Senonnes-Pouancé : Son Eglise, son centre d’entrainement et son hippodrome

Situé en Mayenne, l’hippodrome de Sénonnes-Pouancé est ouvert aux courses hippiques six fois par an. Trotteurs, galopeurs et sauteurs possèdent tour à tour la possibilité de montrer à leurs mentors ce qu’ils savent faire sur une piste herbée de 1650 mètres. 

Un hippodrome qui ne ressemble à aucun autre

 

La piste de l'hippodrome de Sénonnes-Pouancé

Dès l’entrée dans le village de Sénonnes, on remarque deux endroits: le centre d’entrainement réservé aux galopeurs et le champ de courses, qui au premier abord attire l’attention. Une fois que l’on pénètre dans les lieux, on hume l’odeur du cheval.

Dominé par le clocher de l’église du village, l’hippodrome semble protégé des mauvais sorts. Un rond très fonctionnel permet aux turfistes d’ajuster leurs derniers jeux.

Vu la chaleur de ces derniers temps, les bancs placés sous les arbres sont rapidement pris d’assauts.

Une buvette et friterie aux prix accessibles ainsi que des guichets PMH en nombre suffisant complètent le tableau.

 

Coté Pros et pistes

L'obstacle est bien représenté sur l'hippodrome de Sénonnes-Pouancé

 

On peut dire que la piste réservée aux galopeurs et trotteurs n’est pas plate…ça monte et ça descend. Un vrai toboggan pour chevaux.

Au centre de l’hippodrome se trouve un parcours de steeple-chase bien dessiné.

Il est certain que la course dans le peloton de tête est une méthode, avant le coup, qui semble plus payante que la course d’attente.

Vu le centre d’entrainement juxtaposé, le programme ne souffre pas d’une pénurie de partants. Certains n’ont que la rue à traverser.

Les entraînements: Pantall, Gadbin, Barberot, Hammond, Couétil ont répondu présent pour le galop.

Macaire, Nicolle, Chaillé-Chaille (les trois mousquetaires de Royan) et le régional Etienne Leenders n’étaient pas en reste côté obstacle.

 

Quelques noms à retenir pour l’avenir 

 

1 ère course: To Fly free entrainée par Ludovic Gadbin l’a emporté sans difficulté pour ses débuts.

2 ème course: Jack The Ripper semble avoir les moyens d’en faire ”une” dans la Capitale.

3 ème course: Four Générations monte en condition et sera à suivre.

4 éme course: Fée d’Artois a couru pleine, permettant à son jockey Alexandre Roussel de faire un joli coup de trois. Chapeau Monsieur !

5 ème course: Derby des Bruyères, un peu déclassé avant le coup, s’est plu sur ce tracé

7 ème course: Po Mès, entraîné par le Maître de Royan, a débuté victorieusement en obstacle en devançant Gwen Madrik.

 

 

Tourmalet en attente d’atteindre les sommets ?

 

 

Koskia Line ( une Montesson) s’est montrée hésitantedans ses sauts, mais le modèle est là…

Ne nous voilons pas la face, pour réaliser une bonne performance sur cet hippodrome, mieux vaut être allant et s’adapter à la particularité du tracé. Prochaine réunion, dimanche 20 Octobre 2019 avec les galopeurs.

 

Crédits Photos: Les Cahiers du Turf

A propos de l'auteur

Ex journaliste hippique et amoureux des chevaux. Je considère les courses avant tout comme un sport, mais l'argent étant le nerf de la guerre, suis pas contre de mettre un billet de temps à autre sur un cheval. Faire connaitre le monde des courses est pour moi un plaisir.

Poster un commentaire

Donec dapibus ipsum Aenean consequat. et,