Jeux olympiques

JO Paris 2024 : Règles, Records, Format… Tout savoir sur l’aviron

Présent aux Jeux olympiques depuis leur réinstauration à l'époque moderne, l'aviron est une discipline qui fait appel à la force et à la coordination. Un sport qui a fait sa renommée et son prestige dans les pays britanniques, mais où la France a réussi à s'imposer comme une nation qui compte.

Les règles de l'aviron

L'aviron est un sport nautique où le but est de propulser une embarcation à l'aide de rames – appelées “avirons” – pour atteindre le plus vite possible la ligne d'arrivée. Ces courses sont chronométrées, et le premier à franchir la ligne est donc déclaré vainqueur. On distingue l'aviron de rivière de l'aviron de mer, qui se pratiquent dans deux environnements différents, mais seul l'aviron de rivière est aujourd'hui olympique.

Parmi les épreuves reconnues au niveau mondial et olympique, on distingue deux types d'épreuves :

  • L'aviron de couple. Il se pratique avec deux rames – d'environ trois mètres – par personne pour propulser l'embarcation. Aux JO, cela concerne quatre épreuves (skiff, deux et quatre de couple, deux de couple poids léger).
  • L'aviron de pointe. Chaque rameur ne possède qu'un aviron, d'environ 3,9 mètres de long. Aux JO, cela concerne trois épreuves (deux et quatre sans barreur, huit).

Dans ces compétitions, chaque course se dispute en ligne, c'est-à-dire avec des embarcations côte à côte chacune dans un couloir. Toutes les courses font la même distance, à savoir 2000 mètres entre la ligne de départ et la ligne d'arrivée.

Le format de l'aviron aux Jeux olympiques

Aux JO de Paris 2024, quatorze épreuves d'aviron seront disputées, la moitié par les hommes et l'autre moitié par les femmes. Au total, sept courses différentes sont au programme :

  • Skiff : un seul rameur dans l'embarcation, avec deux avirons dans les mains.
  • Deux de couple : deux rameurs, chacun avec deux avirons en main.
  • Quatre de couple : quatre rameurs, chacun avec deux avirons en main.
  • Deux de couple poids léger : la même chose que le deux de couple, mais avec des rameurs plus légers. Chez les hommes, il faut faire moins de 72,5 kg et que la moyenne sur le bateau soit inférieure à 70 kg. Chez les femmes, c'est moins de 59 kg par rameuse et une moyenne inférieure à 57 kg sur le bateau.
  • Deux sans barreur : deux rameurs, chacun avec un seul aviron qu'il saisit à deux mains.
  • Quatre sans barreur : quatre rameurs, chacun avec un seul aviron.
  • Huit (avec barreur) : huit rameurs, qui ne possède qu'un aviron chacun. Ils sont accompagnés par un barreur, dos à la direction dans laquelle va le bateau, qui leur donne le rythme.

Pour chacun de ces formats, chaque course regroupe au maximum six bateaux. Les épreuves commencent par des séries, où les deux ou trois premiers se qualifient directement pour le tour suivant. Les autres bateaux doivent passer par des repêchages, où seuls les meilleurs réintègrent le tableau principal. Les finales se jouent à nouveau entre six embarcations.

À noter que pour chacune de ces épreuves, chaque nation ne peut engager qu'un seul bateau.

L'aviron aux JO, c'est :

  • Quatorze épreuves (sept pour les hommes, sept pour les femmes)
  • Quatre épreuves en couple (deux avirons), trois en pointe (un aviron)
  • Un bateau maximum par pays dans chaque épreuve
  • Des courses entre six bateaux, sur une distance de 2000 mètres

L'histoire de l'aviron aux Jeux olympiques

L'aviron, prévu au programme olympique dès 1896 mais annulé à cause des intempéries, a fait son apparition aux JO en 1900, à Paris. À l'époque, les épreuves sont réservées aux hommes et se limitent au nombre de quatre : le skiff et le huit, deux épreuves historiques qui sont toujours disputées aujourd'hui, ainsi que le deux avec barreur et le quatre avec barreur.

