Rétro : Kontiolahti 2010 – Poursuite : La victoire pour Martin Fourcade, Vincent Jay 3ème !

0
Ligue 1

Il y a quelques semaines, Martin Fourcade disputait (et remportait) la dernière course de sa carrière, dix ans pile après sa première victoire en Coupe du monde. A travers une série d’articles qui retracent ses plus grandes courses, la rédaction biathlon de We Sport vous propose de revenir sur cette carrière riche en titres et en records.
Aujourd’hui, retour à Kontiolahti (Finlande), en 2010. Quelques jours après son premier podium en carrière, sur la mass-start des Jeux Olympiques, le jeune Martin Fourcade monte sur son premier podium en Coupe du monde, avec une troisième place lors du sprint finlandais. Cela lui permet également de participer à la poursuite le lendemain.

 

Départ poussif

Ils sont six Français à prendre part à la poursuite de Kontiolahti. Le mieux classé d’entre eux se nomme Martin Fourcade. Il s’élance en troisième position, 30 secondes après Ivan Tcherezov, vainqueur du sprint la veille, et 23 secondes derrière Emil Svendsen, leader au classement général de la Coupe du monde. Lors du premier tour, le Norvégien ne parvient pas à revenir sur Tcherezov. Derrière les deux hommes, un quatuor se forme, composé de Martin Fourcade, Christoph Sumann, Arnd Peiffer et Alexis Bœuf.

Place au premier tir couché. Celui-ci permet à Svendsen de ressortir seul en tête, après un sans-faute. Sumann et Peiffer font eux aussi le plein et pointent à 20 secondes. Derrière, Vincent Jay et l’Italien Christian De Lorenzi profitent des erreurs de leurs adversaires pour revenir à 32 secondes de l’homme de tête. A 38 secondes, on retrouve le duo français Fourcade-Bœuf, parti à la faute et rejoint par Simon Eder et Alexander Os. Ivan Tcherezov, contraint d’effectuer deux tours de pénalité, fait également partie de ce groupe.

Alors que l’écart se maintient entre Svendsen et ses poursuivants, Martin Fourcade augmente le rythme. De Lorenzi et Jay sont repris par le catalan, qui réduit l’écart avec la tête de course.

Lors du deuxième tir couché, Svendsen, Sumann et Peiffer commettent chacun deux erreurs. Simon Eder, rapide et efficace sur ce tir, en profite pour ressortir seul en tête. Il prend quelques secondes d’avance sur un quatuor composé de Fourcade, Bœuf, Jay et De Lorenzi. Mais ce groupe, sous l’impulsion de Martin Fourcade, revient facilement sur l’Autrichien. Svendsen, ressorti sixième à 17 secondes, est rejoint par Tcherezov. Plus rapides, les deux hommes reviennent à dix secondes du groupe de tête.

 

Fin de course maîtrisée

Vient ensuite le premier tir debout, lors duquel Fourcade, De Lorenzi et Jay se détachent, pendant que Bœuf et Eder tournent sur l’anneau de pénalité. Svendsen rate deux nouvelles cibles, les espoirs de victoires s’envolent pour le dossard jaune. Si Tcherezov parvient lui à faire le plein, il perd trop de temps sur les skis pour rêver du doublé sprint-poursuite. A l’avant, Vincent Jay est également moins rapide que ses deux compagnons et perd une dizaine de secondes. Mais la victoire devrait se jouer lors du dernier tir, celui où l’erreur est interdite.

Et Martin Fourcade l’a bien compris. Plus rapide et plus précis que De Lorenzi, il fait le plein pendant que son adversaire commet une faute. Il peut savourer le dernier tour et jeter ses bâtons en passant la ligne d’arrivée, le Français de 21 ans vient de décrocher la première victoire de sa carrière. Derrière, Vincent Jay ressort deuxième après le dernier tir, mais voit De Lorenzi revenir dans le dernier tour. L’Italien se montre plus rapide sur les skis et prend finalement la deuxième place, à dix secondes du vainqueur du jour. Jay complète le podium, grâce notamment à un 20/20 au tir.

 

En ce 14 mars 2010, Martin Fourcade monte pour la première fois sur la plus haute marche du podium. Lors de l’étape suivante à Oslo, il remporte deux nouvelles victoires, sur le sprint et la poursuite. Cette dernière lui permet même de remporter le petit globe de cristal de la spécialité, le premier de sa carrière. Pour sa deuxième saison en Coupe du monde, Martin impressionne. Rapide et puissant sur les skis, malgré quelques fautes au tir, les promesses sont là. Des promesses à confirmer dès la saison suivante, avec les championnats du monde en ligne de mire ?

 

Crédit photo : sports.fr

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here