Basketball

Quel avenir pour les Bleus?

Après la déception de la finale perdue, place à l'avenir. L'Equipe de France de basket, qui reste sur deux médailles d'argent lors des deux dernières compétitions internationales (JO 2020 et EuroBasket 2022) doit se relever, et voir plus grand. Eux qui n'ambitionnaient rien d'autre qu'une médaille d'or en Allemagne doivent repartir pour de prochaines aventures avec le couteau entre les dents. Mais avec qui? 

Oui, l'avenir du basket Français s'annonce des plus radieux. Oui, les Bleus comptent dans leurs rangs de futures stars (espérons-le) du basket mondial. Mais toujours est-il que le groupe actuel est composé de quelques anciens. De Thomas Heurtel (33 ans) à Andrew Albicy (32 ans) en passant par Amath Mbaye (32 ans), ils sont tout de même six à avoir 30 ans ou plus (Fall, Gobert et Fournier étant de 1992). Pas encore bon à mettre de côté, mais Vincent Collet va devoir faire des choix en vue du prochain mondial et des Jeux Olympiques 2024 qui arriveront à vitesse grand V.

Embouteillage à la mène 

C'est bien là que le choc des générations devrait avoir lieu. Entre un duo Heurtel – Albicy qui a plutôt donné satisfaction durant l'Euro et deux futurs cracks que sont Théo Maledon et Killian Hayes, qui attendent toujours d'exploser, le trou est béant. Il n'est finalement que bouché par Frank Ntilikina, qui s'il ne parvient pas à s'imposer Outre-Atlantique, reste toujours performant quand on fait appel à lui en sélection. Mais que va bien pouvoir faire Collet pour les prochaines échéances? Difficile de bouger les choses, au moins pour la Coupe du Monde qui arrive dans à peine un an. Heurtel et son expérience internationale XXL a été l'une des grandes réussites de l'Euro et a porté les Bleus, notamment en quart de finale contre l'Italie. Andrew Albicy est l'homme de base du sélectionneur quand les joueurs NBA et Euroleague ne sont pas disponibles et on le voit mal s'en passer. Pourtant, avec le potentiel de Malédon et Hayes, difficile de trancher. Le meneur d'OKC a été du voyage en Allemagne mais n'a finalement que très peu joué. Tout dépend évidemment de leur progression dans la plus grande ligue du monde, mais il y aura concurrence. La jeunesse a les cartes en main. S'ils explosent, Collet n'hésitera pas à les responsabiliser. Surtout en vue des JO à la maison.

Dernière donnée importante, Heurtel, qui s'était finalement resigné à signer au Zenith pour pouvoir jouer l'Euro (tous joueurs évoluant en Russie n'étant pas autorisé à s'aligner), devrait finalement s'engager avec le club de Saint-Petersbourg. Et pourrait donc redevenir indésirable. A suivre dans les prochains jours.

A l'arrière et à l'aile, peu de renouveau 

Il ne devrait pas y avoir de grand chamboulement aux postes 2-3. Evan Fournier, capitaine lors de cette campagne 2022, sera une nouvelle fois le fer de lance de l'Equipe de France, bien qu'il ait quelque peu déçu durant cet Euro. Avec le retour d'un Nando De Colo que l'on imagine plus motivé que jamais, il sera en plus déchargé de certaines tâches. Terry Tarpey, la bonne surprise de cette fin d'été, a sans doute validé sa place dans le groupe France pour un petit bout de temps. Elie Okobo, s'il performe autant à Monaco qu'il ne l'a fait la saison dernière à l'ASVEL, devrait aussi faire partie des futurs cadres du groupe. Reste le cas Timothé Luwawu-Cabarrot. Encore trop peu utilisé en NBA, il pourrait faire les frais d'une surcharge de joueurs à l'intérieur, ce qui verrait Nicolas Batum, le capitaine absent pour cet Euro, repasser poste 3. Si les jeunes pousses ne sont pas légions à ce poste, c'est bien les vieux briscards qui risquent de se battre pour chacun des spots.

La grosse bagarre à l'intérieur 

Et c'est là que les choses sérieuses commencent ! Si le secteur intérieur des Bleus est sans doute l'une de leurs forces principales (Rudy Gobert triple meilleur défenseur de la NBA, Guershon Yabusele, le meilleur bleu du tournoi), il “manquait” pourtant deux joueurs qui devraient être de la partie pour les deux prochaines campagnes : Joël Embiid, fraichement naturalisé Français, et Victor Wembanyama, le diamant brut des Metropolitans 92. Le staff des Bleus a vu qu'il manquait d'un joueur capable de faire basculer une rencontre à lui seul, et bien que le choix Embiid divise, nul doute que Collet fera appel à lui si le pivot des Sixers est disponible. Idem pour Wembanyama, l'ancien de l'ASVEL qui n'en finit plus d'impressionner et qui devrait rapidement devenir un leader du groupe France malgré son très jeune âge (18 ans seulement). S'il était un peu court pour l'Euro, nul doute qu'il devrait faire le voyage au Japon l'an prochain pour le mondial. Mais qui en fera les frais ? Partons donc du principe que Gobert et Yabusele sont “intouchables”, en y ajoutant Embiid et Wembanyama, il ne resterait donc qu'une place potentielle pour un intérieur.. à moins que Batum ne compte comme un ailier fort. Amath Mbaye devrait être la principale victime de l'éclosion de Wembanyama. Au poste de pivot, Collet avait décidé lors de ces trois dernières compétitions d'emmener trois pivots, chose qu'il pourrait reproduire. Mais qui de Fall ou de Poirier aura les faveurs du sélectionneur? Si le géant de l'Olympiakos est un excellent passeur et bon visionnaire, Poirier, lui est plus mobile, et peut jouer poste 4 comme poste 5. Il est aussi capable de shooter de loin, ce qui est un atout non négligeable dans le basket moderne. Mais quoi qu'il arrive, les deux risquent d'être sur la sellette pour les prochaines échéances.

Après la déception, place à la remise en question. L'Equipe de France (qui doit tout de même assurer sa place pour le mondial 2023) pourrait débuter un mini renouvellement avec en point d'orgue, les JO 2024 à Paris. Si Collet devrait tout de même s'appuyer sur ses cadres, les jeunes pousses, en proie à un grand avenir, ont les cartes en mains pour bousculer la hiérarchie. 

Crédit photo : ProgrammesTV


Valentin Martin

Le cœur meurtri par la fin de carrière de Rodgeur, je m'en remets aux stepback de The Beard. Rien de tel qu'un Vélodrome incandescent pour me faire chavirer de bonheur

Dernières publications

En haut