Basketball

Raconte-moi l’invention du basketball #1 – Retour en 1891 à Springfield

S’affirmant comme l’un des sports phares du XXIème siècle, le basket ne cesse depuis 30 ans d’être en plein essor, ce notamment par la démocratisation à l’international de la NBA à partir des années 90. Cependant, son histoire est un peu moins connue. C’est pourquoi We Sport vous propose chaque jeudi un petit retour dans le passé afin de découvrir les racines de ce sport… Alors c’est parti, et bienvenue dans le 1er épisode de « Raconte-moi l’invention du basket ».

JAMES NAISMITH, L’INVENTEUR

Un jour d’hiver 1891 au Springfield College dans le Massachussetts (États-Unis), le professeur d’EPS canadien James Naismith pensa un nouveau sport, praticable à l’intérieur d’un gymnase. L’objectif est que ses élèves continuent de pratiquer une activité physique collective malgré le froid hivernal. Il choisit alors de créer un sport jouable sur n’importe quelle surface, en équipe, qui fait travailler toutes les parties du corps et qui se présente comme moins rugueux et moins violent que les autres pratiques collectives. Il invente alors ce qu’il considère comme un anti-football. Interdisant tout contact, Naismith répond au problème qu’est l’ultra violence dans les pratiques collectives de cette époque. Il va s’inspirer du jeu médiéval Duck on a Rock en pensant un sport qui nécessite tir et adresse.

Il place alors deux paniers de pêche, qui serviront de cibles, à 3,05 mètres sur les rampes du gymnase. Pour marquer un point, il faut réussir à faire rentrer le ballon dans l’un des paniers. Pour ce faire, les joueurs devront se hisser vers le panier. Ce mouvement plaît car il est semblable à l’élévation religieuse. Lorsqu’un panier est marqué, il faut alors sortir le ballon du panier de pêche à l’aide d’une longue perche.

Le professeur Naismith inventera également une dizaine de règles qui sont, pour la majorité, encore en vigueur à ce jour. Il crée notamment la règle du marcher en interdisant de courir balle en main.

LE PREMIER MATCH DE L’HISTOIRE

Nous voilà donc le 21 décembre 1891, pour le premier match de basketball de l’histoire.

Opposant deux équipes de neuf élèves de l’Université de Springfield, le match durera quatre quarts-temps de quinze minutes.  Pour ce premier match, pas de règles, si ce n’est que l’objectif est d’envoyer le ballon dans le panier adverse. D’après plusieurs témoignages recueillis par des personnes y ayant assisté, le match était avant tout porté sur l’attaque, négligeant grandement l’aspect défensif. Pourtant, à l’issue de ces soixante minutes, le score n’aura été que de 1 à 0. De nombreuses bagarres vont émailler le match, avec deux équipes prêtes à tout pour gagner. Cette violence est à l’image des sports collectifs de cette époque, due à une image de la virilité très différente d’aujourd’hui.

Mais le plus important dans tout ça, c’est que le basketball est né et n’attend qu’à être répandu à l’international.

L’IMPULSION PAR LES YMCA (Young Men’s Christian Association

Apparus en 1844, les YMCA, nommés en France l’Union chrétienne des jeunes gens, sont au XIXème siècle l’un des mouvements d’encadrement de la jeunesse (comme le seront par exemple les scouts ou les jeunesses hitlériennes). Ce mouvement, apparu au Royaume-Uni, va s’étendre dans des pays tels que la France ou les USA.

Comme dans chaque mouvement de ce type, l’éducation porte avant tout sur le développement du corps et de l’esprit, mais chacun utilise des pratiques physiques et sportives différentes. Chez les YMCA, on se concentre avant tout sur le volley et le basket.

Dans les années 1890, les YMCA comptent près de 350 gymnases aux USA avec, pour tous, des éducateurs sportifs. Parti du gymnase de Springfield, le basket va alors se rependre dans tous les gymnases américains. Puis, très tôt, il va commencer à se répandre en dehors des États-Unis, dans les pays où sont implantés les YMCA, notamment en Europe et au Canada. Et voilà qu’à partir de 1892 débute l’expansion du basketball à la conquête de nouvelles terres…

Voilà, maintenant que tout le monde connaît le professeur Naismith et que tout le monde sait que les YMCA ne sont pas qu’une terrible musique de Village People, on peut se retrouver la semaine prochaine pour l’année 1892, année de l’expansion du basketball à l’international…

Crédit photo de l’image en Une : Canada’s Walk of Fame

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
sit ipsum elementum at Lorem ultricies Aenean