Basketball

Que doivent faire les Pistons pour revenir au top ?

« Que doivent-ils faire ? », c’est la question que va se poser We Sport. En se mettant à la place du GM des équipes avec les pires bilans de la ligue, nous allons essayer de donner certaines pistes que pourront prendre ces franchises sur le court comme sur le long terme. Aujourd’hui, direction l’une des reconstructions les plus profondes de la ligue avec les Pistons. 

Si Blake Griffin est toujours là, ce n’est plus le cas d’Andre Drummond (dont le cas fait grand bruit en ce moment) ni de Reggie Jackson qui cherche aujourd’hui sa bague à L.A. Cet été, de nombreux joueurs ont également quitté le navire pour rejoindre des franchises aux ambitions plus hautes que le premier choix à la draft 2021. C’est donc avec un effectif en pleine reconstruction que Troy Weaver, le tout nouveau GM, doit composer.

Quelle(s) pièce(s) centrale(s) pour la reconstruction ? 

Drafté en 6e place cet automne, Killian Hayes semble forcément faire partie du projet des Pistons, d’autant plus qu’il est le premier jouer drafté par le nouveau board de la franchise. Derrick Rose désormais loin du Michigan, le jeune français devrait prendre les clefs de la mène dès son retour de blessure. Plutôt convaincant depuis son arrivée dans la ligue, Sadiq Bay devrait également faire partie des pièces sur lesquelles comptera la franchise à l’avenir. Pas sûr toutefois que le jeune ailier ait le niveau d’un titulaire NBA sur le long terme. Descendu relativement bas dans la draft, Isaiah Stewart pourrait lui profiter du probable trade de Griffin pour prendre du gallon et exposer son talent en NBA.

Bien qu’il assure une belle contribution statistique, Jerami Grant ne semble en revanche pas réellement le genre de joueur sur lequel on peut construire une franchise ambitieuse à terme. La question de son avenir pourrait donc se poser dès la saison prochaine, d’autant plus que son contrat reste raisonnable (aux alentours de 20M la saison). Mason Plumlee semble pour sa part plus le genre de joueur à s’inscrire dans la durée de par son profil particulier et son apport pour les collectifs.

On peut également douter des avenirs respectifs de Denis Smith Jr, tout juste arrivé des Knicks, du snipper Svi Mykhailiuk ou encore de Sekou Doumbouya qui a du mal à exprimer le potentiel qu’il montrait à Beaublanc.

Pour l’heure, la priorité de la franchise doit donc être de tester ses jeunes et de voir lesquels ont un avenir en NBA et peuvent avoir leur place dans la reconstruction qui s’annonce.

Quel avenir Dwayne Casey ? 

Si Dwayne Casey est connu pour donner leur chance aux jeunes joueurs, l’arrivée de Troy Weaver semble toutefois remettre en cause son avenir. En effet, comme cela se fait presque toujours, on pourrait imaginer que Weaver souhaite travailler avec “son” coach et non pas un coach choisi par l’ancien board de Détroit. Au delà de cette considération, il reste encore à savoir si Weaver trouve la façon de gérer de Casey conforme à son projet. Si sa capacité à développer les jeunes pourrait bien lui permettre de garder son poste, il semble toutefois peu probable que Weaver continue avec un coach qu’il n’a pas réellement choisi.

Comment gérer le cas Blake Griffin ?

Voilà sûrement le plus gros problème de Troy Weaver (dont le nom pourrait prendre bien du sens). Aujourd’hui Blake Griffin a encore une année complète de contrat ainsi que la fin de cette saison. Son salaire l’an prochain ? Plus de 38 millions de dollars. Dans le contexte actuel, il semble très compliqué pour la franchise de se débarrasser d’un tel contrat. L’option numéro un pourrait être, sans mauvais jeu de mots, de couper Blake Griffin. Toutefois, cette option semble, pour l’instant, être écartée par les Pistons qui n’ont aucun intérêt à sortir de leur roster un joueur aussi cher sans la moindre contrepartie. Le situation de Griffin semble donc être une épine que la franchise aura bien du mal à retirer de son pied avant la fin du contrat de l’ancien All Star.

Vous l’aurez compris, l’heure est à la patience dans le Michigan. À l’heure actuelle, il n’y aurait aucun intérêt pour la franchise à monter un transfert afin de signer une grande star. On se dirige donc, selon toute vraisemblance, vers un projet prenant modèle sur la reconstruction du Thunder d’OKC. Pour rester dans le thème de l’Oklahoma, le moment le plus intéressant de la saison des Pistons pourrait bien (en dehors d’un potentiel trade de Griffin) être la loterie lors de laquelle une bonne surprise nommée “First pick” (ou Cade Cunningham) pourrait bien changer à l’avenir de la franchise.

photo en une : Bein in sport
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire