Champions League

PSG : à jamais les derniers ?

PSG

Le monde du football est depuis quelques heures secoué par le projet de création de la Super League. De nombreux points sont toujours à éclaircir. La nuit dernière, une rumeur a même circulé prétendant que le Paris Saint-Germain pourrait être déclaré vainqueur de la Ligue des champions sur tapis vert en raison de la prise de position des autres clubs encore en lice. Cette option reste peu probable selon certains donc, en attendant plus d’informations, voyons pourquoi le PSG va remporter cette Ligue des champions sur le terrain.

 

Neymar, Mbappé et Navas en guides pour Paris

Il est vrai que pour remporter une Ligue des champions, il faut avant tout une équipe solidaire et bien organisée plutôt que quelques joueurs sur lesquels on se repose trop. Cependant, il est évident que les quelques joueurs parmi les meilleurs du monde que compte Paris sont primordiaux. Depuis leur arrivée en 2017, c’est la première fois que Neymar Jr. et Kylian Mbappé sont tous les deux à leur meilleure forme au moment d’aborder les demi-finales, utile pour des matchs aussi importants. Les deux stars devront briller et guider leurs coéquipiers en jouant juste. Leurs dernières apparitions ont été encourageantes sur ce point, tant au niveau des replis défensifs qu’à celui de l’animation du jeu.

Keylor Navas, recruté il y a 2 ans pour mettre un terme au débat sur les gardiens du PSG, est arrivé avec le statut de l’un des meilleurs derniers remparts au monde. Vainqueur à 3 reprises (2016, 2017, 2018) de cette compétition avec le Real Madrid, il a montré qu’il est toujours aussi décisif dans les grands rendez-vous. Avec son expérience et son aura incomparable au sein du vestiaire, il devra également montrer le chemin à ses coéquipiers. L’optimisme est aussi du à la force collective des Parisiens qui apparaît lors des soirs de grands rendez-vous. Si cet esprit perdure jusqu’à la fin de la compétition, le PSG peut très légitimement prétendre au titre.

Navas

Crédit : RMC

 

À jamais les derniers ?

Si les Marseillais peuvent se vanter d’être “à jamais les premiers” vainqueurs français de la Ligue des champions, les Parisiens pourront peut-être se targuer d’être à jamais les derniers à l’avoir remporté sous sa forme actuelle. En effet, avec le projet de Super League, on ne sait pas encore comment la prochaine édition va se dérouler. Les plus gros clubs européens pourraient être bannis de toute compétition organisée par l’UEFA, y compris donc la Ligue des champions. Le comité exécutif de l’UEFA a d’ailleurs validé la nouvelle formule de la compétition pour 2024. En attendant, si le projet de Super League voit le jour prochainement, la C1 aura un visage complètement différent dès la saison prochaine. Au PSG de saisir l’opportunité de rester dans la légende de cette compétition mythique.

 

Le PSG n’a plus l’excuse du manque d’expérience

C’était l’une des grosses différence lors de la finale entre Paris et le Bayern : l’expérience des matchs comme ceux-là. Après avoir remporté leur deuxième demi-finale de leur histoire, les Parisiens ont disputé leur première finale en Ligue des champions l’année dernière. En face, le Bayern avait déjà remporté 5 fois cette compétition. Cette année, après avoir déjà disputé les phases finales jusqu’au bout l’année dernière, le PSG part avec l’avantage de l’expérience face à City, qui n’a jamais atteint la finale. En attendant donc de peut-être retrouver le club le plus titré lors du dernier match, les Parisiens doivent montrer qu’ils ont progressé mentalement et qu’ils sont capables de remporter leur première Coupe au grandes oreilles. Individuellement, les larmes de Neymar et Kimpembe avaient marqué l’été dernier et ils ne veulent sans doute pas revivre une telle désillusion. À eux de faire comme l’équipe de France, qui après la déception de l’Euro 2016, était devenue championne du monde deux ans plus tard.

