Summer Biathlon : Julia Simon taille patronne à Wiesbaden

0
Ligue 1

A 62 jours de la reprise du biathlon d’hiver, les biathlètes internationaux se jaugeaient à Wiesbaden en Allemagne. Une course d’été en rollers-skis où l’on retrouvait bon nombre de féminines en quête de points de repères avant le début de saison. En patronne, la tricolore Julia Simon a surclassé ses camarades avec un sans faute au tir. 

Pas de Grand-Bornand

Alors que le programme des premières épreuves de la Coupe du Monde a été dévoilé la veille, nous apprenions la suppression de l’étape au Grand-Bornand. Une mauvaise nouvelle pour les passionnés de la discipline qui comptaient s’y rendre ou du moins vibrer devant leur télévision avant les fêtes. En ligne de mire, à cocher dans les agendas, le 28 novembre qui verra se lancer l’individuel à Kontiolahti (Finlande) pour deux semaines de courses. S’en suivront deux semaines à Hochfilzen (Autriche) puis les mondiaux à Pokljuka (Slovénie). Le reste du programme reste en attente de décision selon l’évolution des conditions sanitaires.

Dans un contexte sanitaire extrêmement drastique depuis plusieurs mois, les conditions d’entrainement n’ont pas été les mêmes pour toutes et tous, l’occasion dans cette course de se mesurer aux autres et d’être dans le vif du sujet. A noter d’ailleurs l’absence des Italiennes, privées de courses internationales pour les semaines à venir. Néanmoins, la présence de Clare Egan, Ingrid Tandrevold, Lena Haecki ou encore Marketa Davidova.

Julia en confiance

Dans un format de mass-start atypique où l’on retrouve la penalty box (10 secondes d’arrêt pour chaque cible non tombée), un sol glissant constitué de carrés de plastiques et des obstacles de course au cœur de la ville, c’est la tricolore, Julia Simon qui représentait la patrie. Après des qualifications remportées ce matin, elle partait en pôle position pour une potentielle victoire. Une place taillée dans le bois pour l’ambitieuse biathlète qu’elle est.

A l’aise sur la piste étroite et ses difficultés, la Française sait qu’il y a peu d’endroits où elle peut faire la différence et se doit d’être efficace au tir. Solide et offensive comme on l’avait quittée en mars lors de sa premières victoire en Coupe du Monde, Julia Simon réalise un salutaire sans faute (25/25) lors de ses cinq arrêts sur le pas de tir. Engagée, rapide, pour ainsi dire en “mode Dorothea”. Un engagement qui lui assurait une première place pleine de promesses à quelques jours de la reprise officielle.

A la recherche de ses sensations et désireuse de monter en puissance, la Française a prouvé qu’elle avait tous les ingrédients pour partir sereine à la conquête de titres sous la neige des épreuves annoncées. 

Credit photo : Paul Viard-Gaudin

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here