Ronde Van Vlaanderen 2020 : Mathieu Van Der Poel parmi les légendes

0
Ligue 1

Au terme d’une course magnifique de bout en bout, Mathieu Van Der Poel a remporté son premier monument du sport cycliste. Un boyau d’écart, voilà ce qu’il aura fallu au Néerlandais pour remporter la course après 243 km de souffrance. Il apporte aux néerlandais leur onzième victoire dans l’épreuve, deux ans après Nicky Terpstra.

Un épreuve sous le joug des crossman

Stybar, Van Aert, Van Der Poel, Alaphilippe, nombreux étaient les favoris de la course à avoir briller dans les sous-bois. Et au final, les deux derniers champions du monde de la spécialité sont montés sur les deux plus hautes marches du podium. En effet, à la photo-finish c’est Wout van Aert que devance le champion des Pays-Bas. Anthony Turgis, également spécialiste du cyclo-cross, a signé aujourd’hui une performance majuscule en terminant quatrième.

Le fait de la course : Julian Alaphilippe mis hors-jeu par une moto

Sorti avec les deux anciens champions du monde de cyclo-cross, Julian Alaphilippe a fait, jusqu’au moment de sa chute, la course parfaite. Il aura malheureusement suffit d’un instant d’inattention pour que le champion du monde ne perde la course. Alors que les 3 hommes étaient seuls au monde, une moto s’est garée sur le bord de la route. Van Aert et Van Der Poel l’ont évité de quelques centimètres, mais Julian Alaphilippe, qui roulait dans leur roue, n’a pas pu voir le danger à temps. Le résultat est une chute terrible qui force le champion du monde à l’abandon. Si l’on ne connaît pas encore réellement la gravité des blessures du français, on peut tout de même être très inquiet pour lui.

La course : du mouvement pendant 60 km puis une envolée grandiose

C’est à plus de 110 km de l’arrivée que les choses ont commencé à bouger. Alors que l’échappée du matin avait bataillé pendant une grosse quarantaine (terme que l’on emploie trop en ce moment) de kilomètres à sortir, on a ensuite vu sans aucune surprise la course  ralentir.

Avec le mouvement de Boassen-Hagen, la course s’est réellement lancée dans l’Eikenberg, avec une accélération d’Yves Lampaert. Si le coéquipier de Julian Alaphilippe n’a pas fait de grandes différences, son coup de pédale a lancé une belle course de mouvement. On a ensuite vu des hommes comme De Buyst, Kristoff ou encore Madouas tenter leur chance mais aucun coup n’a pu réellement prendre de champ. Le seul groupe qui a pu se détacher était royal avec Julian Alaphilippe, Mathieu Van Der Poel et Wout van Aert. Une fois sorti, ce trio n’a plus été revu et a filé (sans Julian) vers la victoire.

Pourtant très fort, Oliver Naesen n’aura pas pu faire le saut et revenir sur les hommes de tête. Idem pour Anthony Turgis et Florian Sénéchal qui ont pourtant tenté de sortir mais sans succès. Les triples champions du monde de cyclo-cross étaient tout simplement intouchables, sauf peut être pour Julian Alaphilippe.

La course des français : Turgis et Sénéchal excellents 

Au pied du podium, Anthony Turgis sauve la saison des classiques de son équipe. Comme on l’a dit, Florian Sénéchal a été excellent dans cette course et finit dans le groupe qui joue le podium. Alors qu’ils découvraient la Ronde, Valentin Madouas et Romain Bardet ont fait une grande course. Le second s’est, pour sa dernière course avec AG2R, dévoué corps et âme à son leader, tandis que Madouas a joué jusqu’au bout avec les grands leaders et termine aux cotés de Kristoff qui complète le podium du jour.

Le podium complet est donc composé dans l’ordre de Van der Poel, Van Aert et Kristoff. Derrière, on retrouve respectivement Turgis, Lampaert, Claeys, Naesen, Van Baarle et Benoot qui complètent le Top 10. 

crédit photo : today cycling
Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here