En équipe

Supercoupe d’Espagne : l’Athletic Bilbao au sommet de l’Espagne

Athletic Bilbao FC Barcelonz

Dans un match plein de rebondissements, l’Athletic Bilbao s’impose 3-2 contre le FC Barcelone et remporte la troisième Supercoupe d’Espagne de leur histoire. Le Barça était pourtant bien parti avec un doublé d’Antoine Griezmann.

Un début de match crescendo

Les deux équipes ont ouvert le bal de manière très calme avec plusieurs aller-retours d’un camp à l’autre sans réel danger. Puis l’action et l’intensité vont monter crescendo au fil de la rencontre. L’Athletic Bilbao a connu une bonne période où les Basques ont monopolisé le ballon dans la partie de terrain adverse. Cependant, personne n’a trouvé comment exploiter les failles de la défense catalane, surtout du côté de Clément Lenglet. Puis sur un contre, Ousmane Dembélé déborde sur la droite et passe à Messi en retrait. L’Argentin voit et sert Jordi Alba seul à l’opposé. Le latéral centre pour Messi qui bute sur trois défenseurs. Heureusement pour le Barça, Antoine Griezmann a suivi et ouvre le score.

Néanmoins, la joie barcelonnaise ne va pas durer très longtemps car deux minutes plus tard Inaki Williams centre au second poteau pour De Marcos qui égalise pour son équipe. Les émotions s’inversent mais les deux équipes rentrent aux vestiaires avec la parité.

Une deuxième mi-temps en dent de scie

Comme pour la première, la deuxième mi-temps a navigué entre les temps forts et les temps faibles. Le premier fait de match est ce but hors-jeu de Raúl García. L’international espagnol avait pourtant bien repris le coup franc plein axe mais la VAR a refusé ce but pour une position de hors-jeu de quelques millimètres. Ensuite, le Barça a repris le contrôle du match avec un longue période de domination. Celle-ci s’est concrétisé avec le doublé d’Antoine Griezmann à la 76e. Sur le côté gauche, Jordi Alba et Dembélé passe la défense avec un une-deux. L’Espagnol centre et Griezmann coupe la trajectoire du ballon pour redonner l’avantage à son équipe.

Les Blaugranas pensaient avoir fait le plus dur mais les Basques n’ont jamais abdiqué. Ce coup franc à la 89e minute le prouve. Frappé depuis le côté droit, Villalibre dévie le ballon du bout du pied dans le but de Ter-Stegen et égalise à quelques minutes du coup de sifflet final. Bilbao arrache donc une prolongation.

Inaki Williams le libérateur

La première mi-temps de la prolongation a démarré sur les chapeaux de roue avec un but somptueux d’Iñaki Williams plutôt discret durant tout le match. L’Espagnol se retrouve seul à l’entrée de la surface catalane, enveloppe sa frappe et trouve la lucarne opposée en poteau rentrant. Il offre sans le savoir encore le titre à son équipe et une victoire qui va forcément redonner confiance aux Basques. En fin de première période, Núñez manque le break fatal à la 104e alors qu’il se retrouve seul à quelques mètres du portier allemand. Enfin, le match se termine avec la frustration de Lionel Messi qui est sanctionné d’un carton rouge à la 120e minute pour comportement violent envers Villalibre.

L’Athletic Bilbao remporte cette 37e édition de la Supercoupe d’Espagne contre un Barcelone inconstant. Cette victoire doit permettre aux hommes de Marcelino de se reprendre en main en Liga.

Crédit photo : Icon Sport

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
neque. Praesent quis, leo. odio mattis eleifend felis