Rugby

Rugby Championship : les Blacks prennent leur revanche et remportent la compétition

Face à des Pumas accrocheurs, très bien en place défensivement et toujours rugueux dans le jeu, les Blacks auront dû s’employer pour faire la différence, au forceps, et prendre le large en deuxième mi-temps. Les Argentins accusent ici une défaite face aux Blacks après leur victoire exceptionnelle il y a deux semaines.  La Nouvelle-Zélande était trop forte.

 

Des Blacks peu réalistes mais dominateurs dans le premier acte

C’est une première mi-temps agitée que subissent les Pumas, acculés dans leur camp, mais encore dans la course au bout de quarante minutes en grande difficulté.

Les Néo-zélandais marquent pourtant leur premier essai par l’intermédiaire de leur talonneur Dane Coles dès la 12è minute à la conclusion d’un très beau mouvement collectif. Au bout du premier quart d’heure, les Blacks dominent outrageusement, et pourtant ils ne parviendront pas à prendre le large, manquant de réalisme. Malgré une pénalité passée par Mo’unga quelques minutes après leur premier essai, une mêlée argentine en difficulté, deux essais refusés après l’intervention de la vidéo, et deux pénalités manquées par successivement J. Barrett et Richie Mo’unga, les Blacks rentrent au vestiaire avec un bel avantage (10-0) mais pas rédhibitoire à l’entame du second acte.

 

Les Blacks concrétisent leur domination et s’imposent largement

Il aura fallu encore attendre plus de dix minutes dans le second acte, dix minutes de domination des Blacks pour voir les Argentins plier. Un essai de Savea en force, transformé met à mal des Argentins en souffrance physiquement. Avec une mêlée très fébrile, une conquête transparente, les Pumas s’en remettent à une défense de fer, qui va plier plus d’une fois sous les assauts de Jordan Barrett, par deux fois.

Au terme d’une fin de match agitée et un carton jaune infligé au néo-zélandais Lomax, c’est Patrick Tuipolotu qui va venir sanctionner une dernière fois la défense argentine et sceller le succès des siens près de cinq minutes au-delà du temps réglementaire (38-0).

 

Au terme d’un tournoi où ils auront fait face à une concurrence (très) féroce, les All Blacks remportent les Tri-Nations avec la manière sur cette dernière rencontre. Vacillants à deux reprises, les Néo-zélandais se seront néanmoins rassurés sur la fin de cette édition.

Les Pumas, de leur côté, doivent se satisfaire après plus d’une année sans jouer ensemble, de l’avoir emporté pour la première fois de leur histoire face aux Blacks et devront construire sur ce succès pour espérer bien figurer lors de la prochaine Coupe du Monde en France en 2023.

 

Crédits photo à la Une : Super Rugby / TriNations – Twitter

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
adipiscing sed nec commodo commodo sem, ipsum ut elit.