Push

Top 14 : le Stade français s’impose à Bayonne et verra les phases finales !

Exceptionnel Stade français ! Au bord du gouffre il y a encore un mois, les Parisiens sont allés au bout d’eux-mêmes pour décrocher in extremis leur billet pour les phases finales, au gré d’un succès à Bayonne (12-9). Les Basques disputeront quant à eux un barrage pour le maintien contre Biarritz, la semaine prochaine.

 

Ce club est décidément unique. Dans un scénario qui rappelle celui de sa dernière campagne victorieuse en 2015, le Stade français a enchaîné une sixième victoire consécutive en championnat, pour se qualifier in extremis pour les barrages du Top 14. Bousculée dans le premier acte par une défense bayonnaise agressive, l’équipe parisien a fait le dos rond, avant de construire pénalité après pénalité son succès. Les hommes de Gonzalo Quesada ont profité de la victoire de Castres contre Toulon pour rentrer in extremis dans le “cut” des six premiers au classement. Ils joueront leur place en demi-finale dans l’antre du Racing 92, vendredi prochain (20h45).

 

Joris Segonds a frôlé la correctionnelle

Tout au long de la saison, les résultats du Stade français ont dépendu des prestations de joueurs comme Joris Segonds. Ce soir encore, la performance de l’ouvreur parisien aurait pu conditionner le score final. En grande difficulté en première période, Segonds a manqué trois coups de pied, dont un face aux perches juste avant le retour aux vestiaires. En face, Gaëtan Germain s’est montré plus prolifique en passant trois pénalités qui ont permis à son équipe de mener de six points à la pause (9-3). Dans une rencontre très étriquée et sans grandes envolées, les deux équipes ont éprouvé des difficultés à déployer correctement leurs schémas de jeu.

 

Bayonne y a longtemps cru

Pas aidés par la grave blessure de leur demi de mêlée Michael Ruru en début de rencontre, les Bayonnais ont longtemps résisté au spectre d’un barrage pour le maintien de tous les dangers. Malheureusement pour les hommes de Yannick Bru, même sans être flamboyants, les coéquipiers de Jonathan Danty sont revenus avec d’autres intentions en deuxième mi-temps. Un Joris Segonds plus en réussite et des avants plus percutants, à l’image des ballons grattés et portés par des individualités comme Latu et Matera, ont permis au Stade français de reprendre le dessus sur son adversaire du soir. Si les deux équipes ont affiché leurs intentions de jouer, optant régulièrement pour la pénaltouche ou la mêlée plutôt que les points, ce sont finalement les visiteurs qui ont eu le dernier mot dans ce match couperet, grâce aux neuf points au pied de Segonds en deuxième période.

 

Libérés au moment d’expédier le ballon en touche, les Parisiens retrouvent donc les barrages pour la première fois depuis leur dernier sacre en 2015, et se déplaceront chez leur voisin francilien du Racing, vendredi prochain (20h45). En revanche, l’Aviron bayonnais est désormais en grand danger. Avec le succès bonifié de Pau contre Montpellier, les Basques terminent à la 13e place et joueront leur survie en Top 14 chez le rival biarrot, samedi prochain (17h30).

 

Crédit photo : L’Équipe

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire