Cyclisme

Preview – Remco Evenepoel, tête d’affiche de la Volta a la Comunitat Valenciana 2022

Alors que dans toute la région de Valence la récolte annuelle de ses célèbres orangers est en cours, pour Remco Evenepoel (QuickStep-AlphaVinyl), Vincenzo Nibali (Astana Qazaqstan) et le reste des stars de la Volta a la Comunitat Valenciana, la course de cette semaine dans l'est de l'Espagne représente leur première opportunité de victoire dans une course par étapes en 2022. Mais sera-t-elle fructueuse ?

Les débuts d'Evenepoel en 2022 ne seront que l'un des nombreux points d'intérêt lorsque la Valenciana s'élancera de la petite ville agricole, Les Alqueries, (entourée par ses célèbres orangers) ce mercredi midi. Le coureur de Quick-Step-AlphaVinyl devra affronter une concurrence avec les présences du vétéran espagnol Alejandro Valverde (Movistar) et du Slovène Matej Mohorič (Bahrain Victorious). Valverde a clairement été en bonne forme lors des séries d'épreuves d'un jour du Mallorca Challenge et en tant que détenteur du record de victoires au classement général avec trois victoires à Valence, il doit être considéré comme un favori à la victoire finale. Parmi les autres noms prestigieux figurant sur la liste de départ, nous pouvons citer le sprinter Fabio Jakobsen (Quick-Step Alpha Vinyl), le vétéran des classiques norvégiennes Alexander Kristoff (Intermarché-Wanty-Gobert), le vainqueur du Giro d'Italia 2020 Tao Geoghegan Hart (Ineos Grenadiers) et le troisième de la Vuelta a España 2021 Jack Haig (Bahrain Victorious).

Comme toujours, le temps habituellement chaud et printanier de Valence, le mélange d'étapes de sprint plus faciles et de routes (généralement) bonnes avec seulement quelques jours difficiles ont une fois de plus assuré un plateau très interessant pour l'édition 2022, qui se déroule du mercredi 2 février au dimanche 6 février. Mais le parcours d'une course à étapes espagnole historique, qui se rapproche de plus en plus du 100e anniversaire de sa première édition en 2029 contient également quelques surprises cette année. La nouvelle arrivée en côte à Maigmó Tibi devrait décider du vainqueur final.

Zoom sur les étapes 

Le parcours intérieur vallonné de la première étape qui va de Les Alqueries au petit village de Torralba del Mar où les 161 coureurs du peloton valencien seront facilement plus nombreux que les 61 habitants de Torralba del Mar contient une grande partie des 8 814 mètres de dénivelé positif du parcours de cinq jours. Trois ascensions de deuxième catégorie, la dernière culminant à seulement trois kilomètres de l'arrivée à Torralba del Mar et immédiatement précédée d'une longue et traînante troisième catégorie, le Puerto de Ayodor offrent un vaste terrain aux équipes les plus fortes et d'humeur agressive pour imposer un rythme puissant et éliminer quelques rivaux du classement général dans le processus. “La première étape est si difficile qu'elle pourrait même décider de la course“, explique à Cyclingnews Fernando Ferrari, rédacteur en chef du célèbre site cycliste espagnol Ciclo21, qui s'entraîne régulièrement dans la région. “On pourrait dire que c'est une journée de Vuelta al País Vasco – des montées et descentes tout le temps, beaucoup de petites routes et pas facile de ramener une pause. Mais mon instinct me dit que cela se résumera à un groupe de 50 ou 60 coureurs à l'arrivée, qui se battront ensuite pour le classement général lors de la journée la plus difficile de la course – la troisième étape” ajoute ce dernier.

La deuxième étape, de Betera à Torrent dans la banlieue sud-est de Valence, bien que vallonnée dans ses deux premiers tiers, semble promise à un sprint massif avec seulement une montée de troisième catégorie à une quinzaine de kilomètres de l'arrivée qui pourrait causer des problèmes aux coureurs rapides. Jakobsen est un des favoris en cas de sprint, bien sûr, surtout avec la présence de son poisson-pilote Michael Morkov pour le guider dans les derniers mètres. On observera également Elia Viviani pour sa première course depuis son retour chez Ineos et il en sera de même pour son compatriote italien Giacomo Nizzolo (Israël-Premier Tech), toujours très fort en début de saison. Kristoff aussi sera très observé sous ses nouvelles couleurs. Le norvégien a l'habitude de démarrer fort ces dernières années avec des victoires d'étapes allant du Tour d'Oman à Bessèges. Bien que curieusement dans sa longue carrière, il n'a jamais gagné à Valence son meilleur résultat étant une deuxième place il y a quelques années.

La troisième étape sera pour les grimpeurs. Partant d'Alicante, la capitale sud de Valence, les 60 premiers des 156 kilomètres sont un parcours plat le long de la côte méditerranéenne. Mais le Col de Rates, long de 18 kilomètres – bien qu'avec une pente très inégale et généralement douce, y compris quelques descentes – de deuxième catégorie, emmène le peloton dans les Sierras del Herrero, et devrait voir la principale bataille pour le classement général commencer. Une centaine de kilomètres plus loin, après un terrain très accidenté et une autre montée de deuxième catégorie, ce qui reste du groupe de tête s'attaquera à l'ascension la plus difficile de Valence et à l'unique arrivée au sommet, l'Alto Antenas del Maigmó Tibi. “Ce n'est pas si long, mais ce qui compte vraiment, ce sont les trois dernières qui sont en chemin”, explique Ferrari. “Mais la surface est en terre battue et traverse une forêt, ce qui offre une certaine protection, et même s'il pleut, il ne sera pas impossible de monter.” Les pourcentages seront d'au maximum 10 %. Mais alors, avec seulement deux étapes plates restantes et pas de contre-la-montre cette année, les chances qu'un leader définitif émerge ce jour-là au sommet du Maigmó Tibi sont élevées.

Aucune des deux dernières étapes de Valence n'est excessivement difficile bien que sur l'étape plate de samedi d'Orihuela à la station balnéaire de Torrevieja où la Vuelta a España a débuté en 2019, il y a toujours la possibilité de vents de travers sur la côte. De même, la traditionnelle étape de dimanche, courte, directe, avec sprint final dans la capitale Valence, ne devrait pas produire trop de surprises. Cependant, en tant que première course 2.Pro ou supérieure de 2022 et avec 15 équipes du WorldTour dans son programme, le tour de Valence est l'un des grands rendez-vous du début de saison. Il y a deux ans la course à étapes espagnole a été exceptionnellement mémorable. Le Tour de Valence est devenue la première victoire de l'année pour Tadej Pogačar (UAE Team Emirates) avant qu'il ne remporte le Tour de France quelques mois plus tard.

À lire aussi – Egan Bernal sur son accident: “J’ai failli perdre ma vie en faisant ce que j’aime”

Coordinateur We Sport FR - Passionné de cyclisme - #TeamPogi

Dernières publications

En haut