La liste des épreuves d'aviron va s'allonger et se diversifier, jusqu'à l'ouverture d'épreuves féminines en 1976 à Montréal (Canada). Les dernières modifications majeures à la liste d'épreuves datent de 1996, lorsque des épreuves réservées aux poids légers ont été introduites à Atlanta (USA).

Dans l'histoire des JO, l'Allemagne est le pays qui a remporté le plus de médailles, avec des périodes de domination diverses et sur plusieurs épreuves, notamment le quatre de couple. Suivent les Etats-Unis, très performants sur le huit avec seize titres (sur 42), hommes et femmes confondus, et le Royaume-Uni. La France prend, elle, la dixième place de ce tableau des médailles en aviron.

Tableau des médailles
Nation Or Argent Bronze Total

1- Allemagne

64

31

29

124

2- USA

33

32

24

89

3- Royaume-Uni

31

25

14

70

4- Roumanie

20

12

9

41

5- Nouvelle-Zélande

14

5

10

29

6- Russie

13

22

14

49

7- Australie

13

15

16

44

8- Italie

11

14

16

41

9- Canada

10

17

16

43

10- France

8

15

13

36

NB : Les médailles de l'Allemagne comprennent celles de l'Allemagne de l'est et de l'ouest, et celles de la Russie regroupent également celles de l'Union soviétique, du Comité olympique russe et de l'équipe unifiée.

La chronologie de l'aviron aux JO

  • 1900 : Premières épreuves d'aviron disputées aux JO de Paris
  • 1976 : Premières épreuves féminines d'aviron
  • 1996 : Apparition des courses en poids léger

Les records battus aux JO

L'athlète la plus médaillée aux JO en aviron est la Roumaine Elisabeta Lipa. Elle a été médaillée dans quatre épreuves différentes et a été titrée sur le deux de couple (1984) skiff (1992) et a réalisé un triplé avec la Roumanie sur le huit avec barreur (1996, 2000, 2004). Lipa compte autant de titres que sa compatriote Georgeta Damian, présente lors de deux titres de la Roumanie sur le huit sans barreur et triple championne olympique en deux sans barreur.

Chez les hommes, seul le Britannique Steve Redgrave compte cinq médailles d'or aux JO, gagnées entre 1984 et 2000. Les Français ont, eux, surtout brillé sur le deux de couple (poids normal et poids léger). Trois paires ont été championnes olympiques dans ces épreuves : Hardy/Vieilledent (2004), Azou/Houin (2016) et Boucheron/Androdias (2021).

Record de médailles aux Jeux olympiques
Athlète Or Argent Bronze Total

Hommes

1- Steve Redgrave (Royaume-Uni)

5

0

1

6

2- Matthew Pinsent (Royaume-Uni)

4

0

0

4

3- Jack Beresford (Royaume-Uni)

3

2

0

5

4- James Tomkins (Australie)

3

0

1

4

5- John Kelly (USA), Paul Costello (USA), Vyacheslav Ivanov (Russie), Siegfried Brietzke (Allemagne), Pertti Karppinen (Finlande), Agostino Abbagnale (Italie), Hamish Bond (Nouvelle-Zélande)

3

0

0

3

Femmes

1- Elisabeta Lipa (Roumanie)

5

2

1

8

2- Georgeta Damian (Roumanie)

5

0

1

6

3- Doina Ignat (Roumanie)

4

1

1

6

4- Kathrin Boron (Allemagne)

4

0

1

5

4- Viorica Susanu (Roumanie)

4

0

1

5

Les mots "Minnesota Miracle" et "No-Call" sont rayés de mon vocabulaire. Mon cœur pleure la retraite de Drew Brees.

Dernières publications

En haut