Sénégal – Algérie : les notes du match !

Après 29 jours de compétition, l’Algérie est sacré champion d’Afrique 2019, pour la deuxième fois de son histoire. Pour clôturer de la meilleure des manières ce tournoi, place aux notes et au résumé du match !

Les notes du Sénégal 

Gomis (non noté) : A aperçu un ballon dans ses filets après une minute de jeu puis… plus rien. Vacances.

Gassama (4) : Met exactement 50 minutes avant de réaliser une touche. Stratège.

Kouyaté (5) : A passé son match à faire des passes longues à l’adversaire. Généreux.

Sané (4) : Le seul tacle qu’il a fait du match s’est traduit par un csc. Précis.

Sabaly (3) : La dernière fois qu’il a réussi un centre côté gauche c’était avec Bordeaux, contre le PSG, le 9 février dernier. Mauvais pied.

Saivet (5,5) : Toujours aussi précieux sur coup de pied arrêté… une fois sur quinze. Bipolaire.

Ndiaye (7,5) : Après Chipeur le Renard, voici Chipeur de ballon. Regista.

Gueye (8) : Un des rares à récupérer un ballon sans faire de fautes. Propre.

Sarr (3,5) : En 90 minutes, il parvient à passer plus de temps allongé au sol que moi sur mon canapé. Neymar.

Niang (2) : Aussi à l’aise balle au pied que Moussa Maazou. Maladroit.

Mané (4) : Sa seule action du match s’est soldée par une perte de chaussure, à la 58e minute. Placement de produit.

Les notes de l’Algérie

M’Bolhi (6) : A su répondre présent quand il le fallait. Expérience.

Zeffane (6,5) : A seulement autorisé à Sadio Mané de perdre sa chaussure. Tenace.

Mandi (7) : Solide au sol et dans les airs. Costaud.

Benlamri (6,5) : N’a pas cherché à contrôler un seul ballon du match, préférant dégager dès que possible. Anti-fioriture.

Bensebaini (5) : N’a fait aucun cadeau à son coéquipier rennais, Ismaila Sarr. Fraternel.

Mahrez (3) : A défaut de s’être exprimé sur le terrain, il s’est exprimé en fin de match au micro de beIN Sports. Perspicace.

Feghouli (3) : A été vu pour la première fois sur le terrain lors de sa sortie, à la 85e minute de jeu. Casper.

Guédioura (5) : Aura au moins permis de relancer le débat sur les fautes de main dans la surface. VAR.

Bennacer (6,5) : Réussit l’exploit de faire plus de fautes que de passes. Boucher.

Belaïli (6,5) : Joue plus avec ses mains qu’avec ses pieds. Tactile.

Bounedjah (buteur, puis disparu) : Cherche toujours à comprendre comment le but a pu lui être attribué. Énigme.

SÉNÉGAL 0 – 1 ALGÉRIE

Buteur : Bounedjah (2′).

Compositions :

  • Sénégal : Gomis – Gassama, Kouyaté, Sané, Sabaly – Saivet, Ndiaye, Gueye – Sarr, Niang, Mané.
  • Algérie : M’Bolhi – Zeffane, Mandi, Benlamri, Bensebaini – Mahrez, Feghouli, Guédioura, Bennacer, Belaïli – Bounedjah.

LA SUPER STAT : L’Algérie remporte la deuxième Coupe d’Afrique des nations de son histoire.

LA STAT DU MATCH : Baghdad Bounedjah (ou Salif Sané, à vous de choisir) a inscrit le but le plus rapide de la compétition, après 1 minute et 22 secondes de jeu.

(Crédit photo : @CAF_Online)

Commentaires

Poster un commentaire

id et, consequat. tempus elementum elit. felis id, ut