PSG : Parole de supporters !

Entamé il y a de cela 8 ans, le projet du PSG arrive à un grand tournant. Entre l’arrivée de Tuchel, la deuxième saison du duo Neymar-Mbappé, Paris doit franchir un cap. Ce virage passe par une qualification en Ligue des Champions face à Manchester United mais aussi par un recrutement intelligent pour pérenniser le succès du club. Voyons tout cela avec l’avis de trois supporters parisiens ! Enquête.


Un recrutement défaillant

Malgré le recrutement de Neymar et Mbappé ou les arrivées de Bernat et Kehrer depuis deux ans, l’effectif parisien semble déséquilibré. Un manque que l’on observe notamment au milieu de terrain avec parfois seulement Verratti comme milieu confirmé lorsque Rabiot est en tribunes. Pour Roms (@SahCaSuffit) : “J’ai trouvé que le mercato n’a pas répondu à nos besoins une fois de plus. On a très mal anticipé et même pire on a dégraissé un effectif encore une fois sans remplacer ne serait-ce qu’en quantité avec les départs de Lo Celso et Pastore par exemple”. Un avis partagé par Yanis (@majmaj24_) : “On a eu un an pour préparer le mercato, nos besoins sont bien identifiés mais aucune recrue n’a été faite pour pallier à ce besoin”.

Un homme semble être au milieu du problème, le directeur sportif Antero Henrique. Critiqué encore cette hiver, il semble bien avoir un problème Antero au PSG. Un constat dont les supporters parisiens sont bien conscients. Le Youtuber Pauleta FUT (@Pfut10) nous donne son avis sur la question : “Le rôle d’Antero Henrique depuis l’été 2017 est fortement à remettre en question. Malgré les arrivées retentissantes de Neymar et Mbappé dans la capitale à son arrivée, de nombreuses zones d’ombres sur la formation parisienne n’ont jamais été réglées ( le cas Rabiot, le latéral gauche, le milieu de terrain ..)”.

Un mercato hivernal douteux

Comme évoqué plus haut, le mercato hivernal du PSG semble laisser les observateurs sur leurs faims. C’est le cas de Roms : “Après six mois à tracter et avec le coach qui réclame constamment deux milieux de terrains, on se retrouve à n’en signer qu’un, qui est très bon, mais seulement le 28 janvier, à trois jours de la fin du mercato. C’est une honte. Comme si rien n’est préparé et donc tu payes plein pot à la fin … le dossier Idrissa Gueye est une farce.”

Crédit photo / Le Parisien

Même son de cloche pour Pfut : “Ce mercato hivernal n’a fait que confirmer l’échec pour Antero et les dirigeants à faire signer un grand nom au milieu, qui pourrait faire permettre à ce PSG de passer un cap en Ligue des Champions notamment. Le cas De Jong est le plus flagrant, après des mois de négociations, ce dernier finit par rejoindre l’institution du FC Barcelone plutôt que celle du Paris Saint-Germain. Dès lors, la signature de Paredes semble directement moins percutante.”

Neymar, sous le feu des projecteurs

Le Brésilien est constamment sous le feu des projecteurs et des critiques, pour son jeu enflammé, sa grosse blessure au pied ou des raisons extra-sportives qui n’intéressent que les médias français. Mieux dans sa peau et enfin en accord avec la ville cette année, Yanis nous le confirme : “Il a clairement eu un déclic cette saison, mais à l’image de l’équipe j’ai l’impression, qui joue avec plus de caractère”. Une chose est certaine, nos trois supporters sont d’accord sur le traitement reçu par Neymar, parole à Roms : “Concernant Neymar, je trouve que beaucoup extrapole parce que Neymar représente le riche et tout ce qui est détesté en France. Quand on parle de son implication, on l’a voit sur le terrain et non pas quand il faut jouer l’hypocrite devant les médias. Et force est de constater que Neymar ne se cache jamais sur le terrain.”

Neymar est un joueur de grand rendez-vous, ne pas oublier que même si cela ne se traduit pas statistiquement, le Brésilien est capable de débloquer un match par une course, un appel, un dribble qui sort du lot. Yanis nous rappelle que : “Les critiques sur ses prestations en C1 l’an dernier ne sont pas méritées dans la mesure où c’est le seul qui réussissait des différences, notamment face au Real.“, un avis partagé par Roms qui accentue ce point : “Même lorsque l’équipe est en difficulté c’est lui qui essaye de tout faire allant même jusqu’à perdre ses nerfs, comme face à Marseille par exemple. Je ne suis pas sûr que ce soit un comportement d’un mec pas investi.”