 

Un parcours sous le signe de la revanche

Même s’il ne faut pas être trop superstitieux, il est possible de voir un signe du destin dans cette campagne de Ligue des champions pour le PSG. En effet, toutes les rencontres éliminatoires ont eu et pourraient avoir une saveur toute particulière pour le club de la capitale. Paris pourrait affronter cette saison les 5 clubs qui l’ont éliminé lors des 5 dernières années. En phase de groupes, ils ont affronté à deux reprises Manchester United, qui les avaient éliminés au Parc des Princes avec une équipe largement remaniée en 2019. Ensuite, pour commencer la phase finale, les Parisiens ont éliminé le FC Barcelone 4 ans après la première remontada, en livrant un match légendaire au Camp Nou, berceau d’un match qui a marqué l’histoire en 2017. Après ce match aller, tout le monde s’est demandé si un tel retournement de situation pouvait une nouvelle fois se reproduire. Le PSG, loin d’être complètement serein, est tout de même parvenu à rejoindre les quarts de finale. Le tirage au sort n’a pas été clément ensuite en offrant aux Parisiens le Bayern Munich, champion d’Europe en titre et invaincu dans la compétition depuis près de deux ans. Après la finale perdue en août dernier, tout le monde voyait Paris se faire écraser par le rouleau compresseur allemand. Mais finalement en souffrant énormément, certes, mais collectivement, ils sont parvenus à éliminer les coéquipiers de Thomas Müller. Un séisme sur la planète foot qui pourrait être un déclic pour le PSG.

PSG Bayern

Crédit : Eurosport

 

En demi-finales, les hommes de Mauricio Pochettino affronteront Manchester City, tombeurs du Borussia Dortmund. Ce duel rappelle évidemment celui du 2016 en quarts de finale de Ligue des champions. Après un match nul à Paris (2-2) au match aller, les Parisiens se sont inclinés 1 but à 0 en Angleterre, avec le célèbre et contesté 3-5-2 mis en place par Laurent Blanc ce jour là. L’unique buteur de ce soir là, Kévin De Bruyne, manquera au minimum le match aller le 28 avril. L’occasion pour Paris de prendre sa revanche sur un autre bourreau des dernières années. En cas de victoire face à Manchester, ils retrouveraient le Real Madrid ou Chelsea. Les joueurs de Zidane, qui avaient éliminé le PSG en 2018, ont une expérience incroyable dans cette compétition mais battre les Madrilènes en finale de cette compétition serait une marque incontestable de la bonne saison parisienne et donnerait de la valeur à ce parcours. Navas, qui connait bien le club, serait aussi un avantage de poids. En cas de victoire de Chelsea en demi-finales, Paris retrouverait un coach qu’il connaît bien. En effet, depuis son arrivée à Londres en début d’année, Thomas Tuchel connait le succès avec les Blues. Une opposition franco-anglaise pourrait être la revanche d’un coach finaliste deux ans de suite ou d’un club qui attend ce trophée depuis trop d’années.

 

La stat qui change tout pour le PSG

“Les hommes mentent, pas les chiffres” ont envie de dire les Parisiens. “Toute série à une fin” leur répondent leurs adversaires. En effet, si on se fie à certaines statistiques, on a toutes les raisons de croire au sacre de Paris. Depuis la saison 2016-2017, toutes les équipes ayant éliminé le Bayern Munich ont été championnes d’Europe. C’est d’abord le Real Madrid qui a sorti les Allemands en 2017 en quart de finale avant d’être sacré une deuxième fois consécutivement. L’année suivante, l’histoire s’est répétée puisque les hommes de Zidane ont éliminé les Bavarois en demies. Puis lors de la saison 2018-2019, c’est Liverpool qui s’est offert le Bayern avant d’être champion quelques mois plus tard. Espérons donc que cette statistique ne prendra pas fin cette année pour Paris.

 

En attendant les décisions sur la Super League qui changerait à coup sûr le football des prochaines années, le Paris Saint-Germain espère bien conquérir son premier titre en Ligue des champions. Pour cela, il faudra se défaire de Manchester City et du Real ou de Chelsea, ce qui ne sera pas chose aisée.

1 commentaire

1 commentaire

  1. Avatar

    Nasser el Khelaifi

    22 avril 2021 @ 17:45

    votre article comporte un titre de jaloux. A jamais les derniers à faire quoi? à jouer une ligue des champions contre 3 clubs avant d’atteindre la finale? Vous persistez à penser que la LDC était plus difficile en 1993? Je n’ai même pas envie de lire votre article, vous sentez l’imposture, mêeme sur internet. marseille n’a jamais porté la France au très haut niveau. marseille n’a fait que de l’escroquerie de couloirs, cultivez-vous un peu. Buvez un pastis, ca vous fera du bien

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire