Schalke 04 : Les Mineurs au bord du précipice

0
Ligue 1

Incapable de gagner depuis Janvier en Bundesliga, Schalke se fait peur, et laisse revenir ses principaux concurrents à un ou deux points. Mal en point à cause de la crise sanitaire actuelle, le club de la Ruhr aura besoin d’une qualification européenne l’année prochaine pour espérer survivre. En manque de résultats, de stabilité financière, la joie n’est pas vraiment du côte de Gelsenkirchen. L’état-major du club espère grandement une reprise du Championnat en Mai, comme l’annonçait la DFL. 

Classement en Championnat : 6e, avec 37 points (-3).

Parcours en Coupe d’Allemagne : Eliminé en quarts de finale par le Bayern Munich (0-1).

L’effet rétro

Un été plutôt calme

Le mercato estival de Schalke 04 n’a pas été des plus extravagants. L’achat le plus important concernait un défenseur turc, Ozan Kabak, arrivé du VfB Stuttgart, relégué en deuxième division allemande. Cette arrivée visait à compenser les lacunes observées par Schalke en défense. Les deux autres joueurs achetés cet été étaient des ailiers. À gauche, Benito Raman était acheté pour 6,5M€ au Fortuna Düsseldorf. À droite, Bernard Tekpetey arrivait contre un chèque de 2,5M€ en provenance du SC Paderborn. Un certain Juan Miranda, jeune arrière gauche prometteur espagnol, était prêté aux Knappen. Il fut rejoint lors du mercato hivernal par Jean-Clair Todibo. Le défenseur central français, en manque cruel de temps de jeu chez les Blaugrana, a pu montrer un peu plus de choses à la Veltins Arena. 

Une saison plombée par 2020

La saison de Schalke avait pourtant bien débuté. Après un nul face à Mönchengladbach, et une lourde défaite face au Bayern à domicile (0-3), Schalke enclenchait la machine. Quatre victoires autoritaires ramenaient le club en première partie de tableau, et même très haut. Après sa victoire face à l’Union Berlin (2-1) à la Veltins Arena, le club pointait à la 3e place du Championnat. Son plus haut classement de la saison. Si derrière, Schalke a réussi à se maintenir un temps, la chute arriva tout de même. En un mois, les joueurs de Wagner subirent autant de défaites qu’en 5. Le 25 Janvier apparaît d’ailleurs comme le tournant de la saison du côté de Schalke, tant la défaite face au Bayern semble blessante. 

Avant de se présenter à Munich, les Knappen sortaient d’un match plein face à Mönchengladbach, ponctué d’une victoire à domicile et d’une 5e place au général. Mais, de manière incroyable, le bateau Bleu Royal sombra ce jour-là. Cinq buts encaissés, aucun marqué. Depuis ce match, Schalke n’a plus gagné un seul match. Les joueurs de Wagner en ont perdu 3, pour 4 matchs nuls. Quatre points pris sur 21 possibles, et les voilà à portée de main de Wolfsburg et Freiburg. Pas vraiment la fin de saison attendue par Schalke. À dix points du Bayer, 5e, il va sûrement falloir regarder en bas pour le club de la Ruhr, qui a encore notamment un derby bouillant à jouer contre Dortmund. 

Tops / Flops de la saison

Hamin Arit, joyau des Königsblauen

Auteur de 7 buts et de 7 passes décisives toutes compétitions confondues, le milieu offensif franco-marocain est la véritable plaque tournante de Schalke 04. À seulement 22 ans, il est l’un des joueurs de l’effectif avec le plus de minutes au compteur. L’ancien joueur de Nantes, arrivé en 2017, réalise cette année une saison pleine. Joueur du mois de Septembre 2019, il doit notamment cette récompense à son match époustouflant contre Mayence. Auteur d’une passe décisive, il planta le but de la victoire à la 89e minute, permettant à son club de l’emporter 2 buts à 1. Par la même occasion, Schalke grimpait sur le podium ce soir-là. 

Les finances du club

Il n’était pas très difficile de deviner qu’avec une nouvelle saison vierge de trophée, en dehors des places européennes, la situation financière de Schalke n’était pas incroyable. Cela s’est répercuté sur le mercato estival, avec peu d’argent dépensée par rapport à ses concurrents. L’année dernière, les Königsblauen ont fini l’exercice avec un déficit net de 26M€. Le club de Gelsenkirchen commence à être connu pour être géré de manière bancale. La crise sanitaire actuelle ne joue d’ailleurs certainement pas en sa faveur. Et bien que les joueurs aient consenti à une baisse de salaire, et les employés mis au chômage partiel, le club se doit de trouver des solutions pérennes. Atteindre l’Europe, même en passant par la petite porte des tours préliminaires d’Europa League, serait déjà une belle avancée. 

Ce que change l’arrêt du Championnat, perspectives d’avenir

L’arrêt du Championnat agit un peu sur Schalke comme un effet tampon. L’hémorragie est stoppée, et les joueurs de la Ruhr peuvent reprendre leurs esprits. Il reste encore aux Königsblauen 9 matchs à jouer, contre des concurrents directs qui plus est. Schalke devra recevoir Leverkusen et Fribourg, et se déplacera à Dortmund pour le derby de la Ruhr. L’équipe, qui n’était pas présente en Europe cette année, se doit d’accrocher une place européenne. Autrement, cela risque de se corser pour Wagner et ses joueurs. Comme disait le directeur du marketing lors de la dernière assemblée générale, « aucun supporter, aucun membre et aucun sponsor ne veut être derrière une équipe qui n’a pas d’avenir ». Schalke est prévenu. 

Pour autant, le flou est encore entretenu autour d’une éventuelle reprise. Beaucoup de clubs professionnels doivent faire face à ces incertitudes de reprise, et essaient de stabiliser leurs finances comme ils peuvent. Par exemple, à l’Union Berlin, on vend des bières et des saucisses virtuelles. À Gelsenkirchen, on est plus soft. Le club a appelé ses supporters à ne pas se faire rembourser leurs abonnements ou leurs places (ainsi que leurs loges VIP) pour aider le club à se maintenir à flot. Le club a promis d’envoyer à chaque supporter faisant cette démarche un maillot spécial pour l’occasion.

Mais, comme l’a souligné Clemens Tönnies à l’édition dominicale du quotidien Die Welt, la non reprise du championnat serait une « méga-catastrophe » pour beaucoup de clubs de football, y compris Schalke 04. En attendant, le club a repris l’entraînement depuis début avril, tout en respectant les gestes barrières et les mesures de distanciation sociale. 

Schalke, au vu de sa gestion et de son effectif, fait donc presque figure de miracle à cette 6e place, tant la concurrence s’endurcit en Bundesliga. Derrière, de nombreuses équipes poussent pour être européennes, et le club de la Ruhr pourrait se faire déloger. Demain, We Sport a rendez-vous avec le Bayer Leverkusen. Le club, 5e de Bundesliga, fait face cette année à une concurrence rude en Championnat !

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here