Preview Miami v. Boston – une finale de conférence de très haut niveau

0
Jan 28, 2020; Miami, Florida, USA; Miami Heat guard Goran Dragic (7) pressures Boston Celtics guard Kemba Walker (8) during the second half at American Airlines Arena. Mandatory Credit: Steve Mitchell-USA TODAY Sports
Ligue 1

À partir de mardi soir, le combat pour la suprématie à l’est débutera. C’est une affiche surprise car ce sont les Celtics et le Heat respectivement troisième et cinquième à la fin de la saison régulière qui ont validé leur ticket pour les finales de conférence est.

Le parcours des deux équipes

Boston arrive en finale de conférence après deux séries à l’opposé dans l’intensité qu’ils ont dû y mettre et dans le niveau de leurs adversaires. Les hommes en vert ont d’abord maîtrisé une équipe de Philadelphie en manque de solutions. Le collectif de Boston a réglé l’affaire Sixers en quatre matchs. Un sweep validé pour vite se projeter vers une demi-finale de conférence plus accrochée.

C’est jusqu’aux dernières minutes du match sept que s’est jouée cette série face aux Raptors champions en titre. Une série en sept matchs qui a suivi des tendances fortes pour les deux équipes. Boston a d’abord mené 2-0 puis 3-2, Toronto a toujours recollé. Mais, dans le match décisif, les Celtics ont exécuté leur plan de jeu à la perfection et sont parvenus à se défaire des champions en titre.

Là où leurs adversaires ont dû batailler fort pour arriver jusqu’aux finales de conférence. Miami a expédié ses deux premiers tours. Un bilan de 8-1 sur les deux séries. Un parcours quasi parfait qui a commencé avec de pauvres Pacers. Un sweep et au suivant.

Un gros morceau de salade grecque pour le Heat en demi-finale de conférence. Malgré leur première place en saison régulière, un MVP et DPOY en titre, les Bucks ont servi de plat de résistance au Heat. Ils arrivent alors en finale de conférence avec, comme toujours une envie de gagner insufflé par leurs cadres et aussi avec un peu plus de repos.

Jimmy Buckets (qui a fêté ses 31 ans lundi) et ses compagnons d’armes ont fini leur deuxième tour mardi dernier. Ils disposent d’une semaine entière de repos. Quant aux Celtics, en plus de n’avoir eu “que” quatre jours de repos. Ils ont dû cravacher dans leur demi-finale. Notamment dans le match 6 (double overtime) où tous les joueurs du cinq majeur ont presque joué 50 minutes chacun.

Les forces en présence

Les deux formations sont épargnées par les blessures, seul Gordon Hayward dans les joueurs majeurs manque à l’appel pour le match 1. Alors, les deux coachs auront toutes les cartes en main pour faire la différence. Ils sont des maîtres dans le jeu des playoffs, des systèmes en sortie de temps mort précis au possible, des ajustements toujours très justes. L’affiche est belle et nous promet une belle partie de poker.

Partie dans laquelle Brad Stevens aura l’occasion de jouer son va-tout : Gordon Hayward (annoncé OUT pour le premier match). On l’a vu s’échauffer avant le match 7 des demi-finales, l’ancien du Jazz est sur le point de revenir. Quand précisément ? Ça on l’ignore et Brad Stevens aussi, il déclarait pour Boston.com : “Je pense qu’il peut revenir pour la série contre le Heat mais je ne sais pas encore pour quel match.”

Est-il opportun de l’intégrer à un groupe déjà bien huilé qui a réussit à atteindre les finales de conférence sans lui ? Ce qui est sûr, c’est que Boston pourra compter sur lui dans cette série et ils peuvent être contents. Ils disposeront d’une arme supplémentaire, expérimenté qui plus est qui pourrait être un facteur x de la série.

À ce propos, il y a quelques joueurs qui peuvent être déterminants pour la série. On compte parmi eux Jae Crowder qui a produit de la bonne défense face aux Bucks. Il a surtout su rentrer des tirs primés dans des moments cruciaux. Miami aura besoin d’un bon Jae Crowder dans cette série, d’un Jae Crowder époque Celtics 2017 en somme. De l’autre côté, Kemba Walker sera un élément important du succès ou non des Celtics dans cette série. Il a été très irrégulier au shoot face aux Raptors (42%FG – 27%3ptFG). L’ancien Hornets devra mettre les bouchées doubles s’il veut aider siens pour ses premières finales de conférence. Ce serait un vrai plus pour les Celtics.

Nous aurons l’occasion de vérifier cela dès la nuit de mardi à mercredi à 0h30. Ce qui est certain en revanche, c’est que ce sera une série très disputée qui pourrait même s’éterniser pour notre plus grand plaisir.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here