Preview WCF – du beau monde pour une série fabuleuse ?

0
Ligue 1

C’est l’heure ! Les finales de conférence à l’ouest sont arrivées avec une affiche fascinante : Los Angeles Lakers v. Denver Nuggets. Ce sont respectivement la meilleure équipe de saison régulière à l’ouest et l’équipe la plus surprenante de ces playoffs qui s’affrontent en vue d’une place en finale NBA. Un casting de rêve pour une série prête à rentrer dans l’histoire.

Des parcours diamétralement opposés

Chacune de ces deux formations a eu des demi-finales de conférence semblables à leur premier tour. Pour autant, Nuggets et Lakers ont fait face à un parcours très différent l’un de l’autre :

L’aventure, que dis-je, l’épopée de Denver lors de ses deux premiers tours restera dans les mémoires tant elle fut renversante. Deux comebacks en étant mené 3-1, donc deux séries qui se jouent en sept matchs et deux visages. D’abord le visage d’une équipe en peine face à Utah et un Donovan Mitchell stratosphérique. Il faudra un réveil des Nuggets et un Jamal Murray tout aussi stratosphérique que son compère au numéro 45. Dans le match cinq du premier tour, les Nuggets se reprennent et s’organisent autour d’un Jokic chef d’orchestre qui joue depuis, une partition sans faute. Le serbe se positionne en patron d’une équipe majeure de la ligue, et cela pour notre plus grand plaisir.

Côté californien, les deux premiers tours ont été le terrain d’une maîtrise du jeu. Face à deux formations qui pouvaient présenter des menaces les Lakers n’ont flanché qu’une fois par série et se sont hissés logiquement jusqu’en finales de conférence.

Quelques faits sur la confrontation

À l’issue de la saison régulière Los Angeles s’est imposé 3-1 contre Denver. Dans l’unique rencontre s’étant déroulé dans la bulle, Kyle Kuzma avait offert la victoire aux siens grâce à un game winner derrière l’arc avec quatre dixièmes restants sur l’horloge.

Les deux franchises se sont déjà rencontrées à sept reprises en post-season. Jamais Denver n’a gagné. En 2009, c’était en finale de conférence que les deux équipes se rencontraient. Les Lakers de Kobe l’avaient emporté 4-2 face aux Nuggets de J.R. Smith et Javale McGee, aujourd’hui tous deux dans le camp adverse.

Forces en présence

C’est justement l’un de ces anciens Nuggets qui va être intéressant à suivre dans cette série : Javale McGee, lui et Dwight Howard, peu utilisés par Frank Vogel face au small-ball de Houston auront la lourde tâche de contenir Nikola Jokic.

Ils pourront même être aidés du second au classement du défenseur de l’année et c’est tant mieux pour eux car il vaut mieux s’y mettre à plusieurs face au Joker. La défense des intérieurs de L.A. sera une clé de cette série car l’influence de Jokic doit être réduite au minimum pour assécher les qualités offensives de Denver.

Mais alors, ce sera peut-être la série de Jamal Murray, le canadien non sélectionné au all-star game de cette année est sur une autre planète dans ces playoffs. Ils montrent à toute la planète basket qu’il vaut son contrat (qui commence l’année prochaine). Malgré ces accomplissements dans les séries précédentes, tout repart de zéro et il devra faire encore plus fort car la défense des Lakers n’est pas là pour blaguer.

Outre LeBron James en quête d’une dixième finale NBA, la formation venue de la cité des anges peut compter sur un effectif expérimenté (Rondo, Green…) qui connaît les finales NBA et veut y retourner. Face à eux se présente une équipe profonde et bien organisée. Les Nuggets ont beaucoup d’arguments à faire valoir dans cette série : la défense de Gary Harris, l’apport offensif d’un Monté Morris ou même l’expérience de Millsap.

Tous ces ingrédients peuvent faire de cette série, une série de très grande qualité. Premier match, cette nuit à 3h00 du matin. 

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here