Crédit photo / le10sport.com

Neymar, le débat permanent

Dernier point sur le numéro 10 du Paris Saint-Germain, son style de jeu. Un style spectaculaire, à base de dribbles, de feintes et de fantaisie. Un style de jeu qui fait débat en France, notre public n’étant pas habitué à ce genre d’excentricité. Le débat ayant pris encore plus d’ampleur depuis le match face à Strasbourg. Pfut nous éclaircit sur le sujet : “Neymar est brésilien, il a donc toujours aimé tenter des choses différentes des joueurs lambdas, le football est avant tout un spectacle et c’est ce qu’il aime par dessus tout c’est faire le show avec des gestes techniques spectaculaires qui peuvent agacer certains. Mais cela a toujours été comme ça chez lui.

Un style de jeu parfois provocateur mais beau à voir jouer, quand on connaît le joueur. C’est finalement c’est le même depuis ses débuts, Roms soutient cela : “C’est Neymar, on le connaît et on l’aime pour ça. Il doit être beaucoup plus protégé qu’il ne l’est et les arbitres ont tendance à attendre qu’il prenne des coups avant de siffler et sanctionner. Ce qui encourage l’adversaire à faire des fautes. Il faut siffler et sanctionner dès le début.” Les gens viennent pour voir ce genre de joueurs, des stars du football mondial car n’oublions pas que : “C’est le genre de joueur qui fait rêver les enfants” souligne Yanis.

Paris en LDC, nos étoiles contraires ?

Cette année encore plus que les autres, le PSG ne semble pas avoir le choix, il faut franchir un palier. Un constat partagé par Pfut : ” Comme tous les ans, Paris arrive dans une période charnière de son année. (…) Paris ne peut plus attendre et les difficultés du club francilien à franchir ne serait-ce que les quarts de finale en Coupe d’Europe et en vu des moyens financiers colossaux déployés par le club depuis 2011 devient de plus en plus préoccupant pour les dirigeants parisiens surtout à Doha.” L’obstacle de cette année s’appelle Manchester United, les deux équipes s’affrontent pour la première fois depuis le rachat en 2011.

Crédit photo / leparisien.fr

Une rencontre qui a déjà basculé plusieurs fois avant le vrai match comme l’explique Pfut : “Sur le papier, ce tirage semblait être une bonne opportunité pour le PSG , sur le papier seulement. En 2019, et depuis le licenciement de Mourinho, Man Utd n’a plus perdu un match et est même venu à bout de Tottenham. Rajoutons à cela le fait que le joueur majeur pour passer un cap, Neymar, vient d’être annoncé, quoiqu’il arrive, blessé pour les deux rencontres.” Roms tient à relativiser les faits : “La confrontation face à Manchester sera intéressante parce qu’en soit on ne sait pas sur quoi on va tomber. Certes Man Utd est en forme, mais ils n’ont pas encore eu à se jauger face au gratin européen, ce que le PSG est proche d’être.”

Que manque-t-il pour franchir un cap ?

On vous l’accorde c’est une question vague, auquel pratiquement aucune personne ne peut répondre en étant sûr à 100%. Néanmoins, on apporte quelques réponses. Yanis se mouille : “Il y a un problème dans l’attitude, l’intention. Je pense qu’avec Thomas Tuchel ce cap peut-être franchi dès cette année, même sans se qualifier. Tout dépendra du contexte.” Un problème d’attitude, un manque de révolte que nous avions pu observer face à Madrid l’an dernier. Roms ajoute : “Je pense qu’il nous manque pas mal de choses à commencer par un lien réel entre tous les joueurs du terrain, un dépassement de fonction de chacun. Et bien sûr je pense que nous devrions avoir quelques joueurs différents dans notre effectif qui n’est pas si riche qu’il en a l’air.”

Pour Pfut, deux explications possibles : “La seule chose qui manque au Paris Saint-Germain selon moi, c’est un coach qui a vraiment le contrôle à 100% sur son équipe et sur ses décisions contrairement aux années précédentes (Emery, Blanc …). L’arrivée de Tuchel nous dira sir le problème était réellement là. Le traumatisme des dernières années en LDC et le cauchemar du Camp Nou n’est pas à négliger non plus. Paris doit oublier et apprendre de ses erreurs pour enfin passer ce cap.”

Dans un peu plus de dix jours commencera la vraie saison du PSG. Celle où l’on attend le plus le club de la capitale. Entre le mercato pas toujours réussi et la blessure de Neymar, Paris va devoir jouer avec ses armes. En franchissant l’obstacle Manchester, Paris aura l’occasion de prouver que cette année, c’est différent. Les éléments de réponses de nos consultants d’un jour nous ont permit dans savoir un peu plus sur l’intérieur du club qui domine le football français depuis quelques années.

Un grand merci à Roms, Yanis et Pfut pour leur gentillesse et leur disponibilité. Vous pouvez les retrouver sur Twitter et également Pfut sur Youtube !

Crédit photo / Ouest-France



A propos de l'auteur

Stevan Jovetic FC

Poster un commentaire

massa leo dapibus mattis consectetur venenatis risus amet,