100% Fan

Rencontre avec “Mookie”, supporter du Paris Saint-Germain

Vous le connaissez peut-être sous le pseudonyme de « Mookie » sur Twitter. Ce supporter du Paris Saint-Germain partage quotidiennement, ou presque, ses avis, ses bonheurs et ses déceptions liés à son club de cœur avec ses 15000 abonnés. Rencontre.

 

Le PSG dans la peau

 

WS : Peux-tu te présenter ?

M : Je me présente Mookie, le « M » pour les intimes et j’ai 33 ans. Je partage mon amour pour le Paris Saint-Germain sur Twitter depuis mars 2017. Tout a commencé après une malheureuse défaite de mon club, depuis ce jour, mon attachement est devenu encore plus fort. Souvent vêtu des couleurs de mon club, je passe mon temps libre sur les réseaux sociaux à partager ma passion, et à donner du positif à mes abonnés. J’ai créé la marque MBParis pour que tous les Parisiens puissent porter haut et fort nos couleurs, avec le message « WE ARE KINGS ». Mais avec boulot et vie de famille, j’ai mis la marque en pause, mais de nouveaux produits pourraient très bientôt voir le jour.

 

WS : Comment a commencé ton histoire avec le PSG ?

M : Amoureux du Paris Saint-Germain depuis 1995, j’ai baigné dedans grâce à mon grand frère qui était un habitué du Parc des Princes. Je n’ai pas eu d’autre choix que de supporter le PSG. Depuis mon plus jeune âge, je regardais les matchs à la télé et je défendais mes couleurs dès que ça partait en débat Paris-Marseille.

 

WS : Quel genre de supporter es-tu ?

M : Aller au Parc, c’est toujours magique, encore plus quand t’es dans la tribune Auteuil. Je ne suis plus le même homme, je chante, je crie, je suis complètement pris par le match. Malheureusement, je ne suis pas abonné. Avec la vie de famille et le travail, c’est un peu compliqué. Je suis en déplacement pour le travail depuis 5 ans, mais dès que j’ai un peu de temps je vais au Parc des Princes. Avec la situation sanitaire, il me manque énormément. J’ai repris une petite collection de maillots car j’ai gardé uniquement mon tout premier maillot, tous les autres je les ai donnés car ils ne m’allaient plus. Je ne vous cache pas qu’aujourd’hui je le regrette, je ne retrouverai jamais l’ensemble de mes anciens maillots.

 

WS : Peux-tu nous donner le joueur de ton enfance, l’outsider, le gâchis du PSG, celui que tu aimerais voir arriver prochainement, celui que tu regrettes.

W : Il y a tellement de joueurs, Raï, Pauleta, Ronaldinho. Le joueur qui m’a le plus marqué durant ma jeunesse c’est Talal El Karkouri, c’est vrai que ce n’était pas le plus fort mais on avait le même pays origine, le Maroc, du coup pour moi c’était le meilleur (rires). Le joueur que j’ai aimé voir jouer et dont je regrette le départ c’est Zlatan. C’était un vrai leader qui inspirait le respect sur le terrain. Des gâchis, on en a connu, Ben Arfa, Jesé, Krychowiak, Apoula Edel, Éric Cubilier, Hugo Leal, Branko Bošković, Everton, Souza, Kezman et j’en passe (rires). Aujourd’hui, le joueur que j’aimerais voir chez nous c’est Haaland, c’est un monstre ! Il est jeune et il pourrait rendre l’attaque encore plus dévastatrice avec Neymar et Mbappé.

 

« Mon rêve serait de voir les Rouge et Bleu sur le toit de l’Europe, soulever la coupe aux grandes oreilles. »

 

WS : Cette saison marque le départ de Thomas Tuchel. Qu’en penses-tu ? D’ailleurs, qu’a-t-il manqué au PSG ces dernières années pour réussir en Ligue des champions ?

M : Il y a eu une cassure avec le coach lors du 3-1 contre Manchester. L’entraîneur n’est pas le seul responsable de ce désastre, en plus des problèmes d’arbitrage, certains joueurs n’ont pas forcément mouillé le maillot. De plus avec Thomas Tuchel, on ne comprenait pas toujours ses choix des titulaires lors des matchs et encore moins ses changements. Grâce à lui l’année dernière on a réussi à aller en finale, et je le remercie de nous avoir aidé à passer ce cap, c’était juste magique. Néanmoins le début de cette saison est très compliqué ; sans compter la COVID et les stades vides. Aujourd’hui on va faire confiance à un ancien cadre du club, Mauricio Pochettino.

Ce qu’il nous manque pour gagner cette coupe d’Europe ? Tout simplement que les joueurs soient mentalement plus forts lors des grandes rencontres et surtout pas de blessés. On possède la meilleure attaque et une des meilleures défenses, avec un Verratti qui, pour moi, est le meilleur milieu au monde. Faisons confiance à notre nouveau coach et nous y arriverons.

WS : Paris sera champion cette année ? Le LOSC de 2021 est-il une menace concrète ?

M : Bien sûr que le Paris Saint-Germain sera champion de France, ce serait notre 10e. C’est vrai que le LOSC est très en forme cette année, tout comme Lyon et Monaco. C’est plaisant d’avoir un championnat plus serré, mais en réalité notre seule menace c’est nous-même. On n’a pas joué tous nos matchs à 100%, nous n’avons perdu que 8 matchs cette saison et au final nous sommes à 3 points du premier.

 WS : Au fait, pourquoi Paris est magique ?

M : C’est très difficile à expliquer. J’ai été piqué par ce club étant plus jeune. Ça prend aux tripes. On est le club de la capitale, il y a cette ferveur, cette passion indescriptible.

WS : Tu as une anecdote liée au club ?

M : Mon plus beau match au Parc remonte à pas si longtemps, un soir de mars en 2017 une rencontre Paris-Barca. Le club nous avait invité mon fils et moi et, ce jour-là, mon fils a fait l’entrée des joueurs avec Marquinhos. Au-delà de l’expérience inoubliable pour mon fils et moi, c’était le plus beau match gagné 4-0, mais bon, on ne va pas parler du match retour, j’ai encore des séquelles.

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire