Angleterre

Sergio « Kun » Agüero, le soleil des Skyblues

Souvent annoncé du côté du FC Barcelone, où il pourrait y vivre un dernier challenge européen avant de prendre la direction de son pays natal, comme beaucoup d’Argentins avant lui, le Kun dispute actuellement sa 10e saison sous la tunique bleue des Skyblues. Il vient en parallèle d’annoncer qu’il quitterait Manchester à la fin de l’année. Alors, dernière belle histoire ou fin à l’ombre des grands ? 

Le petit Kun a bien grandi

Appelé de la sorte par ses grands-parents depuis son plus jeune âge en référence à une série d’animation japonaise (Kum Kum), Kun Agüero a bien grandi depuis ses premiers pas à l’Independiente. Devenu le plus jeune joueur à participer à un match de Primera Division, puis le plus jeune à jouer la Copa Libertadores, il bat des records de précocité outre-Atlantique, attirant rapidement les cadors européens. En 3 saisons avec le club d’Avellaneda, il participe à 53 matchs, marquant à 23 reprises. L’Atlético de Madrid l’arrache alors aux Diablos Rojos en 2006 pour 20M d’euros, faisant de lui l’Argentin le plus cher de l’histoire à l’époque. 

Son passage à l’Atlético marque encore un peu plus les esprits du peuple argentin, car il en devient un rouage important. Après un léger temps d’adaptation conjugué au départ de Torres vers Liverpool, Agüero prend ses marques, devenant titulaire dès 2007. Son association avec un autre Sud-Américain, le prolifique Diego Forlán, porte Los Colchoneros vers les sommets, et notamment une victoire en Ligue Europa face à Fulham en 2010. En tout, il marque 101 buts pour le club de Madrid, signant un triplé pour son dernier match avec les Rojiblancos. Si son départ est mal accueilli par le club, qui l’avait promu vice-capitaine un an auparavant après la signature d’un nouveau bail courant jusqu’en 2014, il part finalement pour Manchester City contre 45M d’euros. Le reste appartient à l’histoire.

 

Dans la légende des Citizens

Longtemps dans l’ombre de United, club plus populaire à Manchester, City doit son renouveau depuis plus de 10 ans à un homme, Khaldoon Al Mubarak, qui a apporté des fonds considérables du côté des Skyblues. À coup de millions, l’équipe se construit une véritable armada, pour gagner tout, tout de suite. Robinho, Boateng, Yaya Touré, David Silva, Kolarov, Džeko ou encore Balotelli sont autant de joueurs venus crédibiliser le projet de City. Agüero débarque en 2011 en même temps que Nasri et Savić, renforçant les rangs d’un effectif déjà pléthorique. City vient tout juste de gagner son premier titre en 35 ans (la FA Cup) et la machine est lancée.

Lors de la saison 2011-2012, Agüero rentre dans la légende du club, à peine un an après être arrivé. Au terme d’un match fou face aux Queens Park Rangers, Agüero délivre tout un peuple qui attendait un titre de Champion d’Angleterre depuis 44 ans. Menés au début du temps additionnel, Džeko puis le Kun marquent, faisant exploser l’Etihad Stadium. Manchester United, qui pensait l’emporter, ne peut qu’être spectateur d’un des plus grands exploits du football anglais. L’Argentin n’a pas encore fini de faire le tour du stade que le rival disparaît de Sunderland. « AGÜEROOOOOOOO » retentira longtemps dans les têtes de chacun. 

Éternel Agüero ?

Les années suivantes, Manchester City s’installe très souvent en haut du classement, et le Kun n’y est pas étranger. Avec 5 saisons d’affilée à plus de 20 buts entre 2014 et 2019, seule la Ligue des champions échappe encore à City. En 2019, l’équipe réalise un quadruplé historique, gonflant un peu plus le palmarès de l’attaquant argentin. Fidèle au club, il voit ses concurrents défiler un à un, sans jamais perdre sa place de titulaire. 

Il empile les buts et les titres autant collectifs (Champion d’Angleterre 2012, 2014, 2018, 2019, Coupe de la Ligue 2014, 2016, 2018-2020…) qu’individuels (Joueur du Mois à 7 reprises, meilleur buteur 2014/15) et détient encore de nombreux records (meilleur buteur étranger de PL, record du nombre de triplés en PL, plus grand nombre de buts contre le top 6…). Il a écrit, en 10 ans à Manchester City, un pan entier de l’histoire du club, qui n’est pas prêt de s’effondrer. 

Mais, depuis 2 ans maintenant, les blessures le minent, et à seulement 33 ans, la fin n’a jamais semblé aussi proche. Il a vu partir Touré, Silva, Kompany, Otamendi… mais lui est toujours resté, malgré les éliminations à répétition en Ligue des Champions. L’arrivée de Guardiola n’y a malheureusement rien changé. City fait très peur en Premier League, mais n’est pas encore en mesure de gagner la Coupe aux grandes oreilles. Il vient d’ailleurs d’annoncer que son chapitre avec les Skyblues se clôturerait à la fin de la saison.

Le Kun vient donc de dire adieu à Manchester City. Depuis quelques semaines, la rumeur gronde, l’envoyant du côté de Barcelone. Il y retrouverait un certain Lionel Messi, qu’il a longtemps côtoyé avec l’équipe d’Argentine. Stratégie de Laporta pour conserver le génial argentin ? Ou simple doublure ? Si le Barça s’est séparé de Suarez de manière incompréhensible, on voit mal les Culés accueillir Agüero en qualité de titulaire. Lui ne se voit pas raccrocher tout de suite, et c’est bien comme cela. Le meilleur buteur de l’histoire de City (257 réalisations) en a encore sous le pied, il serait dommage de gâcher cette dernière opportunité. 

Crédits photo Une : @Maxppp

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire