QSI en pôle position pour racheter Leeds United ?

0

Depuis plusieurs semaines, les rumeurs de rachat autour de Leeds United se portent vers le Qatar Sport Investments (QSI) et son patron, Nasser Al-Khelaïfi. Un intérêt qui ne laisse pas insensible le propriétaire du club anglais, Andrea Radrizzani, ouvert aux discussions.

Le 25 mai dernier, le Financial Times annonçait que le QSI voulait marquer son entrée dans le football anglais en rachetant Leeds United. Un intérêt qui a été renforcé par la non-accession des joueurs de Marcelo Bielsa en Premier League. En effet, Andrea Radrizzani, propriétaire de Leeds, ne souhaiterait plus investir dans le club suite à ce nouvel échec. Les Peacocks ont tout de même décrocher une solide troisième place (leur meilleure performance depuis leur relégation de Premier League en 2004), avant d’échouer en demi-finale des playoffs.

Ce lundi, L’Equipe affirme qu’une rencontre a eu lieu à Doha, entre Andrea Radrizzani et Nasser Al-Khelaïfi pour discuter d’une offre inférieure à 100 millions d’euros. Marcelo Bielsa, qui a prolongé d’une saison supplémentaire, était également du voyage.

Quel intérêt pour les propriétaires du PSG ?

Avant Leeds United, le QSI s’était d’abord penché sur le dossier de l’AS Rome. En effet, Adnkronos, agence de presse italienne, affirmait qu’une réunion avait eu lieu entre Nasser Al-Khelaïfi et les représentants du club. Mais James Pallotta, propriétaire de l’AS Rome, ne serait pas ouvert aux discussions et le projet aurait finalement été abandonné. De plus, la FIFA interdit un propriétaire de posséder deux clubs susceptibles de se rencontrer lors d’une compétition européenne.

Des contraintes qui mènent les propriétaires du Paris Saint-Germain en Angleterre, et plus particulièrement à Leeds United. Cependant, L’Equipe évoque une stratégie potentielle du QSI afin de mettre en doute leur engagement au sein de la Capitale.

(Crédit photo : Le Figaro)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here