne offensive. Si les deux performent, l’attaque sera une force. Dans le cas contraire, la défense devra faire des miracles pour espérer aller en playoffs. Le classement de la division se jouera à quelques détails, et à ce petit jeu les Vikings pourraient bien finir perdants. Bilan 2019 : 7-9

Si beaucoup de divisions semblent indécises dans la Conférence Nationale, la NFC Nord ne fait pas exception. Une lutte à trois entre les Bears, les Packers et les Vikings semblent se profiler, et bien malin celui qui pourra prédire dans quel ordre se classeront ces trois équipes. Trois franchises qui peuvent aller en playoffs, mais leurs affrontements pourraient empêcher les deux “non-vainqueurs” de division d’aller en Wild Card. Pas de chance pour les Lions qui semblent toujours un ton en dessous et qui pourraient payer l’écart avec les trois autres équipes au niveau de leur bilan.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here