Championnats Etranger

Roman Abramovich met Chelsea à vendre !

Chelsea

Roman Abramovitch est prêt à écouter les offres pour la vente Chelsea, alors que la pression s'accroît sur sa propriété dans le contexte de l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

Roman Abramovitch, 55 ans a tenté de séparer le club d'une éventuelle sanction personnelle du gouvernement britannique en transmettant “l'intendance et les soins” de Chelsea à ses administrateurs samedi. Cependant, des sources ont déclaré à ESPN que les administrateurs demandaient un avis juridique avant de répondre à l'instruction d'Abramovich, car ils craignent qu'une fondation caritative ne soit pas une entité appropriée pour gérer un club de football.

Dans l'intervalle, Abramovitch envisagerait sérieusement de vendre Chelsea, le gouvernement britannique étant soumis à une pression croissante pour geler les avoirs des Russes fortunés en Angleterre ayant des liens présumés avec Vladimir Poutine. Abramovich a toujours vigoureusement nié tout lien avec le régime de Poutine, et Chelsea a précédemment insisté à plusieurs reprises sur le fait que le club n'est pas à vendre.

Si le gouvernement britannique devait agir et sanctionner Abramovich, Chelsea serait gelé car il s'agit de l'un de ses actifs. Dans ce scénario, il ne pourrait pas vendre le club ou y injecter des fonds – ce qui aurait d'énormes répercussions sur le club. Lors de la séance de questions au Premier ministre de mercredi à la Chambre des communes, le chef du parti d'opposition, le travailliste Sir Keir Starmer, a commencé par demander des sanctions contre le propriétaire de Chelsea. “Roman Abramovitch est le propriétaire du Chelsea Football Club et de divers autres actifs de grande valeur au Royaume-Uni”, a déclaré M. Starmer.

“Il est une personne d'intérêt pour le Home Office en raison de ses liens avec l'État russe et de son association publique avec des activités et des pratiques de corruption. La semaine dernière, [le Premier ministre britannique Boris Johnson] a déclaré qu'Abramovich risquait des sanctions. Il a ensuite rectifié le tir pour dire que ce n'était pas le cas. Alors, pourquoi diable ne l'est-il pas ?” Johnson a répondu : “Il n'est pas approprié pour moi de commenter des cas individuels à ce stade”.

Abramovich a acheté Chelsea en 2003 pour 140 millions de livres sterling. Les derniers comptes du club montrent qu'il doit 1,514 milliard de livres de prêts par le biais de la société mère Fordstam Limited, qu'il contrôle. Lorsque Chelsea a annoncé ses derniers comptes – une perte de 145,6 millions de livres après impôts pour l'exercice clos le 30 juin 2021, malgré la victoire en Ligue des champions – le club a admis à l'époque qu'il était “dépendant de Fordstam Limited pour son soutien financier continu”.

Chelsea estimé à 3 milliards de livres sterling

Le magnat des affaires suisse Hansjoerg Wyss a affirmé qu'Abramovich avait contacté les parties intéressées mardi pour sonder un intérêt potentiel.  “Abramovich essaie actuellement de vendre toutes ses villas en Angleterre. Il veut aussi se débarrasser rapidement de Chelsea. Avec trois autres personnes, j'ai reçu mardi une offre pour acheter Chelsea à Abramovich”, a déclaré Wyss dans une interview publiée mercredi par le journal suisse Blick. Des sources ont déclaré à ESPN qu'Abramovich avait déjà dit à des acheteurs potentiels qu'il évaluait le club à environ 3 milliards de livres sterling.

Wyss a ajouté : “Abramovitch demande beaucoup trop pour le moment. Vous savez : Chelsea lui doit 2 milliards de livres. Mais Chelsea n'a pas d'argent. Ce qui signifie : ceux qui achètent Chelsea devraient dédommager Abramovitch.”

L'homme d'affaires américain Todd Boehly était intéressé par l'achat d'un club de la Premier League londonienne avant la pandémie de coronavirus, sondant à la fois Chelsea et Tottenham Hotspur, avant de voir son intérêt repoussé. Sir Jim Ratcliffe, l'homme le plus riche de Grande-Bretagne, selon une étude de Forbes datant de 2021, avait déjà eu des discussions préliminaires avec Abramovich sur un éventuel achat. Un autre facteur de complication pour un acheteur potentiel est la difficulté de rénover Stamford Bridge. Les plans compliqués de réaménagement du stade de 41 800 places — qui impliquaient de démolir la structure existante et de reconstruire une enceinte de 61 000 places — ont été mis en sommeil par Abramovich en 2018, à peu près au moment où son visa d'investisseur britannique a expiré. La pleine propriété du site est détenue par Chelsea Pitch Owners et ne serait donc pas incluse dans une éventuelle vente du club.

Dernières publications

En